Neuf pilotes suisses se préparaient à participer aux 24 Heures Motos
FIM EWC

Neuf pilotes suisses se préparaient à participer aux 24 Heures Motos

Les pilotes suisses, majoritairement des Romands, devaient être présents au départ des 24 Heures Motos, les 17 et 18 avril prochains. Mais ça, c’était avant! Avant que la course ne soit reportée pour des raisons liées à la situation sanitaire. Revue d’effectifs de ces pilotes forcément frustrés et déçus!

Neuf pilotes suisses étaient prêts à prendre part aux 24 Heures Motos au Mans. Du lourd, en termes de quantité et de qualité!

A tout seigneur tout honneur! Le pilote ActuMoto Sébastien Suchet, le plus expérimenté de cette catégorie, aurait été au départ de la 44ème édition de cette course mythique qui se serait déroulée comme l’an dernier à huis-clos pour les raisons qu’on connaît trop bien. Sébastien suchet communique via un groupe WhatsApp: « Tous ces entraînements et toutes ces heures de préparation annulés qui pour le moment ne servent à rien… Vraiment déçu! »

ActuMoto publie l’état des lieux que nous avions fait avant l’annonce de ce report désastreux

Le pilote vaudois voulait tenter d’accrocher un podium dans la catégorie EWC avec son team récemment rebaptisé Tati Team Beringer Racing (Kawasaki). Leader de cette équipe ambitieuse, il était aligné aux côtés des Français Alan Techer et Julien Enjolras. Sébastien Suchet est en forme car il vient d’améliorer son record personnel sur la piste du « Bugatti » lors des essais pré-24 heures!

Neuf pilotes suisses
Le pilote ActuMoto lors des récents essais pré-24 heures.

Sébastien Suchet aurait aussi dû se livrer à une lutte fratricide avec Valentin Suchet.

Connu comme « le frère de », il aurait aussi participé à cette course de 24 heures. Pour sa deuxième expérience, il aurait été aligné avec l’équipe du Junior Team Le Mans Sud Suzuki, aux côtés des Français Guillaume Raymond et Martin Renaudin.

Une autre équipe prétendante au podium était Moto Ain qui, après deux titres mondiaux obtenus en catégorie Superstock, passe cette année en EWC et compte dans ses rangs les deux Suisses Robin Mulhauser et Roberto Rolfo (il possède un passeport à croix blanche). Et, désormais, Randy de Puniet, star de la discipline s’il en est!

Des frères à la pelle!

Un autre combat fratricide aurait eu lieu sur le Bugatti. Les Broyards Samuel et Kevin Trüeb se seraient retrouvés sur la ligne de départ.

Samuel, le plus jeune, aurait participé à ces 24 Heures Motos au sein du team français Mana’au (Ligue contre cancer), au guidon d’une Suzuki GSX-R 1000. Le jeune pilote de la Broye est issu de la filière des Coupes Promosport 600 cm3.

Honda
La moto du National Motos que pilotera Kevin Trüeb.

Quant à Kevin Trüeb, l’aîné, il aurait pris part à ces 24 Heures au guidon de la Honda du team National Motos, mais dans la catégorie Superstock cette fois-ci.

Il court en compagnie des Français Stéphane Egea et Guillaume Antiga. On précise encore que le National Motos est le plus ancien ancien team  du championnat du monde d’endurance et qu’il entame sa cinquantième année entière de compétition.

Concernant toujours les pilotes romands présent au Mans, l’Yverdonnois David chevalier aurait pris le départ avec une Yamaha du Team français Falcon Racing. Fils du bien connu marchand du Nord Vaudois José chevalier, David fait équipe avec les français Olivier Louault et Arnaud Gicquel.

L'Yverdonnois David Chevalier sera au départ avec la Yamaha du Falcon Racing.

Alémaniques peu représentés

Pilier depuis longtemps du championnat du monde d’endurance, le Team Bolliger Switzerland #8, fidèle à Kawasaki et dont Sébastien Suchet a fait les beaux jours durant quelque saisons, n’aurait aligné qu’un pilote suisse en la personne de Marcel Brenner, et en qualité de quatrième pilot, aussi pour l’entier de la saison.

Mais, la surprise du chef vient de la participation pour la première fois à une course d’endurance du champion du monde WorldSupersport 2019, Randy Krummenacher. Le Zurichois aurait été au départ avec le team polonais Wójcik Racing Team et une Yamaha. Une équipe prétendante aux meilleures places composée encore de Gino Rea et Sheridan Morais.

Pour compléter cet inventaire des forces suisses en présence, on notera la présence en tant que mécanicien dans le Team FCC Honda France, (l’un des plus performants), du Genevois Simon Dubouloz (voir notre portrait). Il doit s’occuper de l’axe de roue avant lors des ravitaillements.

Dans quelques jours le drapeau à damier aurait dû s’abaisser sur la 44ème édition des 24 Heures Motos avec une grosse et belle représentation des pilotes suisses. On espère qu’une nouvelle date sera bientôt précisée.

Photos: FIMEWC/DR - FB
Source comm. FIM-EWC/Eurosport

Article mis à jour le 3 avril 2021 à 13:43

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements