L’électronique de la BMW S1000 RR «M», meilleure amie de l’amateur de circuits!
Test BMW

L’électronique de la BMW S1000 RR «M», meilleure amie de l’amateur de circuits!

La nouvelle BMW S1000 RR « M » dans tous ses états! actumoto l’a essayée sur le circuit d’Estoril. F.A.B.U.L.E.U.X! La moto est maniable, puissante, excitante, et bardée d’aides électroniques faciles à utiliser.

De nos jours, la vente de motos sportives à utilisation routière est devenu un marché de niche. La faute une répression policière qui punit sévèrement les «rebelles»! Mais, l’amour de la vitesse et le goût du sport n’a pas quitté le cœur de tous les motards. Beaucoup s’en vont pomper de l’adrénaline sur les circuits, encadrés par des entreprises professionnelles spécialisées qui leur proposent un «package» complet. Et, les motards qui feront l’acquisition de la nouvelle BMW S1000 RR «M», décrocheront à coup sûr la pole position!

Et pour prouver que les ventes de motos sportives ne sont de loin pas à l’arrêt, BMW Suisse, annonce, de la bouche de Christoph Jaggi de la communication du groupe, qu’ils pensent écouler 250 pièces de la nouvelle S1000 RR dont 80% de la version «M».

Stronger, faster, lighter telle est la devise de BMW. Avec ces mots, tout est presque déjà résumé. Enfin presque…

… ActuMoto a essayé la version «M», l’ultime, avec ses jantes en carbone qui ont grandement contribué à nous octroyer un maximum de plaisir sur le circuit d’Estoril…

BMW S1000 RR
Les wheelies en toute sécurité grâce à un contrôle électronique.

La première S1000 RR: le choc!

Le choc! C’était en 2009 à Portimao, à L’occasion de la présentation officielle de la BMW S1000 RR, la première hypersport du constructeur allemand. Un choc visuel et émotionnel. Pensez, «BMW se met à construire des motos sportives!» Rapidement elle s’était imposée dans le segment et dans le coeur des amateurs de sorties en circuit.

Dix ans plus tard, à Estoril cette fois, nous avons subit le même choc. Pour cette 3e génération de S1000 RR, BMW a tout changé, à commencer par la face avant qui a vu disparaître l’asymétrie des phares avant, ce qui fait dire à certains qu’elle est un croisement entre une Fireblade et une Panigale! Pour le reste, BMW a gardé cette ligne agressive qui plaît tant. On notera que la nouvelle entrée d’air en forme de Y (comme YES) se présente comme un bon refuge à moustiques. Bonjour le nettoyage!

Le moteur de la S1000 RR 2019 a été revu de fond en comble. Il adopte maintenant une distribution variable «made in München», le BMW ShiftCam qui, à l’aide de l’arbre à cames de commutation, choisit le temps et la course d’ouverture de la vanne de sorte que le couple et la puissance disponibles soient déjà nettement plus importants, même dans les plages de régime inférieure et moyenne. Cela a pour effet d’augmenter la puissance et le couple de la S1000 RR. Elle affiche désormais une puissance de 207 chevaux à 13 500 t/min pour un couple de 113 Nm à 10 500 t/min. Ou comment les chiffres parlent fort!

BMW S1000 RR
Vu sur le compteur un petit 285 km/h!

Parallèlement, de nombreux autres composants ont été ajustés afin d’optimiser le poids et l’encombrement de la machine. Il s’agit notamment d’un nouveau concept d’entraînement de commande, de vannes d’admission en titane et d’un embrayage à bain d’huile anti-dribble multidisques autonome et amélioré. Le moteur pèse maintenant 4 kg de moins et est plus mince, ce qui améliore aussi bien la maniabilité que l’ergonomie.

Electronique de pointe

La version «M» quesako? En plus de l’équipement de série disponible sur la S1000 RR dont voici la liste – BMW Motorrad ABS; ABS PRO, DTC (Dynamic Traction Control), HSC (Hill Start Control); 4 modes de conduite (WET, INT, DRY1, DRY2); Shift Assist Pro; Ecran TFT; Clignotants LED; LED-phare et feu arrière – BMW propose le M Package pour lequel il faudra rajouter 4070 fr. aux 19 750 fr. de la version de base. Ce package M comprend: la peinture exclusive Lightwihte Uni/Racing Blue met Racingred/Uni; Une batterie M plus légère; Des jantes M en carbone; Les modes de pilotage PRO. Munie du Pack M, la S1000 RR pèse encore 3,5 kilos de moins et n’accuse plus que 193,5 kilos sur la balance.

BMW S1000 RR
Une partie du groupe « suisse ».

Un launch control ainsi qu’un pit limiter sont disponibles avec les modes Race Pro. Les suspensions électroniques font aussi partie du Pack «M». Toute cette pléthore d’électronique est paramétrable depuis les comodos et le large écran couleur de 6,5 pouces. On accède ainsi aisément par exemple au wheelie control qui est maintenant indépendant du contrôle de traction pour une meilleure efficacité.

La version M possède donc des jantes en carbone. BMW est ainsi le premier constructeur à proposer cela sur une sportive de grande série. BMW innove encore en proposant sur la S1000 RR le levier de frein et d’embrayage, ainsi que les protège-bottes près des cale-pieds en carbone recyclé.

La S1000 RR 2019 s’équipe encore d’un nouveau cadre, d’un nouveau bras oscillant, et a vu sa géométrie changer. Ce qui a permis, entre autres fonctionnalités, de poser l’amortisseur à la verticale, pour un travail plus naturel. En version M, elle est maintenant prête à affronter les pistes.

Le «Corkscrew» d’Estoril nous attend

Précision importante: la journée de notre essai s’est déroulée avec des conditions météo optimales, ce qui ne fut pas le cas pour d’autres groupes. Elle a commencé avec une mise en train d’un quart d’heure en compagnie de l’ex-pilote allemand de GP Jürgen Fuchs. Un honneur pour nous! Les plus anciens se souviendront qu’il a été le pilote de Michel Métraux lorsqu’il faisait courir une 500 cm3 deux temps en championnat du monde, qui n’était pas encore la MotoGP.

L’expert allemand nous a montré les bonnes trajectoires à à emprunter afin de profiter un maximum de l’énorme potentiel de la S1000 RR. Et, déjà là, nous nous sommes sentis immédiatement à l’aise. La selle M permet les glissades afin de bien se positionner et cette dernière croche à merveille lorsqu’une fois déhanché il faut prendre appui sur les sliders.

BMW S1000 RR
Grâce à ces jantes en carbone, la maniabilité de la S 1000 RR devient incroyablement facile.

Ces quelques tours de chauffe nous ont aussi permis de vérifier l’effet «jantes en carbone». Extraordinaires, la précision et la rapidité avec laquelle la S1000 RR M se guide et s’inscrit en virages!

S’ensuit une séance sans Jürgen Fuchs mais avec la S1000 RR M montée avec ses pneumatiques d’origine, les Bridgestone S 21 R qui ont vite atteint leurs limites d’adhérence. Quelques légères glissades nous alertent, mais tout reste sous contrôle grâce au DTC (contrôle de traction). On profite de la remarquable agilité de la S1000 RR M. Quelle précision!

L’appel des slicks

Les deux séances suiivante, nous pouvons lâcher les chiens! La S1000 RR M est maintenant équipée de pneus slick, les Bridgestone V02 R. Dès lors, plus d’excuses pour ne pas se faire plaisir…

Le clignotement du DTC fonctionne toujours mais il n’empêche pas l’ouverture des gaz immédiatement en sortie de courbe. La confiance dans cette électronique de pointe le permet facilement. L’essorage de la poignée provoque à chaque fois des weehlies mais, on le répète, tout reste maîtrisé par cette gestion électronique. Le quickshifter de la S1000 RR M permet encore de se concentrer uniquement sur la fabuleuse puissance qui débarque dès les premiers tours et qui n’en finit plus de grimper avec une rapidité hallucinante. Et, les nouveaux freins de la S1000 RR M ont été à la hauteur dans leur travail de «grand frère»

BMW S1000 RR

A la lecture de cet article dithyrambique (je le reconnais et le confirme), vous aurez compris qu’il a été fait par un essayeur qui a décidé d’arrêter les circuits pour raison d’âge et terminer sur une bonne note! Quelle chance pour moi d’avoir pu le faire en compagnie de la S1000 RR M!

Avec cette… Les superlatifs nous font défaut, BMW a placé très haut la barre des performances extrêmes accessibles à tout un chacun.

BMW S1000 RR
Les commandes réunies du côté gauche.
BMW S1000 RR
L’écran standard où l’on peut voir l’angle maximum atteint. 55 degrés (à droite) pour actumoto!
BMW S1000 RR
L’écran PRO! Notre essayeur n’a pas eu le temps de changer de langue pour l’affichage.
BMW S1000 RR
Les Suisses se sont régalé à Estoril!

 

Photos: BMW

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements