Sept montées et des pilotes de valeur pour la Rétro Moto de Saint-Cergue
Manifestation 2019

Sept montées et des pilotes de valeur pour la Rétro Moto de Saint-Cergue

Les organisateurs de cette célèbre montée rétrospective qui a lieu tous les deux ans tirent un premier bilan heureux de la dixième édition (samedi 15 juin dernier). Près de 280 participants, dont une trentaine d’invités de marque (dont une rare apparition de Raymond Roche), et sept montées malgré les incertitudes de la météo.

La dixième Rétro Moto internationale de Saint-Cergue (2019) a tenu ses promesses. Pas moins de sept montées ont pu avoir lieu durant la journée de samedi (15 juin), entre Nyon et Saint-Cergue, sur la fameuse route blanche fermée à la circulation pour l’occasion.

La manifestation tient un rythme bisannuel (tous les deux ans). Pour le comité et pour les participants, dont beaucoup sont des habitués, la Rétro Moto est une affaire qui roule, si l’on peut dire.

Pour mémoire, la course de côte moto Nyon-St-Cergue s’est tenue presque sans interruption de 1912 à 1934. A l’époque, le tracé n’était pas asphalté, et les dernières montées en date ont vu des vitesses moyennes de 100 km/h et plus!

Le parcours, 7 km bien garnis de virages en tous genres, avec un dénivelé de 358 mètres, est un régal pour les motocyclistes. Cette année, en comptant la trentaine de pilotes invités, près de 380 motards (et motardes) étaient là pour effectuer cette montée rétrospective, qui se fait sans chronométrage, pour le pur plaisir, très souvent avec des motos anciennes: avant 1977 pour les motos et sides de tourisme, avant 1989 pour les motos et side-cars de course.

Des exceptions sont possibles, pour des « véhicules d’exception ». Ce fut le cas cette année à Saint-Cergue avec la Yamaha R1 de Superbike du pilote français (presque suisse) Loriz Baz (lire l’article sur son passage chez Badan Motos  à Genève), et la Kawasaki ZX-10R d’endurance du vaudois Sébastien Suchet (membre du team Bolliger Switzerland). Tous deux pilotes invités, ils ont réalisé samedi une montée commune, pour leur plus grand plaisir et pour celui du public.

Parmi les vedettes de l’édition 2019 figurait aussi un certain Raymond Roche, pilote français qui décrocha le titre mondial en Superbike sur une Ducati, en 1990. « Ses apparitions publiques se sont faites rares, commente Roger Kaelin, président du comité d’organisation de la Rétro Moto 2019. Nous avons eu des personnes qui ont fait sept heures de route pour venir à Saint-Cergue lui faire signer des autographes! »

Le duo Rolf Biland-Kurt Waltisperg, les Suisses champions du monde à de nombreuses reprises en side-car, étaient là, eux aussi. Tout comme le Suisse ancien pilote de Grand Prix et et champion du monde d’endurance moto (en 1982), Jacques Cornu. Ou encore le Suisse Adrian Bosshard, qui est l’un des rares pilotes à avoir marqué des points mondiaux en cross comme en vitesse (découvrez notre série sur les pilotes suisses).

La Rétro Moto de St Cergue a aussi donné l’occasion à Alain Petter, un ancien pilote d’enduro genevois, qui était actif au niveau international avant un accident qui lui a enlevé l’usage de ses jambes, de faire une montée sur une moto modifiée tout exprès pour lui.

Saint-Cergue
Chapeau aux courageux qui se sont lancés dans l’ascension de la route blanche le samedi matin, encore bien humide.

Et pour ce qui est de la météo… « en début de matinée, la route était encore mouillée, et plus tard séchante, il y a eu relativement peur de participants qui se sont hasardés à effectuer les premières montées, analyse Roger Kaelin. Mais l’après-midi, tout était en ordre et sec. A ceci près que nous avons avancé d’une demi heure la reprise des montées après le repas de midi. Pour éviter l’orage violent annoncé par les prévisions, en fin d’après-midi. »

Saint-Cergue
Il y avait beaucoup de machines très diverses.

Le comité d’organisation n’a pas encore tous les chiffres définitifs, mais il semble que les conditions climatiques incertaines aient fait baisser le nombre de spectateurs en comparaison avec 2017. « Nous verrons au moment des comptes, à la fin du mois, continue le président. Quoi qu’il en soit, si nous avons du bénéfice, nous savons déjà comment nous allons l’utiliser, nous voulons offrir un défibrillateur cardiaque à la commune de St-Cergue, qui nous tolère avec bienveillance depuis de nombreuses années. Et nous voulons aussi soutenir un pilote, qui sera cette année Sébastien Suchet, une belle personne et un sportif de talent. »

Si vous voulez savoir quand aura lieu la prochain Rétro Moto internationale, gardez un oeil sur le site web de l’événement.

 

Photos: Claude Cieutat
Article à paraître sous une autre forme dans le magazine Moto Sport Suisse

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements