YZF-R3, deuxième satellite de la planète RWorld
Test Yamha

YZF-R3, deuxième satellite de la planète RWorld

Lookée façon R1, elle est facile, agile, rapide. Elle est le plus beau carton d’invitation à la compétition.

Step by Step! C’est ainsi que Yamaha entend construire sa planète RWorld et amener ses clients vers le Graal qu’est la YZF-R1. Dans ce monde hypersport défini par la marque japonaise, on trouve dans l’ordre la R125 (lire notre essai), la R3 que nous allons découvrir, la R6 et évidemment la R1 et sa déclinaison haut de gamme R1 M.

Destination RWorld avec la nouvelle YZF-R3 que nous avons pu tester sur des routes bien sinueuses et malmener sur le circuit de La Ribera près de Valence…

YZF-R3
A l’épreuve du circuit de La Ribera, la R3 s’est montrée très agile.

Cette deuxième génération R3 arrive à point nommé alors que les motos destinées aux permis A2 ou A Limité (pour la Suisse) connaissent le succès au point de représenter 27% des parts de marché à travers l’Europe.

Pour 2019, la YZF-R3 fait peau neuve concernant son look global et s’inspire fortement de la M1 du team Factory. A témoin: l’entrée d’air presque similaire à celle de la moto du « Doctor ». Le Té de fourches est aussi ajouré à la façon M1. Le nouveau réservoir de la YZF-R3 change radicalement en devenant plus compact, ce qui permet de meilleures amplitudes de mouvements au pilote.

Le nouveau cockpit de la R3 et son écran LCD. On remarque aussi le Té de fourche ajouré façon M1.

Côté position de conduite, la R3 2019 adopte un guidon légèrement écarté à 34 degrés par rapport à celui de l’ancienne version qui était ouvert à 32 degrés. Il a surtout été rabaissé de 22 millimètres ce qui a pour effet de basculer le haut du corps de manière plus sportive. Mais la position adoptée en utilisation routière reste fort confortable pour une machine dite sportive. Ainsi, avec une selle culminant à 780 mm, un pilote de 174 cm pose ses pieds bien à plat sur le bitume.

Sur de longues rectilignes du bord de mer andalou, bien calé derrière la bulle, la R3 nous emballe déjà par ses superbes aptitudes aérodynamiques. De plus, elle développe un comportement d’une stabilité extrême malgré quelques rafales de vent. La R3 permet aussi d’atteindre rapidement, grâce à son couple et à sa capacité de monter vite haut dans les tours sans jamais s’essouffler, une vitesse de pointe insoupçonnée pour cette catégorie, dépassant les 180 km/h. Yamaha l’annonce à 190 km/h!

YZF-R3
Agile, elle se cale facilement près des vibreurs.

La balade devient plus sinueuse au fil des kilomètres… et là, la R3 nous emballe de plus belle par sa capacité d’enchaîner les gauches-droites. Serait-ce dû à l’adoption d’un nouveau bras oscillant en aluminium? Peut-être! En tous les cas, la R3 se montre impeccable quant à sa maniabilité.

Par contre, nous émettons une légère réserve quant à ses qualités de freineuse! Un garde trop longue qui ne peut pas être réglée et un feeling approximatif nous a demandé de la prudence et de l’anticipation.

A l’épreuve du circuit

Au bout de la première séance effectuée sur le sinueux et technique circuit de la Ribera, on se dit qu’avec la R3, il n’est pas nécessaire de posséder „plus gros“ pour se faire plaisir. Avec cette « petite », le sport et le fun sont à portée de presque toutes les bourses, moyennant tout de même 6790 francs!

En guise de cadeau de Noël différé, nous avons encore eu le privilège d’effectuer une séance au guidon d’une R3 de « course », celle qui appartient à la race des GYTR (Genuine Yamaha Technology Racing). Oui, celle qui permet aux meilleurs jeunes compétiteurs des bLU cRU Cup nationaux de participer à une grande finale (Masterclass) qui, ensuite, permettra à six pilotes d’intégrer le championnat du monde World SSP300 dans trois différents teams semi-professionnels gérés par Yamaha.

YZF-R3
La R3 GYTR: à utiliser sans modération sur la piste.

Ainsi, ActuMoto s’est fait accompagner par Beatriz Neila, jeune pilote Espagnole de seize ans, surdouée et charmante, intégrée dans l’équipe BCD Yamaha MS racing team. La présence et la victoire historique en 2018 d’Ana Carrasco a visiblement fait des émules car les filles seront plusieurs à s’aligner dans le prochain championnat WorldSSP300.

Sur cette GYTR tout change, évidemment! Nous sommes sur une moto certes issue d’une base R3, mais équipée d’éléments haut de gamme et possédant un moteur « kité », délivrant 49 chevaux contre 42 pour la R3 « standard ». Et, en tentant de suivre Beatriz qui nous montrait les bonne trajectoires à mémoriser, le frein Brembo Z04 de la R3 GYTR n’a, cette fois, pas fait défaut!

YZF-R3
Le Kit GYTR (en Anglais) que tout le monde aura compris!
Photos: Francesc Montero - Jonathan Godin/Yamaha/DR

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements