Double victoire à Assen pour le Suisse Dominique Aegerter!
Mondial Supersport

Double victoire à Assen pour le Suisse Dominique Aegerter!

Au moment où la course 1 a été stoppée sur drapeau rouge samedi, le champion du monde en titre et pilote Yamaha (Ten Kate Racing) s’est trouvé en tête, devant le jeune Hollandais Glenn Van Straalen (EAB, Yamaha), pour juste 0,081 seconde. Avec le pilote Ducati Nicolo Bulega comme troisième homme, et le rival d’Aegerter pour le titre, Lorenzo Baldassarri, au tapis. Dans la course 2, « Domi » Aegerter a dû patienter 6 tours avant de pouvoir prendre l’avantage, avec Baldassarri deuxième et Can Oncu (Puccetti, Kawasaki) troisième. En Superbike, Jonathan Rea (Kawasaki) a remporté la course 1 et la course Sprint, mais un choc avec son rival Topraka Razgatlioglu (Yamaha) dans la course 2 a provoqué leur double élimination, et c’est Alvaro Bautista (Ducati) qui l’a emporté.

Assen, c’est un peu la maison pour l’équipe hollandaise Ten Kate, qui est l’équipe au sein de laquelle court le pilote suisse Dominique Aegerter (Yamaha, numéro 77) dans le championnat mondial Supersport. Et le Suisse, qui est rappelons-le aussi le champion en titre, avait à coeur de briller sur cette piste devant un public de fans. Il a déjà montré cette année à Aragon qu’il allait défendre son titre avec force, en remportant les deux courses inaugurales (lire notre compte-rendu).

Le Suisse s’est adjugé la pole, devant le Turc Can Oncu (Kawasaki) et l’Italien Nicolo Bulega (Ducati). Et à l’extinction des feux samedi, il a pris la tête de la course 1 dès le premier virage. Can Oncu a tenté de passer le pilote Yamaha, mais la riposte a été immédiate. Puis Bulega et le rival d’Aegerter lors du round d’Aragon, Lorenzo Baldassarri (Evan Bros, Yamaha numéro 7) ont pris le dessus sur le pilote Kawasaki et se sont mis en chasse d’Aegerter. Suivis par le jeune Hollandais Glenn van Straalen (EAB, Yamaha), qui était cinquième sur la grille de départ, une place de mieux que Baldassarri.

Bulega a dépassé Aegerter après quatre tours, et van Straalen a fait de même, après une chute de Baldassarri dans le virage numéro 10 qui a conduit à l’abandon du numéro 7. Can Oncu est lui aussi tombé et a dû lui aussi abandonner la course.

Puis van Straalent, qui a signé le meilleur tour en course, a pris le dessus sur le pilote Ducati. Et Dominique Aegerter n’a pas tardé à faire de même. Le duel qui a suivi entre les deux hommes, le jeune Hollandais relativement inexpérimenté mais pleinement à son affaire devant son public national, et le pilote déjà champion du monde et avec plus de bouteille mais qui ne voulait pas non plus risquer trop dans cette course. Le Suisse a fini par réussir à passer à cinq tours de la fin de la course. Juste quelques centaines de mètres avant le passage de la ligne de finish.

Assen
Dominique Aegerter (77) vient de dépasser Glenn van Straalen (28). Nicolo BUlega (11) est plus loin. Un drapeau rouge va arrêter la course 1.

Et c’est à ce moment qu’un drapeau rouage a été brandi, en raison d’une chute d’un autre concurrent, ce qui a non seulement eu pour conséquence de faire cesser la course. Mais qui a aussi eu comme suite, selon le règlement, que le classement qui a compté était celui qui a été établi lors du dernier passage en course du leader devant le chronomètre – la ligne de finish! Et qui a donc donné la victoire à Assen à Dominique Aegerter, pour 0,081 seconde!

Bulega (Aruba.it. Ducati) a fini troisième, devant Jules Cluzel (GMT94, Yamaha), Federic Caricasulo (Althea, Ducati) et Nikki Tuuli (MV Agusta). Le Suisse Marcel Brenner (VFT, Yamaha) n’a malheureusement pas fini la course.

Le début de la course 2 a été moins favorable au Suisse, qui s’est fait chiper le lead au premier virage par Can Oncu, ce qui a forcé Aegerter à élargir sa trajectoire et la repoussé à la quatrième place, derrière Federico Caricasulo et Lorenzo Baldassarri. Cette fois-ci, Glenn van Straalen est parti à la faute et a dû abandonner tout espoir de finir la course. Jules Cluzel s’est lui aussi crashé avan la fin de ce premier tour.

Dans le deuxième tour déjà, Caricasulo s’est fait prendre dans un gauche par Baldassarri, puis a commis une petite erreur de trajectoire qui a permis à Aegerter de passer lui aussi, et à Nicolo Bulega de faire de même. Au bout d’encore un tour, Aegerter a saisi la première occasion qui se présentait, l’entrée de la chicane avant la ligne droite des stands, pour s’emparer de la deuxième place.

Assen

Deux tours plus loin, le pilote de la Yamaha numéro 7 a rendu la monnaie de sa pièce au Suisse et en même profité quelques virages plus tard pour prendre les commandes de la course. Dominique Aegerter a alors compris qu’il était temps de donner un « coup de collier », et il a passé Oncu à l’entrée de la chicane, toujours la même. Pour ensuite réussir à déporter Baldassarri sur sa gauche au freinage au bout de la ligne droite des stands.

Baldassarri a pu riposter une dernière fois, mais Aegerter a repris son bien à l’entrée de la chicane. Et c’est ensuite Bulega qui a ravi la deuxième place au bout de la ligne droite! Du temps que le numéro 7 reprenne son bien, Aegerter avait pu creuser un écart de six dixièmes. Can Oncu, qui se trouvait encore dans le quartet de tête, loin devant le reste des coureurs, a alors placé une attaque pour reprendre la troisième place sur le podium virtuel.

Le numéro 77 a alors petit à petit augmenté son rythme sur le numéro 7, prenant presque à chaque tour quelques millièmes ou centièmes. Et il a fini par franchir la ligne d’arrivée avec un avantage de plus de 2,6 secondes sur Lorenzo Baldassarri. Can Oncu a lui résisté jusqu’au bout à Bulega et s’est adjugé la dernière place du podium de cette course 2 à Assen.

Assen
Dominique Aegerter, grand vainqueur à Assen.

 

On note la bonne performance des deux pilotes Triumph, Hannes Soomer et Stefano Manzi, 5ème et 6ème, ainsi que la progression du second Suisse de l’épreuve, Marcel Brenner (VFT, Yamaha), parti  11ème, ayant perdu 4 places vers la mi-course, et arrivé finalement 12ème. Et le mauvais résultat de Caricasulo, tombé puis reparti, bon dernier au final.

Aegerter est désormais solidement en tête du championnat, 30 points devant Baldassarri, qui lui-même devance Bulega de 9 points.

Pour les résultats complets (en français), c’est par ici (course 1) et par là (course 2).

 

Batailles et chutes en Superbike

En Superbike, la pole est revenue au champion en titre, Toprak Razgatlioglu (Yamaha), qui avait aussi débuté fort en qualifications lors des premières épreuves de l’année à Aragon, et qui n’avait pas pu conclure en course (lire notre compte-rendu), finissant systématiquement troisième derrière ses rivaux Jonathan Rea (Kawasaki) et Alvaro Bautista (Ducati).

Rea
Victoire de Jonathan Rea (Kawasaki) dans la course 1 samedi, devant Alvaro Bautista (Ducati) et Toprak Razgatlioglu (Yamaha).

A Assen aussi, c’est Rea qui a remporté la course 1, samedi, devant Bautista qui semblait être en train de remonter dans les derniers tours, et Razgatlioglu. Et le pilote Kawasaki a aussi pris le meilleur dans la course sprint dimanche, devant Bautista et Razgatlioglu, ces derniers tout près  l’un de l’autre. Mais Bautista a perdu une place pour avoir légèrement dépassé les limites de la piste dans le dernier tour!

Bautista
Alvaro Bautista s’est imposé dans la course 2. Il a largement profité du crash de Razgatlioglu et de Rea au premier tour de la course.

La troisième course a vu Razgatlioglu prendre la tête des événements, avant de louper un freinage, d’élargir sa trajectoire… et de percuter la moto de Rea à l’issue du virage. Les deux hommes se sont retrouvés à terre, la course étant terminée pour eux. Ce qui a laissé un boulevard à Bautista, qui a fini l’épreuve avec une belle avance (plus de 8,7 secondes) sur le coéquipier de Razgatlioglu, Andrea Locatelli. Et l’un des deux nouveaux venus dans le team Honda, Iker Lecuona, a hérité de la troisième place.

Bautista continue à mener le classement général, avec 18 points d’avance sur Rea, et 45 sur Razgatlioglu.

Pour les résultats complets, c’est par ici pour la course 1, par là pour la course sprint, et par ci pour la course 2.

Photos: DR
Source worldsbk.com

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - la cinquantaine, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires2 commentaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements