Un an avec le blouson iXS Classic LD Cruiser
Test équipement

Un an avec le blouson iXS Classic LD Cruiser

De la chaleur suffocante californienne aux frimas helvétiques, en passant par la douceur du printemps andalou, j’ai passé une année (et roulé plusieurs milliers de kilomètres) avec cette veste en cuir au look vintage, siglée par l’équipementier Suisse iXS. Verdict.

De la fournaise…

San Diego. Septembre 2019. Température officielle : 29°. Température ressentie : 180°, chaleur tournante enclenchée. Mais qui a laissé la porte du four ouverte ! Le lancement de la nouvelle Low Rider S en Californie semblait pourtant le moment idéal pour mettre à l’épreuve la veste iXS Classic LD Cruiser, une veste dont le style est totalement en accord avec le look crapuleux de cette moto étasunienne.

Avec la moto, oui, mais pas forcément en ces lieux, ni avec ces conditions climatiques. Il est vrai que ce blouson n’est pas vraiment taillé pour les fortes chaleurs. Mais avoir du cuir, au vu de l’état abrasif des routes californiennes (et du rythme souvent soutenu lors des Press Tests) est un excellent argument sécuritaire, qui suffit à me convaincre de transpirer un peu. L’aération n’est en effet pas le point fort de ce blouson. Mais il faut voir le positif, être revêtu de cuir dans cette partie du globe à au moins le mérite d’éviter les coups de soleil.

Harley Low Rider S San Diego

…à la Sibérie…

La Brévine. Octobre de la même année. Température officielle : 6°. Température ressentie : -8000° (au moins, selon la légende). La journée s’était pourtant bien déroulée. Des températures automnales oscillant entre 12° et 20°. Près de 300 kilomètres de petites routes viroleuses, au guidon de la Yamaha Niken GT. Mais subjugué par un mémorable coucher sur le lac des Taillères, j’ai saisi l’occasion pour un shooting improvisé et n’ai pas vu le temps passer. Retour de nuit jusqu’à Genève, en partie sur autoroute. La protection contre le froid du blouson iXS atteint ici ses limites, et on regrette qu’il n’y ait pas une doublure amovible, que l’on pourrait rajouter au besoin.

…en passant par le paradis.

Antequera. Février 2020. Température officielle : 20°. Température ressentie : 20°. Voilà enfin les conditions parfaites pour ce blouson. A l’occasion de l’évènement «Triple S» de la marque Harley-Davidson, je suis convié en Andalousie afin de tester les gammes Street, Sportster et Softail. Oui, je sais, c’est un métier difficile. Dans ces conditions plus qu’idéales, le Classic LD Cruiser est remarquable. Faisant preuve d’une relative souplesse, il n’entrave aucunement les mouvements du pilote et se fait oublier sur la route. Sa doublure intérieure (en coton et à motif à carreaux), offre un excellent confort de roulage et permet d’envisager de longues étapes sans appréhension.

Harley Davidson Fat Bob 114 ActuMoto Mathias Deshusses

Au quotidien

Pour l’essentiel, le Classic LD Cruiser est plutôt simple. N’y voyez rien de péjoratif, mais la voie choisie par iXS est celle d’une veste de qualité, protectrice, au style épuré et sans fioriture. Le cuir de buffle, épais et à l’aspect vieilli, lui confère un look vintage auquel on peut difficilement rester insensible. Une impression renforcée par les boutons métalliques, frappés du logo de la marque, qui lui donnent une patine supplémentaire et un charme certain.

 

iXS Classic LD Cruiser

Outre mes différents essais, j’ai bien entendu porté ce blouson au quotidien. Et il s’en sort très bien! En usage urbain, il procure de par sa conception un sentiment accru de sécurité. Il est équipé de renforts aux coudes et aux épaules, qui se font totalement oublier. Seul fausse note, l’absence de dorsale de série. Disponible pour un surcoût modique (39 francs), elle aurait pu être proposée d’office, d’autant que le prix de ce blouson, proposé à 349 francs, est plutôt correct au vu des prestations proposées.

iXS Classic LD Cruiser
La dorsale est en option.

Coté aspects pratiques, on notera la possibilité de régler la taille aux hanches, à l’aide d’une sangle du plus bel effet et de boutons pression (3 niveaux de serrage de chaque côté). Une boucle dans le bas du dos permet d’accrocher le blouson à la ceinture du pantalon, pour éviter de se retrouver avec les reins à l’air durant le roulage. A l’intérieur, deux poches : l’une, à ouverture verticale, sur la gauche et l’autre, à ouverture horizontale, sur la droite. Toutes deux se ferment avec un zip et sont assez profondes pour accueillir votre smartphone, voire une petite powerbank. Sur l’extérieur, trois poches zippées (deux latérales et une sur la poitrine) se chargeront d’emporter vos petits objets. Polyvalent, discret et stylé, ce blouson s’avère être un excellent compagnon, en toutes circonstances.

Robuste, il respire la qualité et semble pouvoir traverser les années sans broncher. S’il est impossible de prédire son usure sur le (très) long terme, il semble clair, après une année d’utilisation intensive, que sa tenue dans le temps est excellente. Porté par tous les temps, ou presque, il semble comme neuf. Et paré pour m’accompagner sur la route pour la décennie à venir.

Disponible en deux couleurs (noir ou brun), de la taille 48 à la taille 60, sur le site d’iXS.

Photos: Harley-Davidson / iXS

Auteur

Mathias Deshusses

Mathias Deshusses

37 ans, genevois et sur deux-roues depuis toujours. Aime les machines à grosses sensations et s’aventurer hors des sentiers battus. Est autant à l’aise avec un guidon qu’avec un appareil photo entre les mains.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements