Le maître ès-motocross Antonio Cairoli arrête la compétition cette année
Retraite

Le maître ès-motocross Antonio Cairoli arrête la compétition cette année

Neuf fois champion du monde, d’abord en MX2, puis en MX1 avec Yamaha, puis avec KTM depuis 2010, le populaire Sicilien, qui est encore en lice pour un éventuel 10ème titre cette saison, annonce qu’il va mettre un terme à sa carrière d’ici la fin de l’année. Du moins pour ce qui est des courses.

On dit d’Antonio Cairoli que c’est le Valentino Rossi du motocross. C’est un peu vrai, tant pour ce qui est du nombre de victoires en Grand Prix, de titres mondiaux que de popularité à travers la planète. L’Italien vient d’annoncer à Rome, entouré des têtes dirigeantes et pensantes de la marque autrichienne KTM, dont il est aujourd’hui l’un des trois pilotes d’usine en MXGP, que 2021 sera sa dernière année en tant que pilote et qu’il tournera la page à la fin de cette saison.

« Tony » Cairoli a commencé la moto quand il était tout petit, en Sicile. Et il a gravi les échelons à la force du talent, mais aussi des occasions saisies.

Ses premiers pas remarqués en championnat mondial, il les a fait au guidon d’une Yamaha, dans la catégorie 250. Et sa première victoire, il l’a décrochée en 2004 à Namur. Et depuis lors il a accumulé les exploits, dont celui, en 2005, de décrocher le titre à Lierop avec une main cassée. Il s’est encore imposé sur une Yamaha en 2009, une moto « privée », celle de son complice De Carli.

En 2010, il passe dans le giron KTM, et il va apporter à la marque autrichienne la gloire dans la discipline du motocross. En réussissant au passage à battre tout le monde à bord d’une petite 350. Il décrochera le titre les quatre années successives!

Puis récidivera en 2017, obtenant ainsi son neuvième titre mondial! Et depuis lors, s’il n’a plus gagné de nouveau de titre mondial, il a toujours évolué dans le top 5 des meilleurs pilotes du globe. Et Antonio Cairoli a remporté au moins un Grand Prix par année, le dernier en date, en 2021, étant celui de Grande Bretagne (lire notre compte-rendu).

Antonio Cairoli
Un pilote proche du public, et qui est resté accessible.

Tony Cairoli est aussi une personne accessible pour ses fans et pour le public en général. Et il a vu arriver année après année des pilotes bien plus jeunes que lui (il a presque 36 ans) et qui pour certains avaient découvert le motocross en le regardant lutter et vaincre.

L’Italien totalise 93 victoires en Grand Prix, et 117 podiums. Un très, très beau score. On note aussi qu’il est l’un des rares de sa génération à courir encore!

Et cette saison 2021 encore, Tony est troisième du classement mondial, en MXGP. Et il n’est pas impossible qu’il obtienne son dixième titre! Il s’alignera par ailleurs fin septembre en Italie et pour l’Italie lors du Grand Prix motocross des Nations, à Mantova – pour la liste de toutes les équipes (en anglais), c’est par ici.

Voici le commentaire du grand patron de KTM, Stefan Pierer: « Quand Tony a rejoint KTM, nous n’avions encore gagné aucun titre dans la catégorie reine et nous commencions à peine à développer la KTM 350 SX-F, ce qui représentait deux grands défis à la fois! Le fait de gagner cinq titres successifs et de forger la réputation du concept 350 fut un réel tournant pour nous. Au cours des années qui suivirent, nous avons noué une relation de plus en plus forte avec Tony et de véritables liens d’amitié. Son engagement sans faille et sa confiance en notre projet ont été l’une des clés de notre succès aux États-Unis et en MXGP. Nous lui en sommes énormément reconnaissants et nous n’oublierons jamais tout ce qu’il a fait pour nous. »

L’année prochaine, Antonio Cairoli restera bien sûr actif dans le monde du motocross, et auprès de KTM, et il va les aider à progresser encore et à développer des projets. Et il est plus que certain qu’il continuera à rouler sur des pistes de cross, mais pour le plaisir!

Photos: DR
Source KTM, Motosprint, notamment

Article mis à jour le 15 septembre 2021 à 11:14

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - la cinquantaine, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements