Motocross – Tim Gajser a repris sa plaque en Allemagne
MXGP-MX2

Motocross – Tim Gajser a repris sa plaque en Allemagne

Sur le circuit de Teutschenthal, le champion en titre et pilote Honda, bien placé à l’issue des qualifications, est arrivé 3ème de la première manche et a gagné la seconde. Assez pour reprendre l’avantage sur le champion KTM Jeffrey Herlings. Le Français Romain Febvre (Kawasaki) est aussi sur le podium final. Et le Suisse Jeremy Seewer (Yamaha), beaucoup plus efficace en course, est 5ème du Grand Prix, à égalité de points avec son coéquipier Coldenhoff, 6ème.

Il y a eu un nouveau changement de plaque rouge de leader du championnat lors du Grand Prix motocross en Allemagne, à Teutschenthal. En MXGP, c’était en effet Jeffrey Herlings (numéro 84), surnommé The Bullet (la balle), qui avait pu prendre les commandes lors du Grand Prix précédent, en Sardaigne, pour le team KTM officiel (lire notre compte-rendu). Tim Gajser, le champion en titre et pilote Honda, qui détenait la plaque jusque là, revenait d’une opération pour fracture de clavicule et avait dû maîtriser sa douleur pour terminer les deux courses et prendre quelques points. L’écart entre les deux hommes était de juste un point après la Sardaigne!

Une semaine plus tard, en Allemagne, c’est un Gajser manifestement à nouveau en pleine possession de ses moyens qui s’est présenté sur la piste de Teutschenthal. Il s’est adjugé le deuxième temps des qualifications, juste derrière Herlings. Et il est resté parmi les leaders au départ de chacune des deux manches.

en Allemagne
Juste après le départ de la première manche en MXGP.

La première manche a cependant été celle du jeune coéquipier de Herlings, l’Espagnol Jorge Prado (numéro 61). Il a pris les devant au premier virage et s’est élancé en tête, suivi par The Bullet et la Kawasaki numéro 3 du Français Romain Febvre, troisième du championnat devant Prado. L’Espagnol a imprimé un rythme d’enfer à la course, mais Herlings a saisi la première occasion pour le dépasser. Il ne s’attendait par contre certainement pas à ce que son équipier, un moment perturbé et qui semblait sous la menace de Febvre, reprenne ses esprits, donne du gros gaz et lui retourne la politesse quelques tours à peine plus tard. Et prenne le large!

Tim Gajser, lui, a pris un peu de temps pour prendre le dessus sur le troisième homme de KTM, le nonuple champion mondial Antonio Cairoli. Ce dépassement lui a permis d’accélérer, en quatrième position. Tandis que Febvre se faisait à nouveau menaçant, cette fois-ci envers Herlings.

en Allemagne
Une forte rivalité entre les deux équipiers KTM Jeffrey Herlings (à gauche) et Jorge Prado. Cela finira par une collision juste après la ligne de finish.

Gajser, Febvre et Herlings ont continué à jouer à l’élastique, tandis que Prado a fait le forcing pour amasser les secondes d’avance sur ses concurrents directs. Gajser a fini par prendre le dessus sur le pilote Kawasaki, vers la fin de la course, et Herlings était parvenu à revenir presque à côté de son coéquiper. Leur dernier tour fut intense. Tellement intense que la course fut décidée lors d’un dernier saut à deux pour passer la ligne de finish. Et malheureusement pour Prado, s’il a gagné ce duel, sa trajectoire aérienne l’a fait entrer en collision avec Herlings, et c’est l’Espagnol qui a souffert du choc. Emmené pour un contrôle médical, et apparemment sans fracture ni lésion grave, il ne prendra cependant pas part à la seconde manche.

Le Suisse Jeremy Seewer, relativement loin en qualifications (9ème), a effectué un bon départ le plaçant parmi les trois premiers durant quelques secondes, puis il a commis un petite erreur et est reparti en arrière, jusqu’à la 16ème place. Mais il n’a pas paniqué et a méthodiquement passé un grand nombre d’autres pilotes, jusqu’à la 8ème place finale. Le signe que son état de santé, et donc de fatigue lors de chaque course, s’améliore.

Au tomber de grille numéro 2, Febvre a été le plus rapide, suivi par… Jeremy Seewer, le coéquipier du Suisse, Glenn Coldenhoff, et Tim Gajser. Herlings était un peu plus loin, mais il n’a pas tardé à progresser et est arrivé en 4ème place, devant Seewer. Gajser a lui aussi gagné rapidement des places, arrivant derrière le pilote Kawasaki, tandis que Herlings a mis pas mal de temps avant de trouver une solution pour se défaire de son compatriote et pilote Yamaha, visiblement plus à l’aise que dans la première manche.

en Allemagne
Le Français Romain Febvre (Kawasaki) aurait pu gagner ce Grand Prix… sans une petite erreur dans la première manche, et sans la charge de Gajser dans la seconde.

Le colosse slovène sur sa Honda a patiemment construit sa stratégie derrière Febvre, et il a fini par trouver la faille dans une ligne droite en descente après un virage à gauche, profitant d’une meilleure traction que son adversaire. Il n’avait alors « plus qu’à » lui faire l’intérieur dans le virage suivant, resserré sur la gauche et se concluant par une montée moins escarpée. Gajser a ensuite montré qu’il avait un rythme supérieur à celui du Français, et il a franchi la ligne d’arrivée avec 12 secondes d’avance.

Quant à Herlings, peut-être encore un peu secoué par la collision de la première manche, il semble s’être résolu à terminer la course en troisième position, fait inhabituel pour lui.

en Allemagne
Le Suisse Jeremy Seewer (Yamaha) semble avoir retrouvé la forme, sauf dans les qualifications, où il peine encore un peu.

Et Jeremy Seewer, qui avait perdu quelques places après le départ, a réussi à les reprendre peu à peu, et il a même passé Coldenhoff dans le dernier tour pour le gain de la cinquième place. Les deux hommes étant à égalité de points au final, c’est le Suisse qui s’est adjugé la cinquième place, puisqu’il a eu le meilleur classement en dernier.

L’Italien Antonio Cairoli, vétéran du MXGP et troisième équipier KTM, souffrait après sa chute en Sardaigne, puis son immense effort au motocross des Nations une semaine avant l’Allemagne (lire notre compte-rendu). Il a pu arriver en cinquième position dans la première manche, et 10ème dans la seconde.

Tim Gajser, lui, gagne le GP en Allemagne, devant son rival de chez KTM, avec Romain Febvre en troisième position, et le pilote GasGas Pauls Jonass en 4ème. Gajser reprend aussi l’avantage au championnat sur Herlings, de juste deux points!

Le Suisse Arnaud Tonus, enfin, seulement 18ème aux qualifications, a terminé la première manche au 18ème rang, et la seconde par un abandon.

 

Et en MX2 …

C’est le pilote français Tom Vialle, champion en titre MX2, qui a été le plus rapide au départ de la première course MX2 en Allemagne, mais il s’est fait passer par l’un de ses deux coéquipiers chez KTM, l’Autrichien Rene Hofer. Il a fallu plusieurs tours avant que Vialle ne trouve une solution pour s’imposer. Derrière les deux motos oranges, le pilote Yamaha Maxime Renaux, actuel leader du classement, a pu dépasser l’Allemand Simon Längenfelder (GasGas) et tenu bon en troisième position jusqu’au finish, sous la pression notamment de son coéquipier Jago Geerts et du pilote Husqvarna Jed Beaton.

Tom Vialle
Le pilote KTM Tom Vialle est revenu à la 4ème place du classement général.

Même scénario ou presque en deuxième manche, mais Vialle ne s’est pas fait passer. Il est arrivé en première place, mais a été rétrogradé de deux rangs pour avoir effectué un dépassement sous drapeau jaune (chute d’un autre pilote). La victoire de manche est donc revenue à Maxime Renaux, avec Geerts en deuxième et Vialle en troisième. Et comme Hofer était quatrième, c’est Renaux qui remporte le Grand Prix devant Vialle et Hofer. Et qui consolide par là-même encore un peu plus son lead au championnat. Son plus proche rival, Mattia Guadagnini (KTM), mal qualifié et finissant 13ème et 10ème, perd la troisième place du classement général au profit de Jago Geerts.

Maxime Renaux
Maxime Renaux (Yamaha), pour l’instant solidement en tête du mondial MX2.

Vialle, lui, est à présent 4ème de ce classement général. Pour les classements complets (en anglais) de ce Grand Prix en Allemagne, c’est par ici.

Photos: DR, Bavo, Yamaha, Archer, Kawasaki
Source mxgp.com

Article mis à jour le 5 octobre 2021 à 18:35

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements