Lohan Geiser roule vers le succès dans le Supersport 300 du FSBK
Relève

Lohan Geiser roule vers le succès dans le Supersport 300 du FSBK

Dans la série des jeunes talents déterminés à s’illustrer au plus haut niveau, ActuMoto s’est approché d’un très jeune pilote. A quatorze ans seulement (Lohan Geiser les fêtera ce mois de mai), le résident de Froideville dans le Gros-de-Vaud s’oriente vers le championnat français FSBK et vise une place dans le Top 5 de la catégorie Supersport 300 Challenger. Rencontre avec une jeune pousse remplie d’ambitions qui forme la relève du sport motocycliste suisse.

Lohan Geiser roule vers le succès? Comme la valeur n’attend pas le nombre des années, dit-on, à seulement quatorze ans, Lohan Geiser, écolier de neuvième HarmoS de son état, a tout pour avancer dans la hiérarchie: physique, mental, talent et éducation saine dispensée par des parents attentifs et protecteurs. Lohan sait déjà ce qu’il veut devenir: « j’aimerais vivre de ma passion c’est sûr! Il me reste deux années d’école et je voudrais me diriger vers un apprentissage, encore à déterminer ».

Mais, celui qui en parle le mieux n’est autre que son pote dans la vie et son coach sur la piste. Killian Aebi, un des pilotes ActuMoto dit de son « élève »: « Lohan est un bon pilote plein de motivation. Il est sérieux, il sait ce qu’il fait et il fait ce qu’il aime ».

De son côté, Lohan Geiser n’oublie pas de citer que c’est Killian qui lui a ouvert la voie. « Je le connais depuis longtemps et, aux entraînements, c’est lui qui me tirait en avant, me montrait les bonnes trajectoires et tous les endroits où je pouvais gagner du temps », dit-il à l’endroit de son coach pour cette saison.

Lohan Geiser roule
Lohan Geiser s’entraîne sur des circuits proches de la Suisse.

Lohan Geiser est repéré! On sait combien il est difficile pour un pilote suisse de se faire un nom et de « percer » dans ce milieu. Principaux obstacles: l’absence de circuits et surtout l’interdiction de courses en suisse. On rajoute à ces handicaps la difficulté de trouver des financements (sponsors). Et c’est sans compter avec la pandémie de Covid-19 qui « n’arrange pas les choses! »

Dès lors, que font ces jeunes pour assouvir leurs passion et pour beaucoup d’entre-eux essayer d’en vivre? Ils se tournent vers des championnats étrangers comme ceux de la France (FSBK), de l’Italie (CIV) et aussi de l’Allemagne (IDM).

Pour 2021, Lohan Geiser a choisi de courir dans la catégorie Supersport 300 Challenger du championnat de France FSBK. Un championnat incubateur de champions, géré de manière professionnelle.

Toutes ces activités, Lohan Geiser les assume en compagnie de Gilles, son père qui est à la fois conseiller, chauffeur, mécanicien, cuisinier, complice, etc. Un peu comme tous les parents de ces jeunes passionnés.

Après une saison (2019) passée en championnat de France « 2S power », l’année 2020 (blanche mais pas inactive) a été consacrée au Crossfit, au VTT, à des Via Ferrata et bien sûr à des entraînements moto effectués sur des circuits étrangers.

A seulement quatorze ans, Lohan Geiser évoluera dans l’environnement « Challenger » du championnat FSBK Supersport 300 au guidon d’une Yamaha R3 quasi sortie des caisses (lire notre essai).

Contrairement à la catégorie Supersport 300 (véritables motos de course), dans laquelle les « Challenger » sont intégrés, cette dernière catégorie spécifique n’autorise aucune transformation mécanique, mis à part les suspensions et l’échappement.

Le team familial GRteam (Geiser Racing team) possède et met à disposition de Lohan 2 machines: une pour la course et une pour les « pièces ».

La rédaction d’ActuMoto suivra et rendra compte tout au long de la saison de l’ascension de Lohan Geiser.

Lohan Geiser roule
Lohan Geiser: une gueule d’ange d’écolier mais l’oeil du tigre sur les circuits.

Après l’élection d’une Miss Suisse, (Laetitia Guarino), la petite commune de Froideville tient peut-être un futur MM93 ou un nouveau prodige comme Pedro Acosta pour citer le phénomène du moment!

Et, enfin, osons le dire! actumoto.ch est un média diffusé sur Internet, leader en Suisse Romande et de renommée internationale, entièrement consacré au monde du deux-roues et en particulier à la moto.

Le sport occupe une belle place sur notre site et nous cherchons sans cesse à mettre en avant des jeunes sportifs d’élite qui pour beaucoup rêvent MotoGP. Le rêve est permis. Parfois il se réalise! En attendant Lohan Geiser roule vers le succès et reste déterminé à réaliser ses premières ambitions.

Et, répétons-le, nous avons des jeunes sous la pupille, prêts à éblouir de leur talent et ainsi assurer la relève des Lüthi, Aegerter et Krummenacher. On pense notamment à ceux qui participent à des disciplines comme l’endurance et la vitesse, sans oublier le motocross ou le trial.

Photos: DR

Article mis à jour le 1 mai 2021 à 21:44

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Commentaires2 commentaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements