Tetsuta Nagashima crée la sensation. Thomas Lüthi termine dixième!
Moto 2 Qatar

Tetsuta Nagashima crée la sensation. Thomas Lüthi termine dixième!

Quatorzième sur la grille, le Japonais Tetsuta Nagashima a surgi en tête à trois tours de la fin pour s’imposer magistralement pour la première fois de sa carrière devant Lorenzo Baldassarri et Enea Bastianini. Longtemps en tête de la course, Luca Marini a « décroché » sur la fin pour finalement chuter près de l’arrivée après un contact avec Jake Dixon. Joe Roberts, héros des qualifications termine 4e. Quant à Thomas Lüthi parti de la 18e place, il termine finalement 10e. Jesko Raffin, l’autre Suisse de la catégorie est 23e.

Si Testuta Nagashima a surgi de nulle part pour remporter le premier GP de sa carrière à l’âge de 27 ans, Thomas Lüthi termine à la 10ème place et s’en sort plutôt bien, au terme d’un week-end teinté de »gris ». Du point de vue comptable bien entendu! Pour Jesko Raffin, le week-est plutôt noir puisqu’il termine 23ème.

La surprise Tetsuta Nagashima

En 2010, Shoya Tomizawa remportait la toute première course Moto2. Ce dimanche, Tetsuta Nagashima lui a rendu un brillant hommage…

Trente ans: 30 ans que les États-Unis attendaient de voir un de ses représentants triompher en catégorie intermédiaire… mais en ce dimanche la victoire fut japonaise avec Tetsuta Nagashima (Red Bull KTM Ajo), qui occupait pourtant la 14e place sur la grille. Un joli clin d’œil au passé, dans la mesure où l’ère Moto2 s’était ouverte en 2010 sur un succès de son compatriote et regretté Shoya Tomizawa.

À l’origine, ce n’est toutefois pas le vainqueur que l’on attendait, tant Luca Marini (Sky Racing Team VR46) semblait contrôler la situation. L’Italien s’était en effet empressé de virer en tête aussitôt le départ donné, tenant tête à tout un peloton. Un groupe qui allait d’ailleurs s’égrener au fil des tours, puisque de 14 concurrents, ils passaient très rapidement à dix… et ils n’étaient au final plus que cinq dans sa roue !

À la mi-course, le représentant du Sky Racing Team VR46 avait à vrai dire décidé d’hausser son rythme, une tactique à double tranchant. Preuve en est, à sept boucles du but, le natif d’Urbino se retrouvait en grande difficulté. Repris par ses adversaires, le demi-frère de Valentino Rossi allait jusqu’à dégringoler en 13ème position, avant le coup fatal: cette chute dans l’ultime virage, conséquence d’un contact avec Jake Dixon (Petronas Sprinta Racing).

Les ennuis du transalpin profitait dans un premier temps à Joe Roberts, puis à Lorenzo Baldassarri (FlexBox HP40). On pensait alors assister à un deuxième triomphe consécutif du n°7, mais c’était sans compter sur un Tetsuta Nagashima, sorti de nulle part. Et mieux encore, le Japonais était en mesure de mettre les voiles. À trois tours de l’arrivée, l’affaire était pliée.

Tetsuta Nagashima décrochait ainsi sa toute première victoire devant Lorenzo Baldassarri, tandis qu’Enea Bastianini grimpait sur la troisième marche du podium. Joe Roberts devait tout compte fait se contenter d’une quatrième place. Remy Gardner (Onexix TKKR SAG Team) et Jorge Navarro (Beta Tools Speed Up) terminaient dans son sillage. Marcel Schrötter (Liqui Moly Intact GP) se classait quant à lui septième. Arón Canet (Aspar Team), meilleur rookie, Xavi Vierge (Petronas Sprinta Racing) et Tom Lüthi (Liqui Moly Intact GP) complétaient le Top 10.

Le Top 10
1. Tetsuta Nagashima – (Red Bull KTM Ajo)
2. Lorenzo Baldassarri (FlexBox HP40) – +1.347
3. Enea Bastianini (Italtrans Racing) – +1.428
4. Joe Roberts – (American Racing) – +1.559
5. Remy Gardner – (Onexox TKKR SAG Team) – +1.901
6. Jorge Navarro – (Beta Tools Speed Up) – +2.381
7. Marcel Schrötter (Liqui Moly Intact GP) – +4.490
8. Arón Canet – (Aspar Team) – +4.703
9. Xavi Vierge – (Petronas Sprinta Racing) – +7.118
10. Tom Lüthi (Liqui Moly Intact GP) – +8.904

Photos: motogp.com
source: comm. motogp.com

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements