Montée en grade des suspensions sur les CB 650 R et CBR 650 R
Nouveautés 2021

Montée en grade des suspensions sur les CB 650 R et CBR 650 R

Honda annonce pour la gamme 2021 des améliorations et changements pour ses deux motos quatre-cylindre 650, la naked Neo Sports Café et la sportive de route. A l’avant, on adopte une fourche inversée plus sophistiquée, signée Showa. Le guidon de la naked est quant à lui redressé pour faciliter les manoeuvres, et les phares avant de la sportive sont retravaillés pour un meilleur éclairage. Enfin, sur les deux modèles, le tableau de bord LCD devrait gagner en lisibilité, et on ajoute sous les selles une prise USB pour recharger un appareil portable. Le reste se résume à des retouches cosmétiques de détail.

L’annonce vient de tomber. Il y aura des changements pour les Honda CB 650 R et CBR 650 R l’an prochain. Honda proposera deux nouvelles versions de sa naked et de sa sportive pour 2021 (lire notre essai en Espagne de la CBR 650 R, et celui de la CB 650 R, début 2019). Ce n’est pas une révolution, plus une adaptation par petites touches.

Pour les deux machines, le plus gros changement est à chercher vers l’avant, dans les suspensions. Au lieu d’une fourche inversée Showa non réglable, on aura une fourche inversée Showa du type « SFF-BP ». En bon anglais ces lettres signifient Separate Function Fork et Big Piston. En français, cela donne quelque chose comme « fourche à fonctions séparées » et « à gros piston ». La précédente, qualifiée de « Dual Bending Valve », était déjà efficace, mais elle pouvait se montrer un peu imprécise ou molle lors de gros freinages et de changements de cap très rapides.

La nouvelle unité est une valeur sûre chez Showa. Elle incorpore un ressort dans une jambe et un système à piston dans l’autre. On ajuste un paramètre à gauche, et l’autre à droite. Et le « gros piston » fait que la cinématique d’amortissement est plus fluide et plus progressive. Autrement dit, on monte en grade pour un meilleur amortissement, autant en termes de confort que de précision. A vérifier lors d’un essai, bien sûr! L’amortisseur arrière est réglable en précharge, sur sept niveaux, contrairement à la fourche, qui n’est toujours pas ajustable.

CB 650 R et
La CBR 650 R modèle 2021. Notez les bandes argentées au lieu de rouges sur les flancs dans ce coloris noir.

Le reste change peu. De menues transformation dans le moteur et l’échappement font que la machine sera conforme aux nouvelles normes anti-pollution Euro 5, qui entrent en vigueur en 2021, et qui sont plus strictes que les normes Euro 4 actuelles. Mais les valeurs de puissance maximale et de couple de pointe sont identiques: 95 chevaux à 12000 tr/min (tout en haut du compte-tours) et 63 Nm à 9500 tr/min. Typiquement pour un quatre-cylindre Honda sportif, ce moulin poussait vraiment seulement au dessus de la barre des 6000 révolutions, et se montrait doux et sage en dessous.. Il en est probablement de même pour 2021 (là encore, un essai s’impose). Et une version bridées à 35 kW de puissance maximale sera toujours disponible, pour les deux modèles. Elle s’adresse en Suisse aux détenteurs du permis dit A limité.

Honda précise encore que le guidon de la CB 650 R 2021 est plus tourné vers le haut que celui de la version 2020. Le but est de faciliter les manoeuvres à basse vitesse, les demi-tours, etc, et d’offrir un meilleur confort ergonomique dans ces situations. Rien de tel n’est annoncé pour la soeur sportivo-routière CBR 650 R.

CB 650 R et
La CB 650 R 2021 sera comme en 2020 disponible en rouge, en bleu sombre ou en gris.

Les dimensions et les poids ne changent pas, apparemment: 208 kg en ordre de marche, empattement de 1450 mm, traînée de 101 mm et angle de chasse de 25,5 degrés pour la CBR. Et pour la CB, c’est 202,5 kilos. Côté hauteur de selles, on a 810 mm pour la CBR… et 810 mm pour la CB.

Pour les freins, rien ne bouge: les étriers avant sont radiaux, les dimensions des disques identiques, l’ABS est à deux canaux… et le contrôle de traction basique mais déconnectable demeure, tout comme l’embrayage assisté.

CB 650 R et
Une version 2019 de la CBR 650 R au Castellet, lors des Honda Racing Days. La petite sportivo-routière est agile et vive, mais ses suspensions (du moins avant la nouvelle version 2021) peuvent se révéler un peu molles lorsqu’on les confronte à un circuit et à un rythme vraiment sportif.

Mais la CB 650 R et la CBR 650 R ont aussi droit à des LED positionnées différemment dans le tableau de bord, en vue d’obtenir encore un peu plus de lisibilité, par toutes les luminosités extérieures. Les polices utilisées pour afficher des infos ont aussi été revues. Là encore pour une meilleure lisibilité. Mais le contenu reste le même. Une prise USB de type USB-C, toute nouvelle, vient s’arrimer sous la selle, pour recharger nous dit-on un dispositif portable (encore faut-il pouvoir le caser quelque part de manière sûre).

Le garde-boue arrière de la CB arbore dans cette version 2021 un support de plaque en acier, et plus en nylon. D’autres petites retouches d’ordre purement visuel font leur apparition. Mais c’est subtil.

Les prix (inclus l’habituel Swiss Bonus) augmentent un rien par rapport aux versions précédentes. Quelque centaines de francs. 9380 frs contre 8960 frs à la sortie du modèle. Et 10180 frs, contre 9990 francs. Honda Suisse annonce une arrivée sur le marché « au début de 2021 ». Probablement tout au début.

Photos: DR
Source comm. Honda

Article mis à jour le 9 octobre 2020 à 11:56

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires2 commentaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements