11ème étape – Seconde victoire pour Pablo Quintanilla, positionnement stratégique pour Ricky Brabec
Dakar 2020

11ème étape – Seconde victoire pour Pablo Quintanilla, positionnement stratégique pour Ricky Brabec

Avant-derrière étape de ce premier Dakar saoudien. Une fois passé la ligne d’arrivée, les concurrents savent qu’ils sont dans la dernière ligne droite: il ne reste plus que la spéciale de demain pour faire la différence. Et les stratégies de course pour gagner le rallye se dévoilent.

Le terrain de jeu de cette 11ème étape, entre Haradh et Shubaytah, est long de 744km, dont 379 de spéciale (ici avec la Honda de Jose Ignacio Cornejo).

Et cette stratégie, pour Pablo Quintanilla (Husqvarna #5), est très simple. Pour le chillien, actuel deuxième du classement général derrière Ricky Brabec (Honda #9), il s’agit d’ouvrir en grand, pour espérer combler le trou de 25 minutes et 44 secondes qui le séparent de l’américain. Dès le départ de la spéciale, ce matin, le pilote Husqvarna aura roulé fort, très fort. En tête dès le KM 58, il se battra durant les 379 kilomètres de spéciale avec un Matthias Walkner (KTM #2) très en forme. L’autrichien, qui réalise un Dakar en demi-teinte au vu de ses capacités (il a gagné l’édition 2018 et fini second à deux reprises, en 2017 et 2019), veut clairement se démarquer sur cette fin de rallye. « C’est une de mes meilleurs journées. J’ai attaqué à fond dans la longue partie de dunes, j’adore ce genre d’étapes. A la fin, c’était beaucoup plus rapide et enfin, je me suis retrouvé à cours d’essence juste à 3 km du ravitaillement, donc j’ai dû m’arrêter un peu et repartir, mais je pense que j’ai fait un bon temps ». Sans cet incident, nul doute qu’il aurait joué la victoire.

Matthias Walkner (KTM #2) Dakar 2020 ActuMoto.ch
Matthias Walkner signe la 2ème place de cette 11ème spéciale.

C’est donc au final le chilien qui l’emporte, pour 9 petites secondes sur la KTM de son rival. Pablo Quintanilla remporte sa 2ème victoire d’étape (il a également gagné la 9ème, lire notre résumé) et semble satisfait de sa spéciale: « Je suis très content de cette étape, c’est toujours un plaisir de gagner une spéciale. Elle était très difficile et j’étais à 100 % depuis le début. J’ai pris pas mal de temps à Ricky mais il reste encore un gros écart. Il nous reste encore quelques kilomètres pour attaquer demain ».

05 Quintanilla Pablo (chl), Husqvarna,
Pablo Quinanilla espère bien pouvoir rattraper la fusée rouge demain, dans l’ultime étape.

En effet, l’écart entre les deux hommes se réduit désormais à 13’56. Pas de droit à l’erreur, demain, pour Ricky Brabec. Il conserve une belle avance, mais l’homme n’est pas à l’abri d’une faute de navigation ou d’une avarie mécanique. Pour lui, la stratégie est au contraire inversée : « Aujourd’hui, c’était de la défense. J’ai roulé à 70 %, juste pour préserver à la fois la machine et le bonhomme. Je suis content d’être là, et maintenant je pense surtout à rejoindre la ligne d’arrivée. Demain ça peut être un grand jour, je veux juste rester sur ces ondes positives ». Terminant en 9ème position dans cette antépénultième spéciale, il condède plus de 11 minutes à Pablo Quintanilla, mais gagne un départ en 9ème position demain matin. Soit 27 minutes après le chilien, qui aura quant à lui la lourde tâche de faire la trace. Une stratégie qui pourrait bien s’avérer payante et offrir à Honda la victoire qu’elle attend depuis plus de 30 ans.

09 Brabec Ricky Dakar 2020 ActuMoto
Ricky Brabec, solide leader du classement général, joue la carte de la prudence sur cette fin de rallye.

Le perdant du jour, c’est Joan Barreda (Honda #12). Vainqueur hier (lire notre résumé) et chargé d’ouvrir la piste ce matin, le pilote Honda lâche près de 15 minutes dans l’opération, et perd sa 3ème place virtuelle sur le podium final. Relégué en 5ème position au classement général, c’est aux KTM de Toby Price (3ème à 22’34) et de Matthias Walkner (4ème à 29’53) qu’il cède du terrain. En embuscade, les pilotes de l’usine autrichienne semblent loin de la Honda de Ricky Brabec, mais sont prêts à tout pour déloger l’américain de la 1ère marche du podium demain.

Toby Price Dakar 2020 Actumoto.ch
Toby Price, actuel tenant du titre, reprend la troisième place du classement général.

Nicolas Brabeck (KTM #49) réalise une belle opération. 57ème de l’étape, il remonte de la 52ème place à la 46ème place au général. Il nous livre ses impressions à l’arrivée de l’étape, avant de repartir demain pour la dernière spéciale:

« Je suis parti tôt ce matin, au lever du soleil, dans les dunes. C’était magique. Au menu, environ 80 kilomètres de belles dunes, puis une piste assez roulante. C’était un peu traître, les dangers étaient dissimulés sous du sable, il fallait être attentif. Ensuite, un peu hors piste pour finir par 50km de ligne droite, extrêmement lisse. Une étape très intéressante, au niveau de la navigation et de la gestion de l’effort. Concernant ma course, je gère assez bien, j’ai réussi à me caler sur un rythme qui me convient et j’ai pris du plaisir. Sans forcer ni prendre de risques. Je suis passé à côté d’un accident qui m’a pas mal refroidi, j’ai mis du temps à me reconcentrer, et j’espère que ce n’était pas trop grave. Au bivouac ce soir, j’ai eu la chance de retrouver ma femme et mes enfants, et ca me booste pour le final de demain! »

Nicolas Brabeck
Le résident suisse est remonté de 6 place au classement général, suite à son chrono du jour.

Classement 11ème étape:

  1. Pablo Quintanilla (Husqvarna #5)
  2. Matthias Walkner (KTM #2) +0’09
  3. Luciano Benavides (KTM #16) +2’48
  4. Jose Ignacio Cornejo Florimo (Honda #17) +2’53
  5. Toby Price (KTM #1) + 5’49

Puis

57. Nicolas Brabeck (KTM #49) +1h34’58

Classement Général:

  1. Ricky Brabec (Honda #9)
  2. Pablo Quintanilla (Husqvarna #5) +13’56
  3. Toby Price (KTM #1) +22’34
  4. Matthias Walkner (KTM #2) +29’53
  5. Joan Barreda (Honda #12) +30’09

Puis

46. Nicolas Brabeck (KTM #49) +14h59’03

Photos: A.S.O. / C. Lopez / Rally Zone / DPPI

Auteur

Mathias Deshusses

Mathias Deshusses

37 ans, genevois et sur deux-roues depuis toujours. Aime les machines à grosses sensations et s’aventurer hors des sentiers battus. Est autant à l’aise avec un guidon qu’avec un appareil photo entre les mains.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements