Une BMW S 1000 XR plus légère, encore plus rapide et avec des extras
Nouveauté 2020

Une BMW S 1000 XR plus légère, encore plus rapide et avec des extras

Pour 2020, cette sportive à suspensions longues gagne un surplus de punch à mi-régime, perd des kilos et a droit à toute une série de fonctions nouvellement de série, ou carrément nouvelles, comme les suspensions semi-actives, le tableau de bord en couleur, ou le réglage « Power Wheelie »…

A première vue, la S 1000 XR ne change pas beaucoup pour 2020. On voit juste que le phare avant asymétrique a cédé la place à un projecteur double parfaitement symétrique. Sinon, la nouvelle version de cette véritable sportive sur échasses semble identique à l’ancienne. Et la puissance maximale, 165 chevaux, est la même. Mais on s’aperçoit vite en lisant le communiqué et en écoutant les explications du responsable du design chez BMW Motorrad Edgar Heinrich qu’il a fallu aux ingénieurs de la marque allemande un gros travail pour faire évoluer ce trail sportif, face à la concurrence, et aussi pour probablement le rendre déjà conforme à la nouvelle norme anti-pollution Euro 5, qui va entrer pleinement en vigueur en 2021.

Ce n’est pas dit exactement comme cela, mais le moteur de la S 1000 XR adopte le même genre de modification technique que celui de la sportive S 1000 RR, dont il dérive (4 cylindres en ligne). Autrement dit, on retrouve la technique de distribution variable à l’admission, dite « ShiftCam », qui change de profil de cames de façon totalement fluide en fonction de la vitesse, du régime moteur et de la commande des gaz par le pilote. Résultat: encore plus de couple à mi-régimes (la machine n’en manquait pourtant vraiment pas, lire notre essai), et une nouvelle réduction des émissions polluantes, du bruit et de la consommation d’essence. La transformation est aidée par un nouvel étagement de la boîte de vitesses pour les 4ème, 5ème et 6ème rapports, plus longs.

Il faudra tester pour vraiment comprendre ce que cela change. On peut cependant déjà affirmer que cette technique ShiftCam fonctionne parfaitement, pour l’avoir essayée sur la S 1000 RR (sur circuit) et la R 1250 RT (lire notre essai).

L’autre gros changement concerne le poids. Entre le moteur, le cadre et le bras oscillant, on a réussi à éliminer 10 kilos par rapport au millésime précédent, ce qui donne 226 kg en ordre de marche. Et ce qui en fait une des plus légères de sa catégorie.

S 1000 XR
Avec les valises, on peut aller loin et vite sur cette moto.

D’autres changements sont plus visibles, comme l’adoption d’un tableau de bord TFT en couleur, qui remplace le compte-tours analogique et le pavé LCD.

S 1000 XR
A deux, c’est sportif, mais possible, et l’assise passager est ergonomique (mais pas très spacieuse).

L’équipement livré de série est aussi plus riche. On a les suspensions semi-actives ESA Dynamic (le nom est celui donné par BMW, c’est un système qui existe sur plusieurs motos de la gamme), qui adaptent l’amortissement en temps réel aux conditions de roulage. Et en option, on peut encore choisir deux modes d’amortissement qui donneront des sensations différentes, souple ou rigide, confort ou sport, et cette option inclut le réglage automatique de la précharge – selon le poids du pilote, la présence d’un passager, de bagages…

En plus du contrôle de traction « dynamique » et de l’ABS efficace aussi en virage, qui gagnent en efficacité, BMW a rajouté une fonction « MSR » dans ses aides électroniques. Elle existe chez certaines marques concurrentes, et régule électroniquement les risques de dérapages des roues au rétrogradage. Une sorte d’anti-dribble électronique. Et l’on peut pour la première fois sur ce modèle ajuster de manière séparée l’anti-wheelie. Ou plutôt le contrôle de wheelie, dont un des réglages s’appelle « Power Wheelie ». Tout un programme!

S 1000 XR
Et un écran TFT, un!

La fonction dite « Dynamic Brake Control », qui aide au freinage d’urgence et utilise les signaux lumineux pour signaler aux autres usagers de la route que vous freinez comme un malade pour éviter un accident, fait elle aussi partie de la dotation de base. La liste des options est comme de coutume grande: béquille centrale (pour une moto touring!), bouton d’appel d’urgence automatique en cas d’accident, démarrage par clé sans contact, tempomat adaptatif, phares de virage, etc.

La position de conduite, nous dit BMW, a été revue. Bien sûr pour plus de confort et un meilleur contrôle. Et une meilleure protection contre les éléments. A tester.

La nouvelle S 1000 XR sera disponible en rouge ou en blanc, à partir du début de l’année prochaine. Le premier prix est annoncé à 17750 francs.

Photos: DR
Source comm. BMW Motorrad

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements