MXGP – Tony Cairoli décroche son 6ème Grand Prix de Grande Bretagne
MXGP-MX2

MXGP – Tony Cairoli décroche son 6ème Grand Prix de Grande Bretagne

Le vétéran et multiple champion du monde de motocross offre à KTM une nouvelle victoire à Matterley Basin avec une première et une troisième place. Il devance le champion en titre Tim Gajser (Honda) et Jeffrey Herlings (KTM). Jeremy Seewer (Yamaha) est le meilleur pilote suisse, et décroche le 6ème rang au GP (8-5).

Le nonuple champion du monde et vétéran du MXGP Tony Cairoli a prouvé dimanche dernier à Matterley Basin, près de Winchester, qu’il avait encore de l’énergie et du talent à revendre en remportant le Grand Prix de Grande Bretagne 2021. Devant une petite foule de quelque 4000 personnes – l’attendance est encore limitée par les restrictions sanitaires consécutives à la pandémie, mais on progresse!

Le nouveau format (par rapport à l’an dernier) de qualifications impose aux pilotes de poster un tour rapide qui déterminera leur place sur la grille de départ, et il remplace la course qualificative. Et c’est déjà Antonio Cairoli, dimanche, qui s’est montré le plus rapide sur sa KTM d’usine, devant son coéquipier (lui aussi plusieurs fois champion du monde, mais moins de fois, et plus jeune) Jeffrey Herlings, avec comme troisième homme le pilote Kawasaki (et champion mondial MXGP) Romain Febvre. Le champion en titre Tim Gajser (Honda) a signé le septième temps, devant le vice-champion en titre, le Suisse Jeremy Seewer (Yamaha).

Antonio « Tony » Cairoli avait certainement à coeur d’effacer son abandon de la seconde manche du Grand Prix précédent, en Russie (lire notre compte-rendu). Il a tout fait pour réaliser un bon départ, se plaçant dans le groupe de tête dès la sortie du premier virage. C’est le jeune et talentueux coéquipier (et double champion du monde MX2) Jorge Prado qui a décroché le holeshot, suivi de près par Seewer, puis par Cairoli. Cette hiérarchie allait se modifier dès le premier tour, Cairoli tirant parti d’une petite erreur de Prado et mettant à profit son expérience pour prendre les commandes sur une piste très roulante. Et toujours sans l’averse pourtant annoncée par les météorologues.

TOny Cairoli
Le départ de la première course MXGP, avec Jeremy Seewer (numéro 91) tout devant. Il n’y restera pas longtemps.

Glenn Coldenhoff, l’un des deux coéquipier des Seewer, a lui aussi réalisé un bon départ et s’est glissé dès le premier tour dans le trio (puis le quatuor) de tête, d’abord devant, puis derrière Herlings. Gajser, lui, a dû attendre encore quelques tours avant de pouvoir se « débarrasser » du pilote suisse, qui a avoué après la fin de cette première manche ne pas se sentir très à l’aise sur sa moto au vu des conditions et de son réglage de suspensions. Il sera encore passé par son ancien rival des temps du MX2 et champion de cette catégorie, Pauls Jonass (à présent sur GasGas), et enfin par Romain Febvre.

Tony Cairoli, lui, n’a pas faibli et a franchi la ligne de finish avec plus de 8 secondes d’avance sur Prado, qui a devancé pour sa part Herlings, offrant ainsi à l’équipe officielle KTM un podium complet. Tim Gajser s’est contenté de la quatrième place, devant Coldenhoff, Febvre, Jonass… et donc Seewer.

Arnaud Tonus et Valentin Guillod, les deux pilotes MXGP du team privé suisse hostettler-iXS (sur Yamaha), ont vécu une première manche moins convaincante que leur compatriote Jeremy Seewer. Alors qu’il n’avait pu livrer « que » le 17ème temps des essais chronos, Arnaud a réalisé un bon départ, restant parmi les dix premiers. Un rang qu’il a pu conserver jusqu’à la fin de la course. Guillod, dont c’est le premier GP cette saison – il a dû faire l’impasse sur celui de Russie car il était engagé dans le championnat suisse – s’est qualifié au delà de la 20ème place (27ème). Il a tout de même progressé en course, pour finir 20ème, ce qui lui vaut de gagner un petit point!

C’est Febvre qui a pris le holeshot dans la seconde manche, mais il a vite été dépassé par Cairoli, à son tour débordé par Prado, et tous deux bientôt rejoints, puis dépassés à nouveau par Febvre. Cette manche numéro 2 allait se révéler riche en péripéties, Gajser réussissant mieux son départ et se plaçant assez vite en troisième position. Seewer, lui, après avoir pu faire changer son réglage entre les deux manches, était cinquième. Un rang qu’il a dû laisser au profit de Herlings.

Tim Gajser
Le champion en titre Tim Gajser s’est imposé dans la seconde manche.

Et pendant ce temps, aux avant-postes, Tim Gajser a fait ce qu’il fait souvent et qui lui a permis de remporter le titre l’an passé: il a sonné la charge, sans se précipiter, mais avec méthode. Il a échangé quelques dépassements avec Tony Cairoli puis a pu prendre le large et refaire son retard sur Febvre, qui pensait avoir la course en poche. Le champion en titre a attendu quelques tours, sans doute pour avoir une meilleure vision (littéralement) des possibilités de passage. Après un essai réussi, mais annulé par un contre-dépassement, il a fini par le faire de manière définitive dans les derniers tours, par l’extérieur d’un virage à gauche, à quelques millimètres de l’herbe de bord de piste!

Sa victoire dans cette seconde manche, de concert avec la troisième place de Tony Cairoli, fait que Gajser s’empare de la deuxième marche du podium du GP. Avec Febvre en troisième position, et Herlings au pied du podium.

Quant à Jeremy Seewer, il a cette fois-ci conservé sa cinquième place, ce qui lui vaut le septième rang du GP. Arnaud Tonus a fini 19ème de la seconde manche, et se retrouve donc 15ème du GP. Guillod, lui, a franchi la ligne en 22ème position, et donc sans point supplémentaire.

Et en MX2…

La nouvelle du jour était certainement l’absence du leader et champion en titre, le pilote KTM Tom Vialle, qui a préféré, sur le conseil de ses médecins, ne pas courir après une blessure à la main survenue durant un entraînement – sans qu’il y soit pour rien, précise KTM. Tom a tenté le coup aux essais libres dimanche matin, mais il a vite abandonné.

Maxime Renaux
Le pilote Yamaha Maxime Renaux.

La victoire est revenue à Maxime Renaux (Yamaha), grâce à une première et à une deuxième place. Mais le jeune Mattia Guadagnini (KTM), qui vient du championnat européen, s’est distingué avec une quatrième place et un victoire. Il est deuxième du GP et désormais cinquième du mondial! La troisième marche du podium est revenue à Ruben Fernandez (Honda), qui était bien visible dans ses habits jaune fluo…

Au classement mondial provisoire, Fernandez devance Renaux de cinq points, et Mathis Boisrame (Kawasaki) est à présent troisième, tandis que Vialle descend jusqu’à la huitième place.

On note que le Suisse Kevin Brumann, de l’équipe hostettler, courait dans cette classe. Rookie de la catégorie, il n’a pas pu terminer la première manche, après un crash qui semble être dû à un problème technique. Le pilote est ok, comme on dit, mais il n’a pas pu prendre part à la seconde.

Pour les résultats complets de ce Grand Prix de grande Bretagne, c’est par ici.

Photos: DR, mxgp
Source mxgp.com

Article mis à jour le 28 juin 2021 à 11:06

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires2 commentaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements