Matt Levatich, l’artisan du renouveau de Harley-Davidson, s’en va
Industrie motocycliste

Matt Levatich, l’artisan du renouveau de Harley-Davidson, s’en va

Le CEO de la marque américaine, qui a initié le programme « More Roads to Harley-Davidson », censé renouer avec la croissance, a accepté de laisser son poste à un autre, sur fonds de résultats 2019 en baisse. Mais la direction choisie demeure.

Valse des patrons chez les constructeur de Milwaukee. Le directeur général de Harley-Davidson, Matthew « Matt » Levatich,  a quitté ses fonctions à la tête de l’exécutif et comme membre du conseil d’administration. Il sera remplacé à titre intérimaire par un autre membre du conseil d’administration, Jochen Zeitz.

Zeitz, administrateur de Harley depuis 2007, a été le patron et président de l’équipementier sportif Puma pendant 18 ans et a siégé au conseil d’administration du groupe de luxe Kering. L’Allemand devra cependant céder à terme sa place à la tête de l’opérationnel. Harley-Davidson a en effet mandaté une société de conseil pour lui trouver un nouveau directeur général.

Jochen Zeitz a également été nommé président du conseil d’administration, en remplacement de Michael Cave. M. Zeitz conservera sa fonction de président après avoir abandonné celle de directeur général par intérim.

«Nous voulons renouveler notre direction pour relancer notre activité», a dit M. Zeitz, selon lequel le départ de Matt Levatich s’est fait par «consentement mutuel».

Le patron sortant a rejoint le constructeur américain en 1994 et a pris les fonctions de directeur général en mai 2015. Cristian Arnezeder, le responsable depuis 1999 de la filiale de la marque américaine, a lui aussi donné sa démission.

Face au vieillissement de sa clientèle et à l’évolution des modes de transport, notamment vers la mobilité électrique, la marque mythique américaine, fondée en 1903, est à la peine. L’année dernière, ses ventes de deux-roues ont reculé de près de 9% à 3,5 milliards de dollars.

Sur l’ensemble de l’année écoulée, les livraisons des V-Twin de Milkwaukee ont baissé de 4,3% à 218273 unités, avec un repli de 5,2% dans son marché historique américain et de 3% dans le reste du monde.

Le groupe a aussi été moins rentable. Son résultat opérationnel a reculé en 2019 de près de 9% à 266 millions de dollars, notamment en raison de pertes sur les crédits octroyés sur l’achat de motos.

En Suisse aussi, la marque est en perte de vitesse. Elle pointait en sixième position des ventes l’année dernière, avec une chute de près d’un quart des volumes écoulés à 2031 unités.

Harley-Davidson compte néanmoins rebondir. Pour cette année, la firme anticipe des recettes en hausse entre 4,5 et 4,7 milliards de dollars. Le groupe compte sur sa nouvelle stratégie pour se relancer, avec de nouveaux produits et un renforcement du réseau, ainsi que de nouveaux investissmenents d’ici 2027. Un programme baptisé « More Roads to Harley-Davidson », qui a justement été initié par… Matt Levatich! Et qui va continuer sans lui.

Matt Levatich
Le prototype de la future Pan America, tel qu’il a été présenté à Swiss-Moto 2020.

Après avoir fait ses premiers pas dans la propulsion électrique en 2019 avec la LiveWire (lire notre test), le groupe veut lancer cette année un modèle trail, la Pan America 1250, un Streetfighter, la Bronx,ainsi qu’un Custom High Performance en 2021. La marque veut également pénétrer le marché asiatique avec une gamme de 250-500 cm3 (lire notre article).

Photos: DR
Source comm. Harley-Davidson

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements