Un Bobber TFC à 750 exemplaires chez Triumph
Nouveauté 2020

Un Bobber TFC à 750 exemplaires chez Triumph

La marque anglaise présente son troisième Triumph Factory Custom de l’année. Le Bobber TFC est

TFC veut dire Triumph Factory Custom, ou moto tunée directement par l’usine, chez Triumph Motorcycles. Une nouvelle machine vient d’avoir droit à ce traitement de faveur de la part de la marque anglaise: le Bobber TFC, présenté en ouverture du salon EICMA 2019 (salon international de la moto à Milan).

Le Bobber 1200 est l’une des motos de la famille Classic chez Triumph. En d’autres termes, les néo-rétros british. Bobber signale que l’on a affaire à un engin avec une structure minimaliste, des gros pneus et des garde-boues tronqués. Un exercice de style très en vogue aux Etats-Unis, et auquel Triumph s’est livré sur la base technique de sa Bonneville 1200 (pour 1200 cm3). La famille comprend le Bobber 1200, et le Bobber Black (lire notre test).

Ce nouveau Bobber TFC ne sera produit qu’à 750 exemplaires, tous numérotés et livrés aux clients avec un kit de bienvenue comprenant un sac, une housse et une lettre personnelle signée du patron de Triumph himself.

Mais outre son exclusivité, le nouveau Bobber TFC se distingue du Bobber et du Bobber Black par un niveau d’équipement, de performance et de finitions encore supérieur. La base est un mélange entre le Bobber et le Bobber Black, avec la roue avant du premier, mais les deux disques de frein du second.

Les suspensions sont de marque Öhlins pour la fourche comme pour l’amortisseur (caché, pour qu’on ait l’impression que la moto a un cadre rigide sans suspension). Et tous deux sont éminemment réglables, contrairement à la fourche Showa du Bobber Black et à la KYB du Bobber 1200.

Bobber TFC
L’embout du silencieux Arrow est constitué de fibre de carbone.

Les freins aussi ont droit à un sérieux upgrade, et deviennent des Brembo avec étriers monobloc radiaux et maître-cylindre radial.

Bobber TFC
De solides étriers radiaux avec maître cylindre radial lui aussi à l’avant pour pincer les deux disques de frein.

Le poids exact n’est pas encore connu – Triumph le résultat de la procédure d’homologation européenne avant d’annoncer un chiffre. Tout en déclarant que la TFC est environ 5 kilos plus légères que le Bobber Black – le poids de la TFC devrait donc se situer dans les 232 kg. Ce résultat est atteint grâce à un travail minutieux sur différents composants du moteur, grâce aussi à des parties en fibre de carbone… Et grâce au placement du feu arrière dans les clignotants!

Bobber TFC
La selle monoplace est en cuir.

Un bienfait n’arrivant jamais seul (on le dit), Triumph a revu son moteur et a fini par lui faire délivrer 10 chevaux de plus que sur les Bobber de séries industrielles. Ce qui fait en gros 87 chevaux. Il est aussi plus réactif aux commandes de la poignée des gaz, et avoue un couple maxi 4 Nm plus fort que celui de la Bobber 1200 et de la Bobber Black.

Un accélérateur électronique fait le lien entre les impulsions du pilote et le twin en ligne liquide de Triumph. Trois modes de pilotage sont à disposition, et il y a un contrôle de traction, déconnectable.

La Bobber TFC devrait arriver chez les agents suisses à partir du mois d’avril 2020, à un prix annoncé à partir de 19740 francs.

Photos: DR
Source comm. Triumph Motorcycles

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements