Motocross – Herlings triomphe au GP de Turquie, Gajser reste en tête, et Seewer aux prises avec un virus
MXGP-MX2

Motocross – Herlings triomphe au GP de Turquie, Gajser reste en tête, et Seewer aux prises avec un virus

Les pilotes du mondial de motocross étaient de retour après une pause estivale. Et la bataille a été rude entre les leaders du championnat, sur la piste d’Afyonkarahisar. Le pilote officiel KTM Jeffrey Herlings a décroché un victoire et une seconde place, ce qui suffisait pour remporter le Grand Prix, devant son jeune coéquipier Jorge Prado, avec comme troisième homme le champion en titre et leader du classement Tim Gajser (Honda), qui a remporté la seconde manche. Et qui mène toujours le mondial MXGP. Le Suisse Jeremy Seewer finit sixième, et l’on apprend que le pilote Yamaha est aux prises avec le virus d’Eppstein-Barr, ce qui explique sa fatigue chronique.

Le championnat mondial de motocross, dans la catégorie reine du MXGP, est loin d’être décidé, les top pilotes étant assez proches après le GP de Turquie, sur la piste d’Afyonkarahisar, qui se tenait ce dimanche 5 août, après une petite pause estivale dans le championnat (lire notre compte-rendu du GP précédent, en Lettonie). Et alors qu’il reste encore dix Grand Prix à disputer.

C’est l’Espagnol Jorge Prado qui a signé le meilleur temps des qualifications de ce GP de Turquie, devant le pilote Yamaha Glenn Coldenhoff, et le Français Romain Febvre (Kawasaki). Parmi les autres ténors, on note le quatrième temps pour Jeffrey Herlings, le coéquipier de Prado, déjà en possession de plusieurs titres mondiaux, ainsi que le septième temps pour Tim Gajser (Honda), le champion en titre et l’homme en tête du mondial.

Antonio Cairoli (KTM), le nonuple champion du monde, lui, était seulement 9ème, devant le Genevois Arnaud Tonus (Yamaha). Ce dernier était de retour après plusieurs GP manqués. La faute à une commotion cérébrale subie lors d’un entraînement.

Et quant à l’autre Suisse, Jeremy Seewer, pilote officiel Yamaha et vice-champion en titre, il n’a pas pu faire mieux que le 14ème temps. Mais on sait à présent pourquoi il souffre de fatigue chronique qui lui joue des tours, que ce soit en qualifications ou en course. Jeremy est atteint du virus d’Eppstein-Barr. Dont l’un des symptomes connus est justement la fatigue! Ce qui ne l’empêche pas de livrer des courses très solides Grand Prix après Grand Prix, en vrai champion qu’il est!

GP de Turquie

Au tomber de grille, Prado a été le plus rapide. C’est son deuxième Holeshot cette saison. Juste après venaient Coldenhoff, Febvre et Pauls Jonass (GasGas). Le trio a continué à mener la course dans le premier tour. Mais Herlings, puis Gajser, ont passé Jonass. Et Herlings a fait de même peu après avec son compatriote hollandais Glenn Coldenhoff. Puis le champion en titre a voulu suivre Herlings, mais il est resté « coincé » dix tours derrière le pilote Yamaha, qui a bien défendu son bien.

GP de Turquie
Jorge Prado (61) en tête au premier virage.

Et c’est probablement là que la première manche s’est décidée. Jeffrey Herlings, alias « The Bullet » (la balle!), a attendu un moment derrière Febvre, puis tout d’un coup il a encore augmenté son rythme et est allé chercher aussi bien le pilote Kawasaki que Prado pour s’emparer de la première place, avec plus de cinq secondes d’avance sur son coéquipier.

Derrière, Jonass, qui était sixième, a retrouvé de l’énergie et des trajectoires et il a remonté Gajser – qui s’était fait passer par Cairoli, puis Cairoli, puis Febvre! Et donc le podium de la première manche est complété par le pilote GasGas, avec Febvre en quatrième place et Cairoli cinquième.

GP de Turquie
Jeffrey Herlings à l’interview d’après-course.

Glenn Coldenhoff, lui, après son départ tonitruant, a semble-t-il souffert des muscles du bras et il a progressivement rétrogradé, jusqu’à la huitième place finale. Le contraire de Jeremy Seewer, qui avait lui aussi effectué un bon départ mais s’est retrouvé gêné au premier virage par un concurrent parti à la faute à l’intérieur. Le Suisse a juste réussi à rester sur ses roues. Et il a entamé une remontée qui l’a vu finir juste derrière Gajser, soit en septième place.

GP de Turquie
Jeremy Seewer (numéro 91), mal qualifié, a effectué un bon départ en première manche, a été gêné par un concurrent parti à la faute, puis a réalisé une solide remontée.

Arnaud Tonus, constant dans son effort, se place douzième de cette première manche du GP de Turquie.

Dans la seconde manche, Jorge Prado a à nouveau été le plus rapide au départ, suivi là encore par Febvre et cette fois-ci Jonass. Puis par Cairoli et Coldenhoff. Herlings était juste un peu plus loin, en septième position, et s’affairait déjà à préparer un dépassement sur Kevin Strijbos (Yamaha). Et Seewer se trouvait à ce moment-là aux alentours de la dixième place.

Gajser
Tim Gajser (numéro 243) au pas de charge en seconde manche.

Tim Gajser, déterminé, a passé Febvre au pas de charge, et il a mis Prado dans son viseur, l’écart étant de 1,36 seconde. Et Cairoli mettait la pression sur Jonass. Le Letton a fini par sortir de la piste et il n’a pas pu terminer la manche. Tony Cairoli s’est alors approché de la roue arrière de Febvre et les deux hommes ont échangé quelques passes d’armes, mais à la fin c’est l’Italien qui a pris le dessus. Et Herlings, qui n’était pas loin, a fait de même sans cérémonie, reléguant le Français à la cinquième position.

Aux avant-postes, Gajser a fait le forcing sur Jorge Prado, fort d’un rythme plus rapide. Et au bout de quelques tentatives, il s’est emparé des rênes de la seconde manche. Puis il a augmenté son avantage, fournissant son effort maximal mais sans faire de faute, et il a pu gérer la fin de course, avec une avance de près de 5 secondes.

Derrière, Cairoli est tombé dans une rencontre inattendue avec une botte de foin. Cela a permis à Herlings de se rapprocher de la tête de la course et à Febvre de revenir en 4ème position. The Bullet a alors sorti le grand jeu et il a dépassé Jorge Prado, s’assurant ainsi de remporter le Grand Prix.

Coldenhoff, lui, après six tours, a commis une erreur et il a franchi la ligne finale en onzième place, tandis que Seewer a pu passer quelques concurrents pour prendre la septième position, derrière Alessandro Lupino (KTM). Et Arnaud Tonus a fait juste une place de moins qu’en première manche en finissant treizième.

Jorge Prado
Jorge Prado est deuxième du classement général provisoire du championnat, derrière Gajser.

Le podium de ce GP de Turquie est donc composé dans l’ordre de Jeffrey Herlings (47 points), Jorge Prado (42) et Tim Gajser (40), tandis que Romain Febvre se trouve au pied du podium.

Gasjer reste ainsi en tête du mondial, avec 13 points d’avance sur Prado, et 17 sur Febvre. Cairoli est 4ème et Herlings 5ème, devant Seewer. Un second GP est prévu ce mercredi sur cette même piste d’Afyonkarahisar.

 

Et en MX2 …

Le champion en titre Tom Vialle a mené la course MX2, juste bousculé un moment par son coéquipier autrichien René Hofer. Mais à la fin le Français avait plus de 5 secondes de bon sur ses poursuivants les plus directs, qui étaient dans l’ordre Mattia Guadagnini (troisième coéquipier du team officiel KTM) et Jed Beaton (Husqvarna). Le leader actuel du championnat, Maxime Renaux (Yamaha), huitième dans le premier tour, a progressé jusqu’au cinquième rang.

GP de Turquie
Tom Vialle (28) devant Mattia Guadagnini.

Renaux a été plus rapide au départ de la seconde manche et il a pris le lead, bientôt suivi par Vialle, qui fera une chute dans les derniers tours en voulant dépasser son rival. Le Français a cependant pu remonter en selle rapidement et a conservé sa deuxième place, devant cette fois encore Jed Beaton. Avec Gudagnini au pied du podium. Vialle remporte le GP de Turquie, devant Renaux et Beaton. Et au classement provisoire du mondial, Renaux reste en tête, avec une belle avance sur Guadagnini (37 points), et Vialle est pour l’instant 10ème.

 

Pour accéder aux classements complets, c’est par ici.

Et en WMX (mondial féminin)

Chez les dames, on a lutté jusqu’au bout. La première manche a été remportée par l’Italienne Kiara Fontanesi (KTM), devant la championne en titre Courtney Duncan (Kawasaki), et Amandine Verstappen (Kawasaki). La seconde manche a vu un scénario inversé, Ducan passant Fontanesi pour la victoire dans le dernier virage du dernier tour, juste avant la ligne d’arrivée. Avec en troisième femme Nancy Van de Ven (Yamaha). Le podium final est identique à celui de la seconde manche, et ainsi Duncan retrouve la première place provisoire du championnat, devant Fontanesi.

Virginie Germond
La Genevoise Virginie Germond remporte la 13ème place de ce GP de Turquie.

Les deux Suissesses Sandra Keller (Kawasaki) et Virginie Germond (KTM) ont marqué des points en finissant pour Virginie Germond les deux fois dans le top 15 (13-15) et dans le top 20 pour Sandra Keller (15-17).

Photos: DR
Source mxgp.com

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements