MXGP – Herlings prive Febvre de la victoire chez lui, au Grand Prix de France
MXGP-MX2

MXGP – Herlings prive Febvre de la victoire chez lui, au Grand Prix de France

Le pilote KTM, le plus rapide en qualifications, s’est fait surprendre par son concurrent et pilote officiel Kawasaki lors de la première manche. Il s’est aussi fait dépasser par le même Romain Febvre pour le gain de la première place dans la seconde manche, mais a cette fois-ci pu répliquer vers la fin de course, et sans appel. Le champion en titre Tim Gajser (Honda) finit troisième, et reperd la plaque rouge au profit de Herlings, pour quelques points. Le Suisse Jeremy Seewer (Yamaha), à égalité de points avec Gajser dans ce Grand Prix, décroche son premier podium de manche depuis un bon bout de temps cette année et finit 4ème.

Le Grand Prix motocross de France accueillait cette année une belle brassée de spectateurs et de spectatrices – 25000 selon les organisateurs, sur l’ensemble du week-end dernier, à Lacapelle-Marival, dans le sud-ouest du pays. Pas comme l’an passé, donc, où les restrictions sanitaires liées à la pandémie de Covid-19 avaient fait que l’épreuve avait dû se jouer presque sans public.

Et devant une telle audience, les pilotes français avaient à coeur de faire de leur mieux. En MXGP, dans la catégorie des 450, c’était en particulier la mission de Romain Febvre, membre du team Kawasaki officiel. Une mission qui visait bien sûr aussi à amasser des points pour le championnat, le Français étant troisième du classement général en arrivant à Lacapelle-Marival.

C’est Jeffrey Herlings, le multiple champion du monde et pilote d’usine KTM, deuxième du classement général, qui a été le plus rapide en qualifications, juste devant Jeremy Seewer (Yamaha). Le Suisse, qui se bat cette saison contre un syndrome de fatigue chronique dû à un virus, et qui a fini sixième au Grand Prix précédent, en Allemagne (lire notre compte-rendu) a manifestement trouvé des manières de combattre ce syndrome!

Le troisième temps qualificatif a été décroché par Romain Febvre. Ce qui a permis à ces trois pilotes de se réserver de bonnes places de départ sur la grille. Le circuit de Lacapelle est assez étroit, et un bon départ y est important, car il est difficile par la suite de dépasser. Et justement, le champion en titre Tim Gajser (Honda), détenteur de la plaque rouge de leader avec juste trois points d’avance sur Herlings, n’avait pas disputé de course sur ce circuit depuis 2010! Et il n’a pas pu faire mieux en qualifications que le sixième temps.

Quant à Antonio Cairoli, le nonuple champion du monde du team KTM, encore souffrant aux côtes du Grand Prix de Sardaigne, une blessure qu’il n’a pas vraiment guérie en donnant tout pour que l’Italie remporte le MX des Nations quelque temps après la Sardaigne, il a fait de son mieux. Ce qui lui a tout de même valu le 9ème temps des qualifications. Nettement mieux que son jeune coéquipier et double champion MX2 Jorge Prado, qui vient de se faire opérer pour réparer les blessures (pas de fracture) subies lors du Grand Prix d’Allemagne, à cause d’une collision en l’air avec son coéquipier Herlings, juste après l’arrivée de la première manche! Prado, qui n’était pas sûr de pouvoir courir au Grand Prix de France, a dû se contenter du 17ème temps qualificatif. Juste derrière un autre Suisse, Arnaud Tonus, un des deux pilotes du team hostettler Yamaha, avec le Fribourgeois Valentin Guillod (fraîchement couronné champion suisse en MX Open et en MX2), qui était 28ème.

de France
Le premier virage après le départ. Avec Herlings en tête devant Febvre, Cairoli et Seewer.

Au tomber de grille, par un temps ensoleillé sur la piste du GP de France, c’est Herlings qui a été le plus rapide, suivi par Seewer et Febvre. Gajser a pris un peu de retard et s’est retrouvé dixième, puis neuvième, tandis que Glenn Coldenhoff, qualifié huitième, l’un des deux coéquipiers de Seewer, a pu se joindre au groupe de tête. Mais il est tombé dans le chaos du premier tour, et, après être remonté en selle en dernière position, a dû bosser très dur pour finir la course au treizième rang.

Tim Gajser est lui aussi remonté, jusqu’à la huitième position, qui se trouvait alors juste derrière le Genevois Arnaud Tonus, auteur d’un départ plutôt bon. Mais le pilote Honda a commis une petite erreur qui lui a fait coucher sa CRF, et il s’est retrouvé à nouveau dixième, devant tout recommencer. Il finira la première manche à la sixième position, retrouvant peu à peu ses marques sur ce circuit.

Romain Febvre
Le pilote Kawasaki Romain Febvre remporte la première manche et finit deuxième de la seconde.

Ses deux rivaux actuels pour le titre, Herlings et Febvre, pendant ce temps, avaient continué à rouler à un rythme très élevé, laissant peu à peu Jeremy Seewer seul à la troisième place. Febvre a mis le turbo vers la mi-course pour coller au pneu arrière du Hollandais, et il a construit un dépassement parfaitement exécuté à l’intérieur d’un double virage à droite. Il a ensuite à nouveau accéléré, ou en tout cas gardé la poignée des gaz bien ouverte, alors que son adversaire semblait un peu décontenancé. Mais Herlings, qui n’est pas surnommé « The Bullet » (la balle!) pour rien, a repris ses esprits et il a réussi à réduire l’avance de sept secondes de Febvre à juste 3 dixièmes dans les derniers tours. Sans réussir pour autant à repasser le Français, qui était très concentré, et qui a remporté cette manche, devant le pilote KTM et Jeremy Seewer.

Jeremy Seewer
Le Suisse Jeremy Seewer, sur sa Yamaha d’usine.

Pauls Jonass (GasGas) a fini 4ème, un peu plus d’une seconde devant Cairoli. Tonus a décroché une excellente septième place, et Prado a pu obtenir la 16ème position. Quant à Valentin Guillod, il se classe 21ème.

Lors de la seconde manche, Herlings s’est fait souffler le holeshot avant le premier virage par un Antonio Cairoli déchaîné. Avec ensuite et dans l’ordre Febvre, Gajser et Seewer. Mais Cairoli a assez rapidement fait un petit travers qui a ralenti son allure et son coéquipier ne s’est pas fait prier pour prendre les commandes. Ni d’ailleurs Febvre, qui ne voulait pas laisser son rival prendre le large.

de France
Jeffrey Herlings (numéro 84, KTM) s’impose dans la seconde manche.

On a pu croire un moment que le Français allait faire le même coup qu’en première manche, car il a pu s’approcher de Herlings tour après tour et a fini par exécuter un nouveau dépassement en profitant d’une mini-chute du Hollandais. Mais ce dernier a très, très vite repris ses esprits, et surtout il n’a pas attendu le dernier moment pour sonner la charge, repassant la moto verte alors qu’il restait encore bien assez de tours pour pouvoir gérer son avance. Il franchira la ligne de finish avec plus de 5 secondes d’avance sur son poursuivant. Les deux hommes étant à égalité de points, la victoire la plus récente fait remporter le Grand Prix de France à Herlings, devant Febvre. Du même coup, le champion KTM reprend la plaque rouge de leader du championnat à Tim Gajser, qui est repoussé par ailleurs à la troisième place, derrière Romain Febvre. Mais après ce GP de France, les trois hommes sont juste à quelques points les uns des autres.

de France
Tim Gajser (Honda, numéro 243) finit troisième de ce Grand Prix.

Pour la troisième place du podium final, il a fallu attendre le résultat du duel livré dans la seconde manche entre Antonio Cairoli et Tim Gajser, qui se sont battus pendant de longues minutes pour cette place durant la course. C’est finalement le pilote Honda qui a pu s’adjuger la position. Tim Gajser a ainsi reçu le même nombre de points au final que le Suisse Jeremy Seewer, qui a fini la seconde manche sixième, derrièe Jonass. Mais, comme pour la première place, c’est le dernier résultat qui l’emporte. Et donc Gajser monte sur la troisième marche du podium final, tandis que le pilote Yamaha est quatrième.

Arnaud Tonus, lui, a chuté en course et a malheureusement dû abandonner. Sa septième place dans la manche un suffit pour lui donner le 15ème rang final. Et Valentin Guillod, une nouvelle fois 21ème, sera 24ème du GP de France.

Et en MX2 …

C’est l’Italien Mattia Guadagnini (KTM) qui a été le plus rapide des essais qualificatifs, devant le leader du classement, Maxime Renaux (Yamaha) et Rene Hofer (KTM). Tom Vialle, le troisième pilote du team officiel KTM, et le champion en titre, n’a pu sortir que le dixième temps. Cela ne l’a pas empêché d’obtenir le holeshot dans la première manche. Jago Geerts, le coéquipier de Renaux et vice-champion en titre, a presque réussi à détrôner Vialle en début de course, puis i lest tombé et s’est retrouvé quatrième. Hofer est redescendu de quelque rangs, tandis que Maxime Renaux, mal parti au début de la manche, a refait une partie de son retard, finissant quatrième derrière Vialle, Guadagnini, et Jed Beaton (Husqvarna).

de France
Le départ de la première course MX2 à Lacapelle-Marival. Avec le numéro 28 (Tom Vialle) qui réalise le holeshot.

Dans la deuxième manche, Tom Vialle a de nouveau réalisé un départ canon, puis il a dominé la course, avec cette fois-ci Maxime Renaux en deuxième et Guadagnini en troisième. Au cumulé des points, le champion en titre remporte le GP de France devant son public, avec Guadagnini deuxième et Renaux troisième. Et au championnat, le pilote Yamaha, toujours en tête, devance son coéquipier Geerts de 91 points, Guadagnini étant troisième. Et Vialle quatrième.

Pour les résultats complets de ce Grand Prix de France (en anglais), c’est par ici.

Photos: Archer, Bavo, DR
Source mxgp.com

Article mis à jour le 11 octobre 2021 à 22:14

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements