Gants iXS Belfast – Look soigné quelle que soit l’époque
Test équipement

Gants iXS Belfast – Look soigné quelle que soit l’époque

Après un an et plusieurs milliers de kilomètres passés en leur compagnie, l’heure est venue de rendre mon verdict sur les gants en cuir Belfast, de la marque suisse iXS.

A l’origine, il s’agissait d’avoir un matériel adapté pour l’essai de la Harley-Davidson Low Rider S (lire le numéro d’octobre 2019 de notre partenaire Moto Sport Suisse). Il est vrai que tester une moto telle que celle-ci avec un casque enduro aurait été légèrement malvenu (quoique j’aurais grandement apprécié le côté décalé, et aurait même pu m’élancer sur quelques talus à son guidon… mais je m’égare !). La marque suisse iXS, via l’importateur Hostettler, a donc bien voulu me mettre à disposition certains équipements, dont un blouson en cuir Classic LD Cruiser et cette paire de gants gants iXS Belfast, dans un coloris marron du plus bel effet.

Gants en cuir ixs Belfast par Actumoto

D’un design classique, les gants Belfast se montrent de prime-abord assez discrets. Taillés dans du cuir de chèvre, perforés pour une meilleure ventilation, ils semblent armés pour affronter le temps qui passe, et leur look vintage paraît les destiner à des montures assez classiques. C’est donc sur de nombreux essais qu’ils m’ont accompagnés, sans compter les kilomètres parcourus sur ma Yamaha MT-01 (mon petit V-twin du quotidien).

Outre leur look intemporel, ces gants offrent une protection (non testée, pardonnez mon manque de professionnalisme !) plutôt bien conçue, mais surtout un confort exceptionnel à l’usage (j’y reviendrai plus tard). Les phalanges et les doigts sont ainsi protégés par des coques moulées en polyuréthane souple, tandis que la paume se voit renforcée par une double épaisseur de cuir. Les coutures ne souffrent aucun reproche et les finitions sont excellentes. Affichés à 79 francs (prix public conseillé), le rapport qualité-prix semble plutôt favorable. A voir maintenant comment ils tiennent le choc sur la durée.

Gants en cuir ixs Belfast par Actumoto

Très résistants, ils ont traversé sans encombre cette première année d’utilisation, qui fut intensive. Ils sont ainsi passés de la fournaise californienne aux orages helvétiques, aussi soudains que diluviens, en passant par la douceur du printemps andalou.

Ainsi, après de multiples roulages dans des conditions très diverses, je ne peux que louer leur résistance et leur tenue dans le temps. Seul le dessus du gant, sur la partie moulée, s’est quelque peu décolorée au fil des mois, non sans donner une certaine patine à des gants qui, après tout, se destinent avant tout au marché oldtimer.

Gants en cuir ixs Belfast par Actumoto
Quelques traces d’usure sont visibles au bout de 12 mois d’utilisation intensive, mais cela reste parfaitement raccord avec le côté « vintage » des gants.

Après avoir vécu de grosses averses, le cuir est resté détendu, et n’a pas montré le moindre craquement. La souplesse est toujours au rendez-vous, et quelques soient les conditions d’humidité rencontrées (liées à une sudation extrême comme à une pluviométrie abondante), la doublure est toujours restée en place lors du retrait des gants, sans jamais se retourner.

Cette doublure intérieure, en «textile de tricot» pour reprendre l’argumentaire commercial de la marque, est justement le point fort de ces gants Belfast. Douce et confortable, elle offre une sensation de moelleux et de chaleur rarement ressentie jusqu’ici. Les coutures intérieures sont toujours présentes, mais ne viennent pas agresser la peau, comme c’est trop souvent le cas. L’accueil délicat prodigué aux mains du (de la) pilote est définitivement un argument de choix, avec à la clé un confort de conduite vraiment appréciable.

Revers de la médaille, cette doublure emprisonne tout de même le flux d’air, et confère aux quelques trous d’aération une vocation purement esthétique, la ventilation restante très légère. Mais cela permet aux gants Belfast d’offrir une résistance au froid insoupçonnée, et ainsi d’accéder au rang de gants « toutes saisons ». Des gants protecteurs, confortables, au look vintage affirmé et au rapport qualité-prix correct, que pourrait donc exiger de plus le motard suisse pour ses virées et voyages les plus fous ?

Harley Davidson Fat Bob gants blouson IXS 114 ActuMoto Mathias Deshusses
Moto et conditions de roulage parfaites réunies.

Disponible en brun ou noir, de la taille S à 5XL, directement sur le site d’iXS, que nous remercions pour la mise à disposition du matériel de test.

Photos: Laurent Scotti / Harley-Davidson

Auteur

Mathias Deshusses

Mathias Deshusses

37 ans, genevois et sur deux-roues depuis toujours. Aime les machines à grosses sensations et s’aventurer hors des sentiers battus. Est autant à l’aise avec un guidon qu’avec un appareil photo entre les mains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements