Voici une nouvelle Yamaha R3, plus sportive
Nouveautés 2019

Voici une nouvelle Yamaha R3, plus sportive

Après avoir rajeuni l’YZF-R125 d’entrée de gamme, la marque aux trois diapasons se penche sur l’échelon suivant dans la gamme, la moto utilisée (entre autres) dans le championnat mondial Supersport.

La petite sportive japonaise de la marque aux trois diapasons a droit à une cure de jouvence pour l’année 2019. Et la nouvelle Yamaha R3 choisit la voie d’une sportivité plus affirmée.

La Yamaha R3, depuis son introduction en 2015, est la petite sportive utilisée par le constructeur japonais pour courir dans le championnat mondial Supersport 300, contre les rivales Kawasaki Ninja 400, notamment. C’est aussi le chaînon qui manquait jusqu’à cette date entre l’YZF-R125 pour les tout débutants et les plus conséquentes R6 et R1. Et justement, Yamaha a estimé qu’il était temps d’effectuer une mise à jour de l’YZF-R3.

La première chose qui frappe, c’est bien sûr le nouveau carénage, et donc le nouveau look de la petite Supersport. Il s’inspire de celui des R6 et R1 de dernières générations. Le même traitement a d’ailleurs peu ou prou été réservé à la R 125 (2019, lire notre présentation). Ce nouveau visage n’est pas là que pour faire beau et tendance du moment, il apporte également, selon Yamaha, des avantages en termes d’aérodynamisme. Moins 7% de résistance à la pénétration dans l’air, nous dit-on. Cela devrait augmenter la vitesse de pointe (plus 8 km/h), un argument qui a tout son sens en compétition. A tester sur la route, où les turbulences devraient être moindre. Et la nouvelle ouverture d’air forcé entre les deux phares désormais à LED devrait améliorer le refroidissement du moteur, et donc son efficacité.

nouvelle Yamaha R3
La Yamaha YZF-R3 actuelle, au look très différent.

La forme du réservoir est aussi nouvelle et devait permettre selon le constructeur de faire plus corps avec la machine.

nouvelle Yamaha R3
Le nouveau réservoir, plus ergonomique pour un usage sportif.

L’autre gros changement se situe à l’avant, dans les suspensions. La fourche KYB inversée toute nouvelle  (diamètre 37 mm, contre 41 auapravant) possède des tubes donnant plus de surface de contact avec les fourreaux et devrait offrir plus de rigidité, un meilleur ressenti, et donc plus de sportivité et une meilleure qualité d’amortissement.

nouvelle Yamaha R3
Une nouvelle fourche inversée à la conception différente, plus sportive elle aussi. Et toujours par contre un seul disque de frein antérieur.

Le tableau de bord, toujours à cristaux liquides, devient nettement plus chic et donne toues les informations de manière digitale, y compris le régime moteur. Il semble plus lisible que le précédent.

nouvelle Yamaha R3
Le tableau de bord de la R3 actuelle.

La position de conduite change quelque peu, avec un guidon plus bas et, on l’a dit, une nouvelle forme pour le réservoir d’essence (qui contient toujours 14 litres). Les jantes légères et les pneus radiaux sont aussi nouveaux et seront un plus pour la stabilité et l’agilité de la machine.

nouvelle Yamaha R3
Et l’écran LCD de la Yamaha YZF-R3 2019.

Sinon le moteur bicylindre en ligne refroidi par liquide de 321 cm3 semble identique au précédent. En tout cas son couple maxi de 29,6 Nm à 9000 tr/min ne change pas. On n’a pas (encore) d’indication de prix (aujourd’hui, 5990 frs), ce qui est normal, ni de puissance maximale, ce qui est peut-être le signe qu’elle est inférieure (on avait un peu plus de 40 chevaux). De quoi passer les futures normes anti-pollution Euro 5 attendues pour 2020?

nouvelle Yamaha R3
Yamaha annonce un gain de vitesse grâce à une meilleure pénétration dans l’air. Et moins de turbulences.

Et à propos de championnat, il se murmure avec insistance qu’une coupe R3 pourrait voir le jour en Suisse, grâce aux bons offices et au soutien de la maison Hostettler sa, soit l’importateur de Yamaha. On vous informera en temps voulu!

Photos: DR, Patrick Martin
Article paru sous une autre forme sur www.motoportsuisse.ch

Article mis à jour le 11 octobre 2018 à 12:53

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements