9ème étape – Reprise difficile, mais victorieuse pour Pablo Quintanilla
Dakar 2020

9ème étape – Reprise difficile, mais victorieuse pour Pablo Quintanilla

Pas facile, en effet, de repartir en course après le drame de dimanche, qui a laissé les concurrents en état de choc. D’autant plus pour Stefan Svitko, Toby Price et Pablo Quintanilla, qui ont passé beaucoup de temps auprès de leur ami Paulo Gonçalves, quelques minutes après sa chute.

Et c’est particulièrement le cas pour Toby Price (KTM #1). L’australien était le premier sur place, et c’est lui qui avait alors déclenché sa balise de détresse. Il y était resté plus d’une heure, tentant tout pour sauver son ami. Ce matin, au départ, il restait très atteint par la disparition de celui qui était une figure du rallye: « Nous sommes prêts pour la 9ème étape aujourd’hui. Sans aucun doute, cela va être l’une des étapes les plus difficiles que nous allons tous avoir à affronter, mais pas à cause du terrain ou de la navigation. #racingforspeedy » Le hashtag faisant référence au surnom de Paulo Gonçalves durant sa carrière, jeu de mot avec Speedy Gonzalez, le célèbre personnage des Looney Tunes.

 

Etape 9 Dakar 2020 Actumoto.ch
La spéciale était tracée aujourd’hui dans des paysages époustouflants.

Le chilien Pablo Quintanilla, au guidon de sa Husqvarna N°5, s’était également arrêté auprès du malheureux pilote portugais (lire notre résumé). Et il lui rend aujourd’hui un bel hommage, en arrachant malgré tout la victoire d’étape. Une étape longue, très longue même, avec un total de 476km de liaison, pour 410km de spéciale. Un parcours qui abandonne progressivement le sable pour  se concentrer sur des sols durs, rapides, voire cassants.

Etape 9 Dakar 2020 ActuMoto.ch
Une 9ème étape de 886km au total.

Au départ ce matin, les choses s’annoncent pourtant plutôt bien pour Honda. Vainqueur de l’étape de dimanche, Kevin Benavides doit tracer la route… et surtout ouvrir la voie à ses coéquipiers. L’argentin, qui est loin d’être un amateur (il en est à sa quatrième participation et a terminé 2ème en 2018), ne peut cependant plus jouer la gagne cette année. La faute à une casse moteur dans la 6ème étape (lire notre résumé), et à un changement lourd en pénalité. Par contre, il peut aider ses acolytes, Joan Barreda (Honda #12) et surtout Ricky Brabec (Honda #9), à réaliser une bon chrono. C’est chose faite au KM 104. L’américain, qui partait en 5ème position, devance alors l’ensemble de la troupe d’une poignée de secondes. Il ne va décidément pas être facile de lui reprendre du temps – et encore moins 24 minutes – d’ici l’arrivée à Riyad, dans 3 jours.

09 Brabec Ricky (usa), Honda,
Ricky Brabec doit se battre pour se maintenir en tête du classement général.

Pourtant, à mi-course, seules 32 petites secondes séparent Joan Barreda, Ricky Brabec, Toby Price et Pablo Quintanilla. Ce dernier prendra l’avantage au KM  347, mais avec seulement 40 secondes sur le pilote espagnol et sa Honda numéro 12. Toby Price les talonne, à 1’13. A l’arrivée de l’étape, c’est donc bien le chilien qui l’emporte, et offre à Husqvarna sa 1ère victoire, sur ce Dakar 2020. Toby Price signe une excellente 2ème place, à 1’54, qui le fait monter sur la 3ème marche virtuelle du podium: « C’est un moment difficile, mais lorsque tu montes sur la moto, il faut se concentrer sur ce qu’il y a devant. La première centaine de kilomètres était intéressante, la suite plus ennuyeuse. Tout le monde roule à fond, c’est difficile de reprendre du terrain à ses adversaires. Mais bon, on se rapproche de la fin. Ricky roule très bien et il est plus chanceux que l’an dernier. C’est comme ça, il y a de bonnes années et des moins bonnes. Il semblerait que 2020 ne soit pas de notre coté. » Joan Barreda, lui, termine 3ème de l’étape du jour, à 2’42 du leader.

Toby Price Dakar 2020 Actumoto.ch
Toby Price, concentré sur sa course, reprend la 3ème place provisoire du général à Jose Ignacio Cornejo.

Ricky Brabec franchit l’arrivée en 4ème position, avec seulement 3’55 de retard sur Pablo Quintanilla, ce qui réduit son avance – confortable tout de même – à plus de vingt minutes au classement général, dont il garde la tête. Il est satisfait de sa journée, mais garde la tête froide: « Tout semble aller en ma faveur pour le moment… mais il reste encore trois jours. Il faut rester concentré, on est en tête, il ne faut pas prendre de risques pour la suite. Les premiers cents kilomètres de cette spéciale étaient techniques, assez lents avec une navigation difficile. Après le ravitaillement, c’était différent avec un paysage très ouvert. C’est le Dakar, il y a un peu de tout. Les deux étapes qui arrivent seront importantes. On a beaucoup travaillé avec Honda, on a fait de nombreux essais en Californie… Cela paye aujourd’hui. On verra si c’est toujours le cas dans trois jours. » A la cinquième place, on retrouve l’étonnant Ross Branch, et sa KTM privée. Le Botswanais, vainqueur de la 2ème étape (lire notre résumé), roule fort et sera à suivre, plus que jamais, sur les prochaine éditions.

Luciano Benavides Dakar 2020 Actumoto.ch
Luciano Benavides s’est bien amusé aujourd’hui. 7ème du jour, c’est également sa place au classement général.

Trois marques de moto différentes aux trois premières places du classement général: la course reste ouverte, plus que jamais.D’autant que derrière, il y en embuscade les Honda de Joan Barreda et de Jose Ignacio Cornejo (Honda #17), respectivement à la 4ème et 5ème place du classement général provisoire, suivis de près par les KTM de Matthias Walkner (#2) et Luciano Benavides (#16), en 6ème et 7ème position. On notera également la présence, à la 8ème place du général, de Franco Caimi (#22), 1er pilote Yamaha, qui termine cette 9ème étape en 11ème position.

Franco Caimi Dakar 2020
Franco Caimi porte au mieux les couleurs de Yamaha, sur cette édition difficile pour la marque japonaise.

Notre suisse de cœur Nicolas Brabeck (KTM #49) progresse bien également, avec une 64ème place, qui le maintient en 55ème position du classement général. Il nous livre ses impressions sur cette journée:

« C’était une étape longue, presque 920km car il y avait presque 20 kilomètres de plus qu’annoncé. Les 120 premiers kilomètres m’ont fait penser au Maroc, c’était assez caillouteux, très cassant. Ensuite, c’était une alternance de pistes rapides et d’endroit plus piégeux, du fait des aspérités du terrain. Pour ma part, j’ai eu des problèmes d’essence. J’ai du rouler doucement car il y a certainement problème de connexion entre les deux réservoirs (ndlr: il y en a un à l’avant, et un à l’arrière). Je n’étais pas rassuré, car la moto marchait mal et que j’avais peur de tomber en panne. Il reste à présent trois jours, qui vont être longs, donc je reste concentré sur mon but final, qui est d’arriver. »

Nicolas Brabeck
Nicolas Brabeck dans le terrain cassant de cette 9ème étape.

Classement 9ème étape:

  1. Pablo Quintanilla (Husqvarna #5)
  2. Toby Price (KTM #1) +1’54
  3. Joan Barreda (Honda #12) +2’42
  4. Ricky Brabec (Honda #9) +3’55
  5. Ross Branch (KTM #18) +5’30

Puis

64. Nicolas Brabeck (KTM #49) +1h22’52

Classement Général:

  1. Ricky Brabec (Honda #9)
  2. Pablo Quintanilla (Husqvarna #5) +20’53
  3. Toby Price (KTM #1) + 26’43
  4. Joan Barreda (Honda #12) +28’16
  5. Jose Ignacio Cornejo Florimo (Honda #17) +29’29

Puis

55. Nicolas Brabeck (KTM #49) +12h42’56

Photos: Dakar / Rally Zone / DPPI

Auteur

Mathias Deshusses

Mathias Deshusses

37 ans, genevois et sur deux-roues depuis toujours. Aime les machines à grosses sensations et s’aventurer hors des sentiers battus. Est autant à l’aise avec un guidon qu’avec un appareil photo entre les mains.

Commentaires2 commentaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements