Domination de Herlings en MXGP dans le sable de Riola Sardo
MXGP-MX2

Domination de Herlings en MXGP dans le sable de Riola Sardo

Les pilotes du MXGP et du mondial MX2 avaient rendez-vous au Grand Prix de Sardaigne. Le champion en titre et pilote Honda y est arrivé avec une clavicule blessée mais il a tout de même couru pour sauver des points. C’est son rival et champion KTM qui s’est imposé dans les deux manches, devant Jorge Prado (KTM) et Romain Febvre (Kawasaki). Le Suisse Jeremy Seewer (Yamaha), affecté par une infection virale source de fatigue chronique, semble avoir trouvé des solutions et se classe 5ème du GP.

Le Grand Prix motocross de Sardaigne, à Riola Sardo, a confronté les pilotes du MXGP et du mondial MX2 à un défi de taille, avec une piste en sable profond aussi épuisante que celle de Lommel, plus la chaleur et l’humidité sardes à cette période de l’année.

Lors des essais chronos, le pilote KTM et nonuple champion du monde Antonio Cairoli a été éjecté de sa moto et a lourdement chuté. Après des vérifications médicales, on n’a heureusement pas constaté de blessure sérieuse ni de fracture, mais il a été décidé par prudence qu’il ne participerait pas aux courses à Riola Sardo.

Quant au champion en titre et leader du classement, le pilote Honda Tim Gajser (numéro 243, Honda), il est arrivé en Sardaigne avec une blessure à l’épaule, dont on a appris après les courses qu’il s’agissait d’une clavicule fracturée. Une blessure douloureuse, surtout quand on pilote une moto pendant une course de cross! Mais Gajser a tenu bon, il a participé aux essais qualificatifs, obtenant péniblement le 18ème temps. C’est Jeffrey Herlings (KTM, numéro 84), l’homme en forme des derniers Grand Prix en Turquie (lire notre compte-rendu des courses précédentes), qui a signé le meilleur temps, devant son coéquipier Jorge Prado (numéro 61) et Calvin Vlaanderen (Yamaha). Le pilote Kawasaki Romain Febvre, troisième du classement mondial, était 10ème.

Le Suisse Arnaud Tonus (Hostettler Yamaha), lui, a décroché le cinquième temps, tandis que son compatriote Jeremy Seewer, du team officiel Yamaha, n’a pas pu faire mieux que le 17ème chrono.

Riola Sardo
Herlings (numéro 84) est juste derrière son coéquipier Jorge Prado (61), Romain Febvre (3), Pauls Jonass (en rouge) et Ben Watson (en bleu). Mais pas pour très longtemps!

Au tomber de grille de la première manche, Herlings a tout de suite pris l’avantage. Juste derrière, le jeune coéquipier de Seewer, Ben Watson, a pris un très bon départ, et il était suivi par Prado, Seewer et Febvre. Puis au quatrième tour, Prado a réussi à passer le pilote Yamaha et a tenté de suivre Herlings, qui entre-temps avait déjà pris le large. Au finish, il aura une avance de plus de 40 secondes!

Febvre lui a voulu prendre le dessus sur Seewer, mais c’est Vlaanderen qui a créé la surprise en passant d’un coup les deux pilotes officiels. Sur sa lancée, il a aussi eu Watson, qui commençait à fléchir. Seewer et Febvre ont suivi. Puis le pilote Kawasaki a utilisé l’extérieur d’un virage pour disposer du Suisse et il a même réussi à réduire l’écart pourtant important qui le séparait de Vlaanderen, qu’il a neutralisé dans les derniers tours pour s’emparer de la troisième place, derrière Prado et Herlings.

Herlings Riola Sardo
Jeffrey « The Bullet » Herlings, en grand spécialiste du sable, a plus que dominé la première manche.

Tim Gajser n’a pas pu éviter un autre pilote tombé au premier virage et il a chuté lui aussi, heureusement sur l’épaule qui n’était pas blessée. Il a serré les dents, est reparti, et est lentement remonté jusqu’à la vingtième, puis la 19ème place, ce qui lui a permis de prendre deux points qui pourraient s’avérer précieux pour la reste du championnat.

Riola Sardo
Le Suisse Jeremy Seewer.

Seewer a fini sixième, dépassé vers la fin par Brian Bogers. Les deux autres Suisses, Arnaud Tonus et son coéquipier Valentin Guillod (qui n’a pas participé à tous les Grand Prix de la saison car il était pris par le championnat suisse), ont franchi la ligne de finish en 16ème, respectivement 22ème place.

Dans la deuxième manche sur le circuit de Riola Sardo, c’est Prado qui a décroché le holeshot et a pris les commandes de la course, bientôt suivi par Jeffrey « The Bullet » Herlings. The Bullet a tenté pendant plusieurs tours de dépasser son coéquipier, mais ce dernier a à chaque fois trouvé une parade. Il a fallu attendre le dermier tiers de la course avant que Prado, voulant se déporter vers l’extérieur d’un virage pour fermer la porte, juge mal la vitesse de son aîné pour que le numéro 84 se faufile en tête à coup de wheelie et prenne comme dans la première manche le large. Cette fois-ci avec « seulement » 5 secondes d’avance au finish sur un Jorge Prado qui a su se ressaisir et retrouver du rythme pour éviter de laisser la deuxième place à Romain Febvre.

Tim Gajser
Tim Gajser, diminué par une blessure à l’épaule, n’a pas pu obtenir un bon rang en qualification. Il a dû se battre contre la douleur dans les deux manches pour obtenir le plus de points possible.

Tim Gajser, lui, a mieux réussi son départ et s’est retrouvé vers la 12ème place dans le premier tour. Il a mené la charge pour effectuer le plus de dépassements possibles afin de sauver le plus de points possibles face à ses rivaux Herlings et Febvre. Il finira la manche à la huitième position.

Le Suisse Seewer semble avoir trouvé des solutions contre sa fatigue virale

Pauls Jonass (GasGas) s’est placé dès le départ dans la trace du trio de tête, mais il a été rattrapé d’abord par Vlaanderen, un spécialiste du sable, puis vers la fin par la Yamaha du Suisse Jeremy Seewer. Ce dernier souffre depuis plusieurs Grand Prix d’une fatigue chronique causée par un virus (Epstein Barr). Jeremy semble cependant avoir trouvé quelques ajustements dans sa manière de préparer les Grand Prix et il n’avait apparemment pas à lutter contre la même fatigue durant ces deux courses à Riola Sardo. Jeremy a cette fois-ci fini à la cinquième place, et c’est aussi son rang final pour ce Grand Prix de Sardaigne.

Romain Febvre
Le pilote Kawasaki Romain Febvre est troisième de ce Grand Prix de Sardaigne.

Arnaud Tonus, lui, a fini la seconde manche un peu moins bien que la première à Riola Sardo, c’est-à-dire au 19ème rang. Et Guillod était 22ème.

Au championnat, Herlings passe en tête, mais d’un seul point, sur Tim Gajser, Febre devenant troisième, trois points plus bas que le pilote Honda, et Cairoli est descendu de la troisième à la cinquième place, derrière Prado. Jeremy Seewer garde son cinquième rang.

Course 1 – top 10: 1. Jeffrey Herlings (NED, KTM), 35:22.630; 2. Jorge Prado (ESP, KTM), +0:42.419; 3. Romain Febvre (FRA, Kawasaki), +0:53.010; 4. Calvin Vlaanderen (NED, Yamaha), +0:55.993; 5. Brian Bogers (NED, GASGAS), +1:02.253; 6. Jeremy Seewer (SUI, Yamaha), +1:05.689; 7. Ben Watson (GBR, Yamaha), +1:06.273; 8. Thomas Kjer Olsen (DEN, Husqvarna), +1:10.065; 9. Arminas Jasikonis (LTU, Husqvarna), +1:12.978; 10. Glenn Coldenhoff (NED, Yamaha), +1:18.017;

Course 2 – top 10: 1. Jeffrey Herlings (NED, KTM), 34:10.289; 2. Jorge Prado (ESP, KTM), +0:05.710; 3. Romain Febvre (FRA, Kawasaki), +0:08.406; 4. Calvin Vlaanderen (NED, Yamaha), +0:46.791; 5. Jeremy Seewer (SUI, Yamaha), +0:54.984; 6. Pauls Jonass (LAT, GASGAS), +0:55.933; 7. Ben Watson (GBR, Yamaha), +0:58.705; 8. Tim Gajser (SLO, Honda), +1:02.481; 9. Brian Bogers (NED, GASGAS), +1:11.310; 10. Glenn Coldenhoff (NED, Yamaha), +1:14.477;

Top 10 du Grand Prix: 1. Jeffrey Herlings (NED, KTM), 50 points; 2. Jorge Prado (ESP, KTM), 44 p.; 3. Romain Febvre (FRA, KAW), 40 p.; 4. Calvin Vlaanderen (NED, YAM), 36 p.; 5. Jeremy Seewer (SUI, YAM), 31 p.; 6. Ben Watson (GBR, YAM), 28 p.; 7. Brian Bogers (NED, GAS), 28 p.; 8. Pauls Jonass (LAT, GAS), 23 p.; 9. Glenn Coldenhoff (NED, YAM), 22 p.; 10. Thomas Kjer Olsen (DEN, HUS), 21 p.;

 

Et en MX2…

Dans les deux courses de la catégorie 250, le champion en titre Tom Vialle (KTM), qui n’était pourtant que 13ème des qualifications, a pris le meilleur départ, suivi par plusieurs autres pilotes. Le leader du championnat Maxime Renaux (Yamaha) a pu les deux fois se placer parmi les cinq premiers, et il a les deux fois effectué une progression vers l’avant, décrochant la deuxième place de la première manche, devant le coéquipier de Vialle, Mattia Guadagnini, qui est aussi le rival de Renaux pour la première place du championnat. Tom Vialle a réussi à contrer les attaques de Renaux jusqu’au bout et a remporté cette manche.

Riola Sardo
Le pilote Yamaha Maxime Renaux, deuxième de la première manche et troisième de la seconde, reste solidement en tête du mondial MX2.

Dans la seconde manche, Guadagnini est tombé deux fois, et il a dû abandonner, sa KTM refusant de repartir. C’est le coéquipier de Renaux et vice-champion en titre Jago Geerts qui s’est emparé de la deuxième place, derrière Vialle, aux dépens de Renaux, qui a fini troisième.

Le jeune Kay De Wolf (Husqvarna) a livré deux belles manches et a fini deux fois quatrième. De quoi décrocher la troisième place du podium final de Riola Sardo, derrière le vainqueur Tom Vialle et Maxime Renaux. Le Suisse Kevin Brumann, lui, 29ème des essais qualificatifs, finit la première course au 21ème rang, et la seconde à une belle 16ème place.

Maxime Renaux continue à mener le mondial MX2, avec une belle avance sur Guadagnini, et Jago Geerts est troisième. Tom Vialle, qui a été absent pendant plusieurs Grand Prix à cause d’une blessure, progresse, mais est encore à la sixième place.

Pour les classements complets de ce Grand Prix motocross de Sardaigne (en anglais), c’est par ici.

Photos: DR
Source mxgp.com

Article mis à jour le 3 octobre 2021 à 22:37

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements