7ème étape – Quand la course nous ramène à la dure réalité
Dakar 2020

7ème étape – Quand la course nous ramène à la dure réalité

La reprise est brutale aujourd’hui, en Arabie saoudite. Une journée dramatique au cours de laquelle Paulo Gonçalves, l’un des piliers du Dakar, a payé de sa vie son amour pour le rallye. Difficile exercice que de rendre compte de ce septième jour de course, sans (trop) se laisser submerger par ses émotions.

10h08. Kilomètre 276. La balise de détresse de Paulo Gonçalves (Hero #8) se déclenche. 10h16. L’hélicoptère médical se pose. L’équipe sur place découvre alors le pilote inconscient. Il est en arrêt cardio-respiratoire. Le médecin tente une réanimation sur place. En vain. Décision est prise de l’héliporter au plus vite à l’hôpital de Layla, à 295km au sud de Riyad. Malheureusement, son décès sera constaté sur place.

Le pilote portugais, qui a longtemps couru pour Honda, était un pilote expérimenté. Il courait cette année son 14ème Dakar, et était l’un des rares pilotes à avoir vécu la mythique course sur les trois continents. Agé de 40 ans, il était une figure du Dakar et relevait cette année le défi pour la marque indienne Hero Motorcycles.  Juste avant le départ, il confiait à Matthias Walkner que c’était sa dernière participation. L’autrichien, choqué en apprenant la tragique nouvelle, tient a rappeler la réalité de la course: « Chaque jour, nous roulons entre 15 et 25 km/h au-dessus de la vitesse moyenne conseillée. L’étape d’aujourd’hui a été l’une des plus rapides que j’ai jamais pilotée. Imaginez: 546km en hors-piste, en moins de 4h30. Il faut vraiment être concentré car la moindre erreur se paie cher. Trop cher. »

Goncalvez Paulo
Paulo Gonçalves dans cette tragique 7ème étape, quelques kilomètres avant cette chute qui lui sera fatale.

Le monde du rallye, et de la moto dans sa globalité, a perdu aujourd’hui un homme courageux, bienveillant, souriant et toujours prêt à rendre service, dans le plus pur esprit du rallye.

Merci Paulo de nous avoir fait vivre ton amour de la course, durant toutes ces années, et bonne route vers le paradis. Toute l’équipe d’ActuMoto.ch présente ses sincères condoléances à ta famille, à tes amis et à tes proches.

La course continue

En ces moments difficiles, et encore plus pour tous les acteurs présents sur le bivouac, il n’est pas évident de penser à la compétition.Elle continue pourtant, et est certainement le meilleur hommage que les concurrents de Paulo – ses amis pour la plupart – puissent rendre au pilote portugais.

La 7ème spéciale, en forme de reprise musclée, s’articulait entre Riyad et Wadi AL-Dawasir, et était la plus longue de ce rallye, avec 195km de liaison et 546km de spéciale chronométrée. Alternant franchissements de dunes, pistes de terres roulantes et multiples occasions de s’égarer, elle s’annoncait comme difficile, tant en navigation qu’en terme de rythme à adopter.

Etape 7 Dakar 2020 ActuMoto.ch
L’étape 7 était longue de 741km, dont 548km de spéciale (en rouge).

Parmi les hommes de tête, ça se bagarre fort. Ricky Brabec (Honda #9), en charge d’ouvrir la piste, devra tenir bon durant plus de 500km s’il veut s’octroyer une troisième victoire d’étape. Il la ralliera avec 4’52 de retard sur Kevin Benavides (Honda #7), qui remporte au final cette spéciale. L’américain reste optimiste et se montre satisfait de sa course: « C’était super rapide, c’était dingue. Je savais qu’en partant devant, j’allais devoir concéder du terrain. Joan m’a rattrapé au km 170 et on ne s’est plus quitté. C’est bien de pouvoir rouler avec un coéquipier pour s’aider à naviguer. Il gagne l’étape mais je ne suis pas loin, je suis content. On sera regroupé pour demain. » Honda semble, en effet, de mieux en mieux placé pour jouer la gagne cette année.

09 Brabec Ricky Dakar 2020 ActuMoto
Ricky Brabec termine 5ème de l’étape du jour, mais conforte son avance au général, avec désormais plus de 24 minutes sur Pablo Quintanilla.

Le vainqueur du jour, c’est donc lui. Malheureux avant-hier, avec la casse de son moteur dans la 6ème étape, l’argentin a été le 104ème à s’élancer ce matin. Position idéale, quand on est l’un des hommes forts du rallye, pour rouler sans pression et remonter, un à un, ses concurrents. S’il ne peux plus jouer la victoire finale (il est désormais 28ème, à plus de 4h du leader), l’argentin compte bien démontrer qu’il faudra compter avec lui, jusqu’à la fin.

Kevin Benavides Dakar 2020 ActuMoto
Kevin Benavides, qui s’est arrêté pour porter secours à Paulo Gonçalves après sa chute, s’est vu recréditer son temps d’arrêt et remporte cette spéciale.

Juste derrière, on trouve sur cette étape le rapide Joan Barreda (Honda #12), en 2ème position à 1’23. L’autrichien Matthias Walkner (KTM #2) complète le podium, à 4’14.

Matthias Walkner (KTM #2) Dakar 2020 ActuMoto.ch
L’autrichien, 3ème du jour, pointe cependant à 33’04 de Ricky Brabec au classement général, au terme de cette 7ème étape.

Pablo Quintanilla (Husqvarna #5), 8ème à 8’44, limite la casse et conserve sa 2ème place au classement général. Il nous dévoile sa stratégie à l’arrivée de la spéciale : « C’était la plus longue étape du rallye. J’ai surtout essayé de me créer une opportunité d’attaque pour demain. Je vais partir demain avec plusieurs coureurs devant moi, ce qui va me permettre de gagner du temps sur les autres en étant offensif ».

Quintanilla Pablo (chl), Husqvarna,
Pablo Quintanilla porte tous les espoirs de Husqvarna, avec une 2ème place provisoire au classement général.

Du côté de la Suisse, Nicolas Brabeck a lui aussi connu une course difficile.

« Par rapport à la chute de Paulo, c’est difficile, c’est toujours un choc de voir l’un des nôtres partir. L’ambiance sur le bivouac est pesante et je n’ai pas de mots pour décrire tout cela. Je vais essayer de me concentrer sur l’étape et vous donner un feed-back de ma course tout de même. C’était une étape qui alternait du terrain très plat, extrêmement rapide, avec des petits passages de dunes. C’était assez « facile », presque monotone, mais très rapide. Et c’est dans ces parties très rapides justement, où on roule vraiment à fond, qu’il y a un risque, si on ne voit pas un danger, de chuter très fort, avec les conséquences dramatiques qu’on a vues. A mon humble niveau, j’ai en aussi fait le frais et suis tombé à haute vitesse. Je n’ai pas vu une petite bosse, je l’ai sautée et j’ai ratteri sur une autre, plus grosse, qui m’a éjecté de la moto. Sur le côté, heureusement, ce qui m’a évité de me faire trop mal. J’ai eu énormément de chance de ne pas me blesser sérieusement. La moto, par contre, a été bien amochée. Le guidon était tordu et la tour de road-book était détruite, mais elle roulait et j’ai pu finir la spéciale. J’ai roulé 220 kilomètres comme ça, en tournant le road-book à la main, à un rythme très tranquille. »

Il rallie l’arrivée à la 76ème place, et est actuellement 55ème du classement général.

Nicolas Brabeck dakar 2020 actuMoto
Nicolas Brabeck a pu rejoindre l’arrivée, malgré des dégâts importants sur sa moto.
17h40 – Dernière minute:

L’étape 8 de demain est annulée, selon le communiqué de l’organisation:

« Le décès de Paulo Gonçalves aujourd’hui au cours de la 7ème étape entre Riyadh et Wadi Al-Dawasir, a provoqué une immense vague d’émotion dans toute la caravane du Dakar et particulièrement parmi l’ensemble des pilotes moto du rallye. Figure emblématique du Dakar, Paulo bénéficiait d’un très grand respect de la part des plus expérimentés d’entre eux et de ceux moins aguerris auxquels il servait d’exemple. Après les avoir rencontrés et en concertation avec toute la famille moto du Dakar, les organisateurs ont décidé d’annuler la course moto/quad de la 8ème étape en boucle de Wadi Al-Dawasir, afin de respecter la douleur et le recueillement des pilotes venant de perdre un ami. Toute la famille du Dakar se réunira ce soir au briefing pour rendre hommage à Paulo. »

Classement 7ème étape:

  1. Kevin Benavides (Honda #7)
  2. Joan Barreda (Honda #12) +1’23
  3. Matthias Walkner (KTM #2) +4’17
  4. Luciano Benavides (KTM #16) +4’48
  5. Ricky Brabec (Honda #9) 4’52

Puis

76. Nicolas Brabeck (KTM #49) +1h52’08

Classement Général:

  1. Ricky Brabec (Honda #9)
  2. Pablo Quintanilla (Husqvarna #5) +24’48
  3. Jose Ignacio Cornejo Florimo (Honda #17) +27’01
  4. Toby Price (KTM #1) +28’44
  5. Joan Barreda (Honda #12) +29’29

Puis

55. Nicolas Brabeck (KTM #49) +11h23’59

Photos: Dakar / Rally Zone / DPPI

Auteur

Mathias Deshusses

Mathias Deshusses

37 ans, genevois et sur deux-roues depuis toujours. Aime les machines à grosses sensations et s’aventurer hors des sentiers battus. Est autant à l’aise avec un guidon qu’avec un appareil photo entre les mains.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements