La MV Agusta Superveloce gonfle ses muscles
Nouveauté 2023

La MV Agusta Superveloce gonfle ses muscles

Une série limitée exclusive, assemblée et numérotée à la main, fournie avec un certificat d’authenticité et un kit de course complet: la toute nouvelle Superveloce 1000 Serie Oro côtoie la très populaire Superveloce 800, parrain de la ligne néo-rétro de MV Agusta. Il s’agit d’une évolution technique et stylistique significative de la 800, fruit d’une recherche et d’un développement faisant appel à la CFD (computer fluid dynamics) et à d’autres technologies de pointe, axées avant tout sur d’importants progrès en matière d’aérodynamisme.

À l’occasion de l’EICMA 2022 – mais pas dans l’enceinte de la structure d’exposition – l’écurie Italienne en a profité pour nous révéler ses plans futurs chez son concessionnaire milanais. Plusieurs modèles ont été dévoilés dont une toute nouvelle Superveloce qui bombe le torse en portant à présent un moteur de 1000cm3 de 4 cylindres en ligne et développant pas moins de 208 chevaux.

Le roi Giacomo Agostini lui-même (15 titres de champion du monde) était présent pour révéler la bête !

Basée sur la plateforme de la Brutale 1000 RR, la Superveloce emprunte son cadre, son bras oscillant unilatéral et son moteur. La moto s’inspire fièrement des légendaires MV Agusta engagées dans le championnat du monde, en particulier le modèle MV 500, qui, il y a 50 ans, en 1972, présentait les premières ailes aérodynamiques en Grand Prix. En effet, MV Agusta a toujours été un pionnier dans l’utilisation d’éléments aérodynamiques sur l’avant de la moto.

Aujourd’hui, ce choix technique et de style est développé et consolidé par un design presque futuriste mais conservant l’esprit néo-rétro moderne. En même temps, ses caractéristiques font de la Superveloce 1000 Serie ORO un successeur conceptuel des motos de course des années 60 et 70, soulignant la tradition d’avancées technologiques de la marque italienne.

Cette nouvelle Superveloce reprend les lignes de la 800 mais dans un style plus futuriste et sportif.

Joindre l’utile à l’agréable

La Superveloce 1000 Serie ORO possède de nombreuses caractéristiques qui se combinent pour célébrer l’intégration complète de l’aérodynamisme avec le style et le design. Par exemple, les couvercles de freins à disque en fibre de carbone à l’avant, qui offrent une esthétique attrayante, évoquant les freins à tambour d’autrefois, mais qui servent également à refroidir les étriers. De plus, l’air circule autour des freins et est ensuite guidé vers le radiateur d’eau et d’huile, favorisant ainsi le refroidissement. Le long des carénages, des bouches d’aération situées plus loin et plus bas présentent des éléments supplémentaires par rapport à l’unité principale. Le but est de générer une force descendante sur la roue avant et crée une dépression derrière le radiateur d’huile, accélérant la sortie de l’air chaud du radiateur. Le double objectif aérodynamique et thermodynamique est clair.

L’activité de développement de la dynamique des fluides numérique est encore plus évidente dans la conception de la surface de l’aile principale, qui s’étend sur toute la largeur de la partie avant, à l’exception d’une petite zone sous le phare avant. L’aile semble parfaitement intégrée, contrairement à de nombreux cas où elle semble déplacée. Ici, elle ajoute au design et au caractère de la moto. En ce sens, la Superveloce 1000 Serie ORO se distingue nettement de ses concurrentes, qui adoptent une approche essentiellement axée sur la seule fonction, compromettant le développement esthétique.

Tous les éléments de la carrosserie sont créés en fibre de carbone, à l’exception du réservoir de carburant en résine thermoplastique. Au total, ce sont 40 éléments en fibre de carbone qui permettent à la Superveloce d’atteindre l’objectif tant en termes d’esthétique que de poids: un autre raffinement pour un modèle vraiment unique.

Un moteur plus gros que celui de la grande soeur

Les valeurs de puissance et de couple sur cette nouvelle Superveloce sont élevées : 208 ch à 13 000 tr/min (212 ch avec le kit racing) et 116,5 Nm à 11 000 tr/min.

L’évolution la plus récente du moteur quatre cylindres en ligne de 998 cm3 de la Brutale 1000 RR est équipée d’un arbre de renvoi contra-rotatif qui tourne à deux fois la vitesse de l’arbre primaire. Ceci pour éliminer les vibrations à haute fréquence et permettre une prise de virage plus facile et plus rapide.

Cette solution technique a un impact significatif sur la maniabilité et la réactivité de la moto, et elle augmente à des régimes plus élevés, réduisant les vibrations de 54% à 14 000 tr/min.

De multiples éléments qui composent l’ensemble du carénage de cette moto sont en carbone.

Pour la Superveloce 1000, MV Agusta a développé un package qui couvre toutes les fonctionnalités de l’électronique de série, en commençant par la cartographie de l’unité de contrôle ECU, définie en fonction des caractéristiques spécifiques du modèle.

Le réglage de la boîte de vitesses électronique MV EAS 3.0 (Electronically Assisted Shift Up & Down) a été personnalisé sur cette moto, tout comme les réglages du système ABS Cornering. Le contrôle de traction paramétrable comporte huit niveaux, tandis que le contrôle du cabrage utilise, comme les autres assistances, les données recueillies par la plate-forme inertielle.

L’arrière expose les 4 sorties d’échappement reconaissable de la F4. Le feux arrière de la Superveloce 1000 se situe en dessous de la selle alors qu’il est intégré au carénage sur la 800.

Tout en adoptant le moteur, la suspension et le cadre hautes performances de la récente Brutale 1000 RR, la répartition du poids sur la Superveloce 1000 est différente.

Les suspensions sont de la plus haute qualité, avec une fourche avant Öhlins Nix EC avec revêtement TiN, entièrement réglable et avec gestion électronique de la compression et du rebond. Le réglage de la précharge du ressort est manuel.

L’amortisseur arrière est également un modèle Öhlins à gestion électronique (EC TTX). Il est relié au bras oscillant à une seule face en alliage d’aluminium avec axe réglable en hauteur (plus ou moins de 4 mm), et il garantit un débattement des roues de 120 mm.

L’amortisseur de direction Öhlins dispose également d’un réglage électronique, qui peut être intégré à la commande manuelle.

Le système de freinage est doté d’étriers radiaux monoblocs Brembo Stylema et de disques de 320 mm à l’avant, et d’un disque en acier de 220 mm et d’un étrier à deux pistons à l’arrière.

Les jantes, en alliage d’aluminium forgé, ont été conçues exclusivement pour la Superveloce 1000 Serie Oro et se distinguent par l’intégration de différentes techniques de construction, avec un design à cinq rayons.

Naturellement, l’ensemble du système d’échappement est unique en son genre et reprend l’emblématique système à quatre sorties de la première et inoubliable F4. L’échappement, inclus dans le kit fourni avec la moto, est construit en titane en collaboration avec Arrow. Il est certifié et fait de l’effet avec sa coloration particulièrement voyante.

Les jantes en forme d’étoiles voient leur design accentué par cinq bâtons rouges fixés parallèlement à l’appui des rayons.

Technologie et ergonomie

Pour la partie information, l’instrumentation est construite autour d’un grand écran couleur TFT de 5,5″ et toutes les fonctionnalités primaires ont été mises à jour pour 2023, avec des graphiques dédiés.

Les commandes multifonctions rétroéclairées sont conservées, tout comme la MV Ride App, permettant la gestion par smartphone de l’électronique et du moteur. La connectivité, y compris la connexion mobile, la navigation, l’enregistrement des itinéraires et le transfert des données de voyage, est l’une des véritables forces de l’interface moto-conducteur: en constante évolution au service de l’utilisateur.

Le développement dans le sens d’un design hypersportif pour la Superveloce 1000 a une approche très originale. La position de conduite n’est pas extrême mais plutôt conçue pour garantir au pilote un confort équivalent à celui d’une moto d’une catégorie moins sportive.

Le semi-guidon est situé plus haut et plus loin en arrière par rapport à une position supersport standard. Les repose-pieds sont réglables en hauteur pour une triangulation hautement personnalisable avec le guidon et la selle.

Superveloce
Des ailerons ont été développés pour confirmer l’appuie de l’avant de la moto à haute vitesse. Ils rappellent le design des ailerons de la mythique MV 500 de 1972.

Serie ORO, une histoire à succès

La première Serie ORO a naturellement été la F4 750, présentée en 1997 et immédiatement devenue l’un des modèles les plus recherchés par les collectionneurs de motos du monde entier. La Brutale 750 Serie Oro, par contre, date de 2002 et, comme la F4, elle était immédiatement reconnaissable à ses nombreux composants dorés en alliage de magnésium: plaques de cadre, fourches et roues en étoile.

Il a fallu attendre dix ans pour que la Serie Oro suivante, la F3 675, introduise le moteur trois-cylindres et lance une nouvelle direction passionnante pour les motos supersportives MV Agusta.

Puis l’année 2019 a vu naître deux modèles: la Superveloce 800 Serie Oro, au design classique et minimaliste, et la Brutale 1000 Serie Oro, bourrée de composants techniques de prestige et au design anguleux et musclé.

Nous n’avons à ce jour pas plus d’information concernant la disponibilité et les tarifs qu’impliqueront cette moto à la saveur très particulière. Une chose est sûre, c’est qu’il s’agit, pour le moment, d’une édition limitée soumise à commande.

Ne ratez donc pas l’occasion d’obtenir la vôtre! Rappelons également que la Superveloce 800 est titulaire du prix de la plus belle moto à l’EICMA 2021. Reste à savoir si sa grande soeur bénéficiera du même titre.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site de MV Agusta. Ou vous adresser à notre partenaire de l’Annuaire suisse des professionnels de la moto, Tricana Motorcycles, à Corseaux-sur-Vevey (VD).

Photos: DR, Mathias Deshusses
Source comm. MV Agusta

Article mis à jour le 11 novembre 2022 à 17:12

Auteur

Miguel

Miguel

Miguel, alias Bob. Amateur de combinaison cuir sur de belles mécaniques! Motard de toute saison et de tout horizon, j'aime partager et échanger sur ma passion du deux-roues. J'espère que vous prendrez du plaisir à lire les émotions retranscrites par le biais de nos articles.

Commentaires2 commentaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements