Thruxton 1200 RS, un café encore plus serré
Nouveauté 2020

Thruxton 1200 RS, un café encore plus serré

La marque anglaise propose une déclinaison encore plus performante de sa sportive no-rétro, avec plus de 100 chevaux au menu et une finition au top.

Elle s’appelle Thruxton 1200 RS, et ses dimensions exactes ne sont pas encore toutes connues, car en attente d’homologation. Mais ça n’a aucune importance. Ce qui compte, c’est que ce Café Racer anglais représente un pas de plus dans le raffinement et la sportivité en teintes néo-rétro chères à Triumph.

La Thruxton (et Thuxton R), apparue en 2016 dans sa variante à moteur de plus de 1000 cm3, était jusqu’ici la plus sportive des « Classic » dans la gamme Triumph (lire notre essai). Comprenez, des motos prenant leur inspiration dans l’histoire de la marque, mais de facture éminemment moderne.

Concrètement, cela s’exprimait par une puissance atteignant les 97 chevaux, ce qui n’est pas mal si l’on considère que le gros twin parallèle des Classic a été conçu pour donner beaucoup de couple, mais pas une grande puissance. Celui de la RS va plus loin et atteint 105 chevaux à 7500 tr/min. Le couple reste conséquent sur une bonne partie de la plage des régimes, et culmine à 112 Nm (à 5000 tr/min, soit 700 tours plus bas que chez la Thruxton R).

Thruxton 1200 RS
En version « Jet Black ».

Pour réussir à obtenir de telles valeurs tout en assurant que le twin britannique soit nouvellement conforme aux normes anti-pollution Euro 5, plus strictes, le taux de compression a été augmenté, et d’autres modifications ont été opérées. La réactivité à la commande des gaz est selon Triumph plus grande: plus 20%. Et la zone rouge grimpe 500 tours plus haut.

Triumph donne quelques détails sur comment la marque anglaise est arrivé concrètement à respecter Euro 5. Cela comprend l’utilisation de composants moteur plus légers, de matériaux plus rigides demandant moins d’épaisseur, de cames redessinnées, et ainsi de suite. Ce que l’on peut aussi dire, c’est que le gros bicylindre parallèle calé à 270 degrés n’est pas aussi stressé haut dans les tours qu’un 4-cylindres classique, par exemple. Il y a donc une certaine réserve qui peut être exploitée.

Thruxton 1200 RS
Le sens du détail!

La RS est aussi annoncée comme pesant 6 kilos de moins que la Thruxton R, ce qui n’est pas rien.

Les freins et les suspensions sont les mêmes que ceux de la R, et ils sont excellents, nous avons pu en témoigner directement. Il y a comme sur la R trois modes de pilotage, et un contrôle de traction désactivable. Mais on ne peut plus déconnecter l’ABS, Euro 5 oblige.

Une grande partie des composants de ce nouveau modèle sont noirs ou noircis, ce qui comprend les jantes et les carters moteur, les rétroviseurs… mais pas les lignes d’échappement. Le look est raffiné, élégant et ne saurait laisser aucun motard (aucune motarde) indifférent.

Thruxton 1200 RS
Le carénage « nez de dauphin », l’un des 80 accessoires disponibles.

Quelque 80 accessoires sont d’ores et déjà disponibles, toujours selon Triumph. Dont un carénage arrondi, appelé en anglais nez de dauphin, ou des échappements Arrows avec embouts en carbone. Le prix de la Thruxton 1200 RS sera de 17000 frs, et arrivera en Suisse à partir de février 2020.

Photos: DR
Source Triumph Motorcycles

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements