Les frères Suchet frappés par le virus de la compétition
FSBK et FIM EWC

Les frères Suchet frappés par le virus de la compétition

Rencontre avec les frères vaudois Suchet qui participeront aux 24 Heures Moto du Mans les 17 et 18 avril prochains. Sébastien et Valentin seront au départ de cette course mythique avec deux équipes différentes. Valentin prendra part aussi à l’entier du championnat de France Superbike (FSBK) dans la catégorie Challenger…

Les frères Suchet sont réellement frappés par le virus de la compétition! Nous avons rencontré Sébastien, le patron associé avec Yann Di Mauro de Triumph Lausanne by Moto Evasion dans leurs locaux de Crissier.

Valentin, le cadet des Suchet s’est joint à nous…

Chez les frères Suchet, Sébastien, l’aîné (30 ans) n’est plus à présenter tant son palmarès en vitesse et en endurance acquis depuis longtemps parle pour lui, pour son pur talent de pilote aussi.

Pour ceux qui n’auraient pas encore entendu parler d’un des meilleurs pilotes suisses en activité, on le pressente encore un peu.

Sébastien, qui est depuis trois ans déjà pilote ActuMoto (nous sommes fiers de ce partenariat) est aussi depuis de nombreuses années un pilote de vitesse (Berclaz Racing Team BMW, notamment) et un « grand » de l’endurance. N’a-t-il pas fait les beaux jours du célèbre team suisse Bolliger durant deux saisons, avant de passer chez les Français?

Les Frères Suchet
Sébastien, ici à l’entraînement sur le circuit du Mans portera le #4 durant toute la saison FIM EWC.

Sébastien Suchet est le pilier depuis l’an dernier du Tati Team Beringer Racing (anciennement Tati Team Beaujolais). Pour la petite histoire, cette équipe française vient de s’associer avec le célèbre fabricant de freins.

« S’il n’y a pas d’annulations comme l’an dernier, je m’alignerai uniquement en endurance », confie-t-il.

Kawasaki
Le pilote ActuMoto est un « gros freineur ».

Nous venons d’apprendre que le calendrier FIM EWC vient de subir une modification avec une inversion des courses du Japon et du Portugal, mais les quatre courses prévues au calendrier sont pour l’instant maintenues.

Pour Sébastien, cette saison 2021 sera donc axée uniquement sur le championnat du monde EWC, au guidon de la Kawasaki ZX-10 R du « Tati », équipée de pneumatiques Michelin.

En chef de file de cette équipe, il aura comme coéquipier Julien Enjolras (le fils du Team Manager) et Alan Techer.

Le Tati Team Beringer Racing nourrit cette année de grandes ambitions…. « Cet hiver, le Team a énormément travaillé sur les éléments techniques de la moto. Nous disposons maintenant d’une électronique entièrement nouvelle avec un boîtier Motec, ce qui se fait de mieux en ce moment et qui nous apportera un plus. Un plus que nous avons déjà constaté en essais à Alcaraz. Et, si la moto fonctionne sans ennuis techniques, le Top 5 est à notre portée. Nous irons chercher les podiums, c’est sûr! », confie encore Sébastien.

Si Sébastien confirme Valentin s’affirme!

Au tour de Valentin… Mais, avant de le présenter, nous lui demandons de parler encore un peu de Sébastien et de ses qualités et s’il lui trouve quelques « manques »!

« C’est la question piège? », répond-il. « Sébastien ressent tout sur la moto, le moindre élément qui ne va pas, il le sent immédiatement. Il est un excellent metteur au point ».
Quant aux éventuels défauts, il n’en voit pas! ou peut-être un qui n’est pas une tare. « Il manque de kilomètres d’essais, mais cette année c’est la même situation pour tout le monde ».

Même question à Sébastien à propos de Valentin… « Il manque d’expérience et de roulage, comme tout le monde, mais il s’adapte rapidement et il est capable de rouler vite avec tout. S’il avait mon expérience, il irait encore plus vite! »

A 25 ans, le cadet des Suchet, charpentier de son état est promis à un bel avenir.

Handicapé par des blessures à répétition (pas toutes dues à la pratique de la moto), Valentin a mis de côté sa carrière de pilote durant cinq longues années, ce qui ne l’a pas empêché de continuer à vivre sa passion des courses.

Valentin Suchet
Valentin Suchet et sa Suzuki du Junior Team Le Mans Sud, à l’entraînement sur le circuit Bugatti.

Désormais, il est en pleine forme et prêt à démontrer tout son talent de pilote dans deux championnats différents. Un talent qui, semble-t-il, est au moins égal à celui de Sébastien.

Valentin a été « repéré » l’an dernier alors qu’il effectuait une pige en remplacement de Clément Stoll (blessé), lors de 24 Heures Moto, au guidon d’une Kawasaki et avec un bon résultat à la clé.

De fil en aiguille, Valentin Suchet se fait un nom et, désormais, il fait partie du Junior Team Le Mans Sud Suzuki avec lequel il participera cette saison à l’entier du championnat de France FSBK Superbike, dans la catégorie Challenger, et encore aux deux courses des 24 heures du Mans et du Bol d’Or (aussi 2c4 heures) du championnat du Monde FIM EWC, avec comme coéquipiers Guillaume Raymond et Martin Renaudin.

Suzuki
Valentin prendra par aux 14 courses du championnat FSBK dans la catégorie Superbike Challenger.

Ce qui nous pousse (facilement je vous l’accorde) à dire: « Le « bras de frère » des Suchet aura donc lieu par deux fois cette saison ».

Et les ambitions de Valentin pour cette saison complète en FSBK sont légitimes au vu de ses qualités de pilote. « J’ambitionne d’être dans les trois premiers du championnat Challenger en visant des podiums et des victoires.

Dans le championnat FIM EWC, Valentin Suchet retrouvera bien sûr Sébastien mais aussi d’autres pilotes suisses tels que Robin Mulhauser, David Chevalier, Randy Krummenacher.

Et dans le championnat FSBK, il côtoiera dans le paddock l’autre pilote ActuMoto Killian Aebi, engagé en Supersport. Les deux premières courses FSBK de Valentin auront lieu sur le circuit Bugatti du Mans les 27 et 28 mars prochains. Nous en rendrons compte.

Photos: Good Shoot (Sébastien) - Arnaud Despelchain (Valentin)

Article mis à jour le 19 mars 2021 à 20:22

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Commentaires4 commentaires

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements