Une Vitpilen 701 confortable, ou presque
Test Husqvarna

Une Vitpilen 701 confortable, ou presque

Le garage des Damiers, concessionnaire vaudois de la marque austro-suédoise Husqvarna, propose des versions personnalisées des Husqvarna de route, avec notamment un guidon haut et des décos spéciales. De quoi corriger un peu l’inconfort de la version standard sans enlever le fun du pilotage.

Rouler sur une Vitpilen 701 confortable, c’est possible. La preuve avec la transformation qu’a fait subir le garage des Damiers, concessionnaire vaudois de la marque Husqvarna, à ce modèle de café racer obéissant à l’esthétique particulière des nouvelles Husky de route.

La Vitpilen 701, ainsi nommée parce qu’en suédois Vitpilent signifie flèche blanche, est rappelons-le une référence aux anciennes Husqvarna Silverpilen (flèche d’argent), qui était une moto réduite à l’essentiel, robuste, capable d’aller un peu partout.

La version moderne est techniquement une KTM 690 Duke, avec son gros moteur monocylindre refroidi par liquide développant un peu plus de 70 chevaux (un record pour un monocylindre). Les propriétaires de la marque KTM sont aussi ceux de Husqvarna. On peut donc qualifier les Vitpilen d’austro-suédoises. Et les Vitpilen sont d’excellentes motos mais dont le confort n’est pas la qualité première. Cela vient notamment des guidons bracelets et de la selle dure. Sans même parler de suspensions qui font parfois sautiller la moto quand le revêtement devient irrégulier.

La Vitpilen préparée par le garage des Damiers corrige en partie ce défaut. Elle est nantie d’un guidon « normal », qui permet de se positionner comme sur n’importe quelle naked. Mieux, ce guidon étant légèrement déporté, il permet tout de même de mettre du poids sur le train avant, ce qui n’enlève pas à la moto sa sportivité dans les appuis en virage ou avant le virage.

Vitpilen 701 confortable
Le guidon spécial de la Vitpilen 701 des Damiers.

La démultiplication a aussi été modifiée. Sur la Vitpilen non modifiée, on peut allègrement dépasser les 220 km/h en sixième rapport. Ce qui n’est pas très utile sur route. Ni même sur un circuit, au vu des caractéristiques de cette moto. La modification fait que la moto tire plus court. Les spécialistes des Damiers ont en fait réutilisé la démultiplication qui est celle de la 701 Supermoto de Husqvarna, qui utilise le même moteur.

Vitpilen 701 confortable
La Vitpilen originale, avec sa position de conduite nettement plus en appui sur l’avant.

Résultat? la moto est plus joueuse, on a moins besoin de la faire monter dans les tours pour obtenir de belles accélérations entre deux virages.

Vitpilen 701 confortable
Joueuse, on vous dit, la Vitpilen 701. Et encore plus dans cette version légèrement modifiée. La garde au sol est généreuse.

La selle est aussi tirée du catalogue des accessoires. Elle n’est pas fondamentalement moins dure, mais ses bords sont plus fins et plus arrondis, et ne cisaillent pas les cuisses comme ceux de la selle d’origine.

La Vitpilen des Damiers (appelons-là ainsi) est équipée comme toutes les autres d’un simple contrôle de traction, déconnectable, et d’un ABS, qui ne l’est pas. C’est utile, car cela tire le pilote de certains mauvais pas, qui finissent par se présenter au vu de ce qu’incite à faire cette flèche blanche, agile en diable, légère et au moteur vigoureux.

Vitpilen 701 confortable
Un seul disque de frein à l’avant, mais c’est suffisant au vu de la légèreté de cette moto.

Un quickshifter bidirectionnel fait partie de la dotation de série. Il est efficace seulement si l’on maintient le monocylindre dans une bande de régimes bien définie. Et quand on rétrograde, il faut impérativement lâcher la poignée des gaz. Sinon, c’est rude, entre-coupé et très agricole. De toutes façons, l’embrayage est facile à actionner et la boîte est douce et précise.

Quant aux suspensions, elles ne sont pas très précises, et les possibilités de réglage sont limitées, mais c’est largement suffisant au vu du peu de masse de cette moto et de son excellent châssis en treillis d’acier. On n’ira peut-être pas faire le chrono sur circuit avec la Vitpilen 701. Mais ce n’est à priori pas sa vocation première.

Vitpilen 701 confortable
Le tableau de bord n’est pas parmi les plus lisibles sous le soleil, et le maniement des boutons est délicat avec des gants. Cette version personnalisée de la Vitpilen 701 propose également un cerclage en métal (noir) du tableau de bord.

Une dernière petite touche originale, outre les rétros, est la déco proposée par le garage des Damiers, qui a fait appel à la petite société française Kutvek. On voit le résultat sur les photos accompagnant cet article. « Mais on peut aussi leur demander du sur mesure », ajoute Damien Buchwalder, patron du garage des Damiers. Au total, avec toutes ces modifications, la moto essayée coûte 13521 frs (contre 12399 frs pour la moto standard). Dans le détail, le kit de surélévation du guidon est affiché à 355 frs, plus 105 frs pou rle guidon lui-même, la selle spéciale à 172 frs, et les autocollants à 258 frs.

 

Photos: Sylvain Muller

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Commentaires2 commentaires

2 commentaires

    • Jérôme Ducret

      Merci d’avoir pris la peine de nous signaler cette erreur. C’est corrigé.

      Jérôme Ducret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements