Deux crashs et une victoire pour Rea contre un crash et une victoire pour Razgatliogliu
Mondial Superbike

Deux crashs et une victoire pour Rea contre un crash et une victoire pour Razgatliogliu

Le bilan des trois courses Superbike à Portimao est légèrement en faveur du pilote turc (Yamaha), qui conserve une avance sur son rival pour le titre: première course samedi remportée par Toprak Razgatlioglu, devant Scott Redding (Ducati) et Loris Baz (GoEleven Ducati), tandis que Rea finissait dans le bac à graviers. Puis course sprint avec une piste mouillée gagnée par Michael Van Der Mark (BMW), devant Scott Redding derechef et Loris Baz, tandis que Rea chutait à nouveau. Et enfin course 2 remportée avec brio par Rea, devant Scott Redding et Andrea Locatelli (Yamaha), alors que c’était au tour de Razgatlioglu d’aller à la faute.

Durant la Superpole qualificative, samedi, le circuit de Portimão a été une représentation théâtrale au terme de laquelle Toprak Razgatlioglu (Pata Yamaha with Brixx WorldSBK) s’est emparé de la pole position en pulvérisant le record du tour, ce qui lui a offert une place de choix pour consolider son avance au championnat (lire notre compte-rendu du round précédent). De son côté, Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK), le champion en titre et rival de Rzagtlioglu pour le sacre 2021, a dû se « contenter » de la deuxième place sur la grille de départ. La suite sera une série de trois courses émaillées par un crash retentissant samedi, puis un autre crash lourd de conséquences dimanche, et enfin une troisième chute tout aussi cruciale le même jour dans la course 2.

Duel au sommet

L’actuel leader du championnat, Toprak Razgatlioglu (Pata Yamaha with Brixx WorldSBK), a réalisé un bon coup dans la première course, samedi, en portant à 45 points son avance sur le multiple champion du monde, Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK), qui a dû abandonner à cause d’une chute.

Ce fut une course très mouvementée, puisque dès le début, s’élançant depuis la pole position, Toprak s’est lancé dans un combat intense face à ses deux rivaux, Rea et Scott Redding (Aruba.it Racing – Ducati). Intense est le mot, puisque les deux leaders du championnat sont entrés en contact, disons viril, durant le 3ème tour. Heureusement, aucun des deux n’a été désarçonné, mais cet accrochage a profité à Redding, qui a pris la tête de la course.

un crash
Catastrophe samedi pour le champion en titre Jonathan Rea, qui part à la faute tandis que son rival gagne la course.

S’échangeant des politesses tout du long, Rea et Razgatlioglu étaient engagés dans une course à la deuxième position. Rea a commis une petite erreur qui a permis au Turc de passer derrière Redding, mais cela n’a pas empêché le pilote Kawasaki de repasser en tête de course. La victoire après cette bataille fût de courte durée. En effet, Rea a finalement perdu l’avant et sa moto a fait des tonneaux dans le bac à graviers. Rea, hors d’état de nuire mais heureusement indemne, ce fut pour Toprak l’occasion de briller.

un crash
Un freinage osé de la part de Toprak Razgatlioglu sur Scott Redding vers la fin de la course 1, samedi.

Et il a joué un sale coup à Scott Redding, en effectuant un dépassement au freinage très agressif à quelques tours de la fin. Le troisième homme sur le podium fut un Loris Baz très en verve, remplaçant de Chaz Davies sur la Ducati du team GoEleven. Le Français, qui a hérité de cette troisième place vers la toute fin à la suite d’une chute du pilote Honda Alvaro Bautista, a débarqué en Europe en venant d’une saison passée en championnat américain, et il semble en forme! Résultats de la course 1.

Dans le dernier tiers de cette course 1, Andre Locatelli, le coéquipier de Razgatlioglu, est entré en collision avec la BMW de Michael Van Der Mark, qui a chuté. Les deux hommes ont abandonné. Rinaldi, toujours présent, s’est classé 4ème de la course, juste devant Leon Haslam (Honda).

Un nouveau crash dimanche matin

Le lendemain, la pluie a montré le bout de son nez. Et même un peu plus, le warm-up ayant lieu sous une grosse averse. Lorsque les pilotes se sont alignés pour la course sprint, en fin de matinée, qui allait décider de qui serait à quelle place sur la grille de départ de la course 2 le même jour, pour les 9 premières place, et accessoirement distribuer quelques points au championnat, la piste était encore trempée.

Razgatlioglu et Rea se sont élancés comme un seul homme, ou presque, avec Scott Redding pour compagnie. Mais avant la fin du premier tour, Rea était en tête, tandis que Michael Ruben Rinaldi, l’autre pilote du team Ducati se retrouvait à terre. Et à peine quelques virages plus tard, encore un crash, cette fois-ci pour Jonathan Rea!

Redding s’est alors emparé des commandes, tandis que Razgatlioglu a progressivement perdu du terrain, et s’est fait successivement passer par le pilote BMW Michael Van Der Mark, par Loris Baz, Andrea Locatelli, Leon Haslam, et même Alvaro Bautista… tandis que devant Van Der Mark, toujours très à l’aise sur et sous l’eau, et même sur un asphalte séchant, avait pris le meilleur sur Scott Redding. Deux tours avant la fin, Haslam, dans une manoeuvre de dépassement sur Baz, a perdu l’adhérence avec Sa Honda et il a glissé à terre. Il a pu terminer la course, mais largement en dehors des neuf positions. Et il a dû rentrer aux stands et abandonner la course, sans doute en raison de dégâts occasionnés à sa Fireblade.

un crash
Le pilote BMW Michael Van Der Mark, toujours très bon sur piste mouillée, a offert dimanche matin dans la course sprint sa première victoire en mondial Superbike à BMW depuis huit années!

Au bout des dix tours de cette course courte, Michael Van Der Mark a offert à BMW la première victoire en mondial Superbike depuis carrément deux années, avec plusieurs secondes d’avance sur Redding, et Baz le troisième homme. Razgatlioglu, lui, a franchi la ligne en sixième position.

La revanche de Rea dans la course 2

La grille de départ de la dernière course Superbike ce week-end sur le circuit de Portimao était donc passablement différente. Avec Van Der Mark à la première position, devant Redding et Baz, Razgatlioglu le dernier homme de la deuxième ligne, et Jonathan Rea à la dixième position!

Loris Baz a fait un départ très moyen, et Redding a pris les commandes de la course, avec Andrea Locatelli et Toprak Razgatlioglu qui le suivaient. Jonathan Rea, lui, a tout donné dans le run vers le premier virage et dans le premier virage, et il s’est tout de suite retrouvé en cinquième position, derrière le jeune pilote italien Axel Bassani (Ducati), qu’il n’a pas mis longtemps à dépasser.

un crash
Jonathan Rea (numéro 1), finalement en tête dans la course 1, devant Toprak Razgatlioglu et Scott Redding. Avant un crash de Razgatlioglu.

Au bout d’un tour et demi, le champion Kawasaki réussissait ensuite à passer Razgatlioglu, Locatelli, puis Scott Redding, et c’est lui qui était en tête! Il n’a pas pas pu la conserver plus d’un tour, Redding et Razgatlioglu lui faisant le coup de la ligne droite et de l’aspiration. Les trois pilotes, tout près les uns des autres, ont ensuite échangé plusieurs passes d’armes, puis Jonathan Rea a placé un dépassement décisif, sur Razgatlioglu, Redding a tiré un peu large s’est fait passer par ses deux adversaires, et le pilote Yamaha s’est mis en tête de suivre son rival pour le titre, et il a même réussi à reprendre l’avantage durant un tour. Mais en définitive mal lui en a pris, car cette entreprise s’est soldée à dix tours de la fin par un crash, un de plus sur ce circuit qui ressemble à des montagnes russes.

Un crash pour Razgatlioglu qui, il faut le dire tout de suite, n’ a pas été causé directement par le pilote. Il semble que le garde-boue avant de sa Yamaha se soit détaché au mauvais moment, finissant sous la roue avant et faisant perdre l’adhérence soudainement au pneu. Toprak, déjà à la limite et sur l’angle, ne pouvait pas faire grand chose pour sauver ça!

Rea, qui avait pu prendre un peu de distance sur le troisième homme Redding, a géré son avance jusqu’à la fin de la course, ne commettant cette fois-ci aucune erreur. Et Redding a fait de même, franchissant la ligne d’arrivée en deuxième position.

La troisième place du podium s’est décidée cette fois encore entre Loris Baz et Alvaro Bautista, les deux pilotes bataillant jusque dans les derniers virages. Bautista avait pu passer le Français, mais il a un peu élargi sa trajectoire au point de cord suivant, et Baz a glissé sa Ducati dans la brèche, poussant du même coup le pilote Honda, qui est tombé, et passant la ligne en troisième. Après quelques tergiversations, la direction de course a décidé d’infliger une pénalité à Baz, et a attribué la dernière place sur le podium à Andrea Locatelli, qui n’en demandait pas tant.

La cinquième place, à plus d’une seconde de Locatelli, est revenue à Garrett Gerloff (Yamaha), qui a livré trois courses qu’on ne peut pas qualifier de brillantes à Portimao, mais qui au moins étaient « solides ». Rinaldi, lui, encore un peu abîmé de sa chute dans la course sprint, a serré les dents et a fini juste derrière Gerloff.

Photos: DR
Source worldsbk.com

Article mis à jour le 4 octobre 2021 à 09:52

Auteur

Miguel

Miguel

Miguel, alias Bob. Amateur de combinaison cuir sur de belles mécaniques! Motard de toute saison et de tout horizon, j'aime partager et échanger sur ma passion du deux-roues. J'espère que vous prendrez du plaisir à lire les émotions retranscrites par le biais de nos articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements