MotoGP – Fabio Quartararo prend la mesure du Sachsenring et augmente son avance au championnat
MotoGP/Moto2/Moto3

MotoGP – Fabio Quartararo prend la mesure du Sachsenring et augmente son avance au championnat

Le champion en titre et pilote Yamaha s’est imposé en prenant les commandes de la course dans les premiers tours. Francesco Bagnaia (Ducati), auteur de la pole, a connu une chute étrange et a dû abandonner. Johann Zarco (Pramac Ducati) et Jack Miller (Ducati) complètent le podium. En Moto2, victoire d’Augusto Fernandez, et en Moto3 d’Izan Guevara.

Au Sachsenring, Francesco Bagnaia, pilote d’usine Ducati, voulait prendre sa revanche sur la malchance, lui avait été éliminé au Grand Prix précédent, à Barcelone, à cause d’une faute de Takaaki Nakagami (lire notre compte-rendu). Et il avait mis le maximum de chances de son côté, en s’emparant de la pole pour juste quelques fractions de second sur le champion en titre Fabio Quartararo (Yamaha).

Mais à l’entrée du premier virage après le départ de la course, c’est Quartararo qui a freiné le plus fort et réussi à placer sa Yamaha au point de corde devant Bagnaia. Aleix Espargaro (Aprilia) était juste derrière, devant Johann Zarco (Pramac Ducati), Fabio Di Giannantonio (Gresini, Ducati) et Jack Miller, le coéquipier de Bagnaia. Miller savait en commençant cette course qu’il allait devoir exécuter une pénalité « Long Lap », pour être tombé alors que le drapeau jaune (attention à un autre pilote ayant chuté) lors des essais libres.

Sachsenring
Fabio Quartararo (numéro 20) a fait les freins à Francesco Bagnaia (63) au premier virage. Juste derrière, le pilote Aprilia Aleix Espargaro (41).

Bagnaia a dépassé Quartararo au début du deuxième tour, mais le Français a aussitôt répliqué en réussissant à se placer plus près du point de corde vers la sortie du virage. Quitte à forcer un peu le passage!

Toujours dans le deuxième tour, Zarco a profité du fait qu’Aleix Espargaro tournait un rien trop large pour s’engouffrer et s’emparer de la troisième place.

« Pecco » Bagnaia a alors essayé de suivre le pilote Yamaha, mais au quatrième tour, il a perdu l’arrière de sa Ducati dans le premier virage, ce qui a du coup douché ses espoirs de victoire et de podium. Et probablement aussi de titre, au vu du retard déjà accumulé sur le leader du championnat.

Sachsenring
Francesco Bagnaia n’a pas compris pourquoi il a perdu l’arrière de sa Ducati. On voit Johann Zarco (numéro 5) qui profite de l’aubaine pour prendre la deuxième place.

La chute de Bagnaia a donné la deuxième place à Zarco, une des rares fois en MotoGP que l’on avait deux Français en tête de la course!

Miller a exécuté sa pénalité, et ce faisant a failli tomber à cause de la présence de gravier dans la boucle du Long Lap! Il est revenu en course en septième position. Et a peu après pu prendre la sixième place à Jorge Martin (Pramac Ducati).

Le second pilote Aprilia, Maverick Vinales, a progressé de neuvième sur la grille de départ à cinquième, collé aux basques de son coéquipier, sa meilleure prestation depuis qu’il a rejoint le team Aprilia en 2022.

Jack Miller, qui ira courir pour le team KTM Tech 3 l’an prochain, a voulu sauver l’honneur du team d’usine Ducati, et il s’est appliqué a remonter les rangs, passant Di Giannantonio dans le douzième tour. On rappelle que, comme le circuit du Sachsenring est plus court que les autres, les pilotes doivent faire plus de tours – 30 pour être précis.

L’Australien s’est mis à suivre de près le duo Aprilia. Mais un nouveau coup de théâtre est venu perturber cette bataille pour la troisième place: le dispositif d’abaissement de l’arrière de l’Aprilia de Vinales s’est apparemment bloqué, ce qui a poussé l’Espagnol à se retirer de la course, laissant le champ libre à la Desmosedici de Miller. Ce dernier a tenté de placer une première attaque sur Espargaro, mais il n’ a pas pu resserrer assez à la fin du virage.

Une seconde tentative n’a pas eu plus de succès. Jusqu’à ce qu’Aleix Espargaro lui-même commette une petite erreur et permette à Miller de passer.

Sachsenring
Le champion en titre Fabio Quartararo savoure sa victoire.

Quartararo avait près de 5 secondes d’avance sur Zarco en franchissant la ligne d’arrivée. Et Zarco devançait Miller d’un peu plus de 3 secondes. Tandis qu’Aleix Espargaro était à moins d’une seconde du pilote Ducati officiel, mais commençait à avoir du mal à contrôler ses pneus.

Sachsenring
Les trois pilotes de tête de ce Grand Prix d’Allemagne.

Luca Marini, sur la Duacti satellite du team VR46, a pris la cinquième place, devant Jorge Martin. Avec Brad Binder encore une fois meilleur pilote KTM, septième, alors qu’il avait débuté la course au 15ème rang!

Fabio Quartararo devance à présent Aleix Espargaro de 34 points. Et Johann Zarco est troisième, 19 points derrière.

Pour le classement complet de cette catégorie, c’est par ici.

Et en Moto2 …

Au Sachsenring toujours, la course Moto2 a été remportée par l’Espagnol Augusto Fernandez, du team Red Bull KTM Ajo – on rappelle que tous les moteurs Moto2 sont des moteurs Triumph, et qu’il n’y a actuellement que deux constructeurs de châssis dans cette catégorie; Kalex et Speedup.

Fernandez a fait la course en tête devant le poleman Sam Lowes (team Elf Marc VDS), dès le sixième tour.

Augusto Fernandez
L’Espagnol Augusto Fernandez repart victorieux d’Allemagne. Et il grimpe à la troisième place du classement général du mondial Moto2.

Lowes s’est fait doubler vers la fin par le champion du monde Moto3 en titre, Pedro Acosta (Red Bull KTM Ajo), qui était parti de la 11ème position sur la grille de départ et qui a régulièrement gagné des places au fil des 27 tours au programme.

Pedro Acosta
Le jeune Pedro Acosta (numéro 51), champion du monde Moto3 en titre et rookie en Moto2, a soufflé la deuxième place en course à Sam Lowes (numéro 22). Puis Lowes a dû encore batailler dnas l’avant-dernier tour pour reprendre la troisième à Marcel Schrötter.

Lowes s’étant fait aussi dépasser par l’Allemand Marcel Schrötter (Liqui Moly Intact GP), il a réussi à reprendre son bien dans l’avant-dernier tour, et a donc ainsi pu grimper sur la dernière marche du podium.

Parmi les prétendants au titre, le leader du championnat Celestino Vietti (Mooney VR46), 8ème sur la grille, s’est retrouvé au delà de la dixième place. Il a tenté de remonter mais a chuté, ce qui a signifié la fin du Grand Prix pour lui.

Ai Ogura, deuxième du championnat, a rétrogradé, comme Vietti, mais il a pu reprendre des places et a fini huitième. Juste devant Aron Canet, qui était troisième du mondial, qui s’était qualifié en sixième position, et était descendu au départ de la course à la douzième place. Il a cédé la troisième place du championnat a Fernandez.

Vietti n’a plus que 8 points d’avance sur Ogura, qui devance Fernandez de 4 points.

Pour le classement complet de cette catégorie, c’est par ici.

Moto3: Guevara en solitaire au Sachsenring

Le jeune Espagnol Izan Guevara, l’un des deux du team GasGas Aspar en Moto3, a brillé en Allemagne, en décrochant la pole position devant Dennis Foggia (team Leopard, Honda) et l’encore plus jeune Daniel Holgado (Red Bull KTM Ajo).

Il s’est élancé le premier dimanche et il a conservé son avantage dans le premier tour. Puis il a fait ce que peu de pilotes réussissent à faire dans cette catégorie très disputée et où il est fréquent d’avoir des changements de leader à presque chaque tour: il a mené chacun des 27 tours.

Izan Guevara
Izan Guevara a franchi la ligne d’arrivée avec plus de 4 secondes d’avance sur son plus proche poursuivant.

Guevara a franchi la ligne d’arrivé avec plus de 4,5 secondes d’avance sur son poursuivants le plus proche. La deuxième place a été disputée jusque dans le dernier virage. Sergio Garcia, 8ème sur la grille de départ, coéquipier de Guevara et leader du championnat mondial Moto3, a effectué un dépassement de dernière minute contre Dennis Foggia, mais il n’a pas réussi à garder la ligne jusqu’au bout et à réaccélérer suffisamment, et il s’est retrouvé troisième, à 0,111 seconde de Foggia.

Sachsenring
Sergio Garcia (en rouge et blanc) n’a pas pu éviter que Denis Foggia (en bleu et blanc) le redépasse au début de la dernière ligne droite.

La quatrième place est revenue à un Ayumu Sasaki (Sterilgarda, Husqvarna) qui revenait d’une gross blessure à l’épaule et qui a manifestement fait taire sa douleur pour aller au bout de cette course, en devançant l’équipier de Foggia, Tatsuki Suzuki.

Holgado a fini sixième, devant un Deniz Öncü (Red Bull KTM Tech3) parti de la 24ème place et qui en plus a dû passer par une double pénalité « Long Lap » pour avoir effectué un départ avant l’extinction des feux.

Pour le classement complet de cette catégorie, c’est par ici.

Photos: DR
Source motogp.com

Article mis à jour le 27 juin 2022 à 00:30

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - la cinquantaine, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires2 commentaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements