Les pilotes suisses au Bol d’Or 2021
Endurance

Les pilotes suisses au Bol d’Or 2021

Lors de l’épreuve de 24 heures du mondial d’endurance sur le circuit du Castellet, plusieurs pilotes helvètes se mesureront au top du panier. Ils ont pour nom Sébastien et Valentin Suchet, Robin Mulhauser, Kevin Trüeb (sur une drôle de moto) et David Chevalier.

Les 24 heures d’endurance moto sur le circuit du Castellet, étape phare du championnat mondial, c’est pour cette fin de semaine… pour le Bol d’Or 2021. Pour ce troisième rendez-vous du championnat 2021, au calendrier bouleversé une nouvelle fois par la pandémie de SARS COV-2 (le virus), le public est même au rendez-vous – avec des restrictions.

Et comme pour les deux manches précédentes, au Mans et à Estoril (lire notre compte-rendu de cette dernière course), il y a des pilotes suisses, et un team suisse, qui font le déplacement.

On commence par le Team Tati Beringer, Kawasaki numéro 4, catégorie EWC (les motos les plus performantes et les plus modifiées par rapport aux modèles de série). Il est composé pour le Bol d’Or 2021 d’Alan Techer, Morgan Berchet, et le Vaudois Sébastien Suchet – pilote soutenu par ActuMoto!

Bol d'Or 2021
Le Vaudois Sébastien Suchet, à droite – pilote du Tati Beringer Racing Team.

Cette équipe prometteuse a joué de malchance et a sans doute commis une ou deux erreurs durant les 24 heures du Mans, qu’elle n’a pas pu terminer. Mais avant que les choses se gâtent, elle se trouvait dans le top 5! Aux 12 heures d’Estoril, la Kawasaki numéro 4 se trouvait même sur le podium virtuel, avant un fait de course: Morgan Berchet s’est fait tamponner par Xavier Siméon, du team officiel Suzuki-Yoshimura (le SERT), lors d’un freinage d’urgence pour éviter un concurrent qui avait chuté. Le Tati Beringer Racing Team a continué la course, mais la moto avait subi des dommages et l’équipe a fini par devoir abandonner.

Bol d'Or 2021
Le même Sébastien Suchet, en piste!

« On va prendre les choses les unes après les autres », déclare Sébastien Suchet, déjà arrivé avec tout son team au Castellet pour des tests pré Bol d’Or. « Je ne vais pas dire que je n’ai pas d’objectif pour cette course, mais il est un peu trop tôt pour le dire. Attendons de voir comment vont se passer les essais, puis les qualifications. »

Contrairement à Estoril, le frère de Sébastien, Valentin Suchet, ne courra pas avec, mais contre son frangin. Il avait momentanément changé de team au Portugal mais est de retour dans son équipe cette saison, le Junior Team Suzuki Le Mans Sud. Qui a pour particularité de faire appel chaque année à des mécanos nouveaux, tous en formation. Valentin sera engagé aux côtés de ses coéquipiers habituels (pour 2021), les Français Guillaume Raymond et Kevin Denis. Avec un troisième Français, Alexis Lamire, comme pilote de réserve.

Chez Moto Ain (Yamaha numéro 96, photo principale), le champion en titre de la catégorie Superstock, qui est monté cette année en EWC, le Fribourgeois Robin Mulhauser est bien sûr l’un des trois pilotes. Avec l’Italo-suisse Roberto Rolfo et le Français Randy De Puniet. Ce team n’a pas terminé les 24 heures du Mans cette année. Mais il a décroché une belle cinquième place à Estoril.

Bol d'Or 2021
La Yamaha 121 (catégorie Superstock), du team Falcon Racing, dans lequel court le Suisse David Chevalier.

Il y a bien sûr aussi l’Yverdonnois David Chevalier, fidèle au team Falcon Racing (Superstock, Yamaha numéro 121). Avec les Français Theo Eisen et Loic Millet, et le remplaçant Hugo Robert.

On n’oublie pas non plus le Bolliger Team Switzerland (Kawasaki numéro 8, EWC), un fidèle du mondial d’endurance. Il aligne au Bol d’Or Nigel Walraven, Jesper Pellijeff et Jan Bühn. Mais pas le Suisse Marcel Brenner, qui était pilote remplaçant et qui est à présent engagé pour le restant de la saison en mondial Supersport. On rappelle d’ailleurs qu’il y a aussi une manche du mondial Superbike et Supersport à Barcelone ce même week-end des 18-19 septembre.

Enfin la surprise vient de Kevin Trüeb, qui n’a pas de guidon fixe pour toute la saison d’endurance, mais qui a participé aux 24 heures du Mans 2021 au sein du team National Moto (Honda), descendu cette année d’EWC en Superstock. Au Castellet, le Fribourgeois courra au sein du team MetisS JBB! Et aux côtés du Français Mathieu Charpin, du Turc Asrin Rodi Pak et du pilote remplaçant Alexandre Santo Domingues. La Metiss est un prototype unique en endurance, conçu par feu Jean-Bernard Bruneau. Son train avant n’utilise pas un traditionnelle fourche télescopique pour la suspension, mais un mécanisme triangulé. La MetisS est classé dans une catégorie à part, intitulée Experimental.

Le départ des 24 heures du Bol d’Or 2021 sera donné samedi à 15h, heure locale.

Photos: DR
Source fimewc.com

Article mis à jour le 14 septembre 2021 à 22:31

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements