MotoGP – à Portimao, une première victoire pour le champion en titre
MotoGP 2022

MotoGP – à Portimao, une première victoire pour le champion en titre

Le champion en titre MotoGP, Quartararo (Yamaha), parti 5ème, décroche sa première victoire de l’année. Devant Johann Zarco (Ducati), 1er sur la grille de départ et Aleix Espargaro (Aprilia), 3ème au départ. Le pilote Yamaha devient ainsi le leader du championnat, à égalité avec un Álex Rins (Suzuki) auteur d’une remontée impressionnante.

A l’instar de la saison passée, un doublé tricolore s’est reproduit, avec de nouveau un succès de Fabio Quartararo (Yamaha) devant Johann Zarco (Pramac Ducati), sur le circuit portugais de Portimao.

Ce Grand Prix du Portugal débutait tout d’abord par une belle maîtrise de Joan Mir (Team Suzuki Ecstar). Et Johann Zarco, auteur de la pole et pourtant collé à sa roue, se faisait rapidement déborder par Fabio « El Diablo » Quartararo et Jack Miller (Ducati). Il a malgré tout su récupérer deux places. Enea « Bestia » Bastianini, malgré sa remarquable maîtrise lors du championnat d’Austin, le week-en dernier, n’a pu marquer aucuns points suite à une vilaine chute mais qui semble sans conséquence (physique). Vous pouvez vous rafraichir la mémoire à l’aide de notre article.

Pendant ce temps-là, «El Diablo» portait son attention sur le leader. Jorge Martín (Pramac Ducati), Enea Bastianini (Gresini Racing, Ducati), quant à eux, se faisaient piéger à tour de rôle.

Fabio Quartararo (20) ouvre la marche tel un lièvre à l’ouverture de la chasse

L’autre homme du jour, c’est indubitablement Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) qui est récompensé pour son impressionnante remontée: quatrième à l’arrivée alors qu’il partait 23ème. Il a réussi la prouesse de gober 13 positions à l’issue de la première boucle. il affiche désormais le même total de points que Quartararo et n’est relégué à la deuxième place qu’au jeu des résultats puisque s’il compte deux podiums, il n’est pas encore monté sur la plus haute marche cette saison.

Alex Rins qui a opéré une remontée impressionnante de 19 places

Un duel qui finit en casse

Le gros duel de la journée a été orchestré entre Johann Zarco, Aleix Espargaro, Jack Miller et Joan Mir pour la dernière marche du podium. Le Français a tiré son épingle du jeu en prenant les devants sur la Suzuki. Derrière, le pilote téméraire de Ducati a voulu tenter sa chance mais rate son freinage qui le fait emporter l’Espagnol dans sa chute. Dès lors, le vainqueur du GP d’Argentine a profité de la situation pour occuper la 3ème place avec son Aprilia.

Le duel entre Zarco et Mir avait jusque-là souri à Miller, lui permettant de revenir dans leur sillage. Mais au 17ème passage, le numéro 5 finissait par trouver l’ouverture. Sans le savoir, le représentant Pramac se mettait à l’abri d’un possible accrochage. En effet, quelques secondes plus tard, un drame survenait: Jack Miller, qui venait de prendre l’avantage sur Joan Mir pour le gain de la troisième marche du podium, perdait le contrôle de sa moto, embarquant le champion du monde 2020.

Joan Mir (36) qui mène la vie dure à « El Diablo » peu avant son accrochage qui lui fera perdre tout espoir de point.

Johann Zarco devra après encore résister à la pression permanente que lui a infligée Aleix Espargaró. Néanmoins, la hiérarchie n’évoluera plus, ou du moins aux avant-postes.

Portimao
Johann Zarco, sur la Ducati de Pramac, peut être fier de sa performance.

Notons également la grosse désillusion d’Enea Bastianini qui a chuté dans ce Grand Prix de Portimao. Pourtant triomphant lors du précédent Grand Prix, l’ex-leader du championnat fait une très mauvaise opération qui lui coûte le 4ème rang du classement général des pilotes avec un total inchangé de 61 points. L’Italien perd donc la place de leader, lui qui avait repris les rênes en s’imposant à Austin après les avoir momentanément cédés à Aleix Espargaró.

Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team), victime d’un violent highside durant la Q1, devait se soumettre ce dimanche matin à un ultime examen médical. Aucune fracture n’est à signaler.

La chute de Bastianini qui met un terme à sa course.

Des résultats intéressants

Pour les résultats de la course MotoGP de Portimao, nous avons donc Quartararo qui s’inscrit leader du jour et par la même occasion, du championnat. Johann Zarco, deuxième avec 5.409 secondes d’écart sur le leader suivit de près par l’Espagnol, Aleix Espargaró qui lui marque un écart de seulement 6 centièmes. S’en vient ensuite Rins en 4ème position. Celui qui jouait à domicile, habituellement très à l’aise sur cette piste, Miguel Oliveira inscrit sa KTM en 5ème position. Marc Màrquez, juste devant son frère, en 6ème place. Vous trouverez la grille complète ici.

Portimao
Le podium, de gauche à droite, Aleix Espargaró (3ème), Fabio Quartararo (1er) et Johann Zarco (2ème)

Classement général

En tête du classement post-Portimao, nous retrouvons donc «El Diablo» avec 69 points, ex aequo avec Alèx Rins qui occupe pour le moment la 2ème place du classement général. Et Aleix Espargaró en 3ème positions avec 66 points. Seulement 3 points d’écart avec le leader. L’Italien Enea Bastianini ne marque aucun point à la suite de sa chute. Mais il avait tout de même réussi à se creuser une avance confortable qui le cantonne à la 4ème place avec 61 points. La belle course de ce dimanche permet à Zarco de se placer 5ème avec 51 points. Vous pourrez trouver le classement général ici.

 

Et en Moto2 …

La course pour la classe intermédiaire a été mouvementée à Portimao. C’est l’Américain Cameron Beaubier (American Racing) qui a été le plus rapide à l’extinction des feux, suivi par Aron Canet (Flexbox HP 40) et les deux pilotes du team Honda Asia, Ai Ogura et Somkiat Chantra. Mais la pluie s’en est mêlée. Et à la mi-course, pas moins de six pilotes se sont retrouvés par terre! Le drapeau rouge est sorti. Et un second départ a été donné, aucun des pilotes ayant chuté (ce qui incluait aussi Sam Lowes, Augusto Fernandez, Tony Arbolino, Pedro Acosta et Albert Arenas) ne réussissant à y prendre part.

C’est alors un autre Américain, Joe Roberts (Italtrans), qui a le mieux joué le coup et remporté la course, devant l’Italien Celestino Vietti (Mooney VR46) et le coéquipier de Canet, Jorge Navarro. Au classement du championnat, Vietti est pour l’instant en tête, devant Ai Ogura et Tony Arbolino, avec ROberts 4ème et Canet désormais 5ème.

Vous pouvez prendre connaissance du résultat complet ici.

Et en Moto3 …

Auteur de la pole, Deniz Öncü (Red Bull KTM Tech3) est bien parti mais il s’est tout de suite trouvé sous la pression du pilote GasGas Sergio Garcia, qui se trouvait au milieu de la deuxième ligne. Et ce dernier s’est emparé des commandes. Il a tenté de prendre la large mais n’a pas réussi et a dû batailler durant toute la course contre son un groupe comprenant son coéquipier Izan Guevara, ainsi qu’Ayumu Sasaki (Husqvarna) et Jaume Masia (Red Bull KTM Ajo).

Garcia a scellé sa victoire dans le dernier tour à Portimao, devant Masia et Sasaki, Öncü finissant au pied du podium. Guevara, Carlos Tatay (CFMoto, Prüstel), Andrea Migno (Rivacold, Honda), Dennis Foggia (Leopard, Honda), Joel Kelso (CIP Green Power, KTM) et Diogo Moreira (MR Helmets, KTM) complètent le top 10.

Garcia reprend ainsi le lead du championnat, devant Foggia et Masia.

Et également, le reste du classement.

Photos: DR
Source motogp.com

Article mis à jour le 11 mai 2022 à 09:49

Auteur

Miguel

Miguel

Miguel, alias Bob. Amateur de combinaison cuir sur de belles mécaniques! Motard de toute saison et de tout horizon, j'aime partager et échanger sur ma passion du deux-roues. J'espère que vous prendrez du plaisir à lire les émotions retranscrites par le biais de nos articles.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements