Bataille de ténors entre Herlings et Gasjer au GP motocross de Valkenswaard
MXGP-Mondial MX2

Bataille de ténors entre Herlings et Gasjer au GP motocross de Valkenswaard

Le sable mouillé et les sillons profonds de ce Grand Prix de Hollande ont prélevé leur tribut pour cette deuxième rencontre de la saison 2020, notamment chez les pilotes suisses, avec des chutes et l’abandon de Seewer dans la seconde manche. Cela n’a par contre pas empêché le pilote KTM de s’imposer, avec le même nombre de points que son rival de chez Honda. En MX2, victoire finale du Français Tom Vialle (KTM).

Au moins, s’il faisait froid dimanche à Valkenswaard, il ne pleuvait pas tout le temps. Le deuxième rendez-vous 2020 de la saison du mondial motocross était agendée sur la piste en sable lourd des Pays-Bas, et la météo a fait de cette course un vrai pensum pour de nombreux compétiteurs. Le héros national et pilote officiel KTM de MXGP Jeffrey Herlings (numéro 84) abordait cette épreuve, qu’il a déjà à maintes fois remportée, en favori. Après s’être imposé à Matterley Basin une semaine plus tôt (lire notre article), il détient en effet la plaque rouge du leader du championnat.

Mais c’est son rival et membre du team officiel Honda, Tim Gajser (numéro 243) qui a créé la sensation en s’emparant très vite des commandes de la course qualificative du samedi à Valkenswaard, sous le soleil. Il a accumulé une avance de plusieurs secondes et semblait bien parti pour décrocher la meilleure place du départ de course le dimanche. C’est à ce moment-là que sa Honda, une CRF450RW toute nouvelle pour cette saison, a calé et n’a plus voulu repartir après la réception d’un saut. Alors que le Lituanien et vétéran Arminas Jasikonis (Husqvarna) terminait la course en tête, devant Herlings et le jeune Jorge Prado (KTM), Gajser a donc hérité de la pire place sur la grille de départ, celle qui se trouve tout à l’extérieur.

Départs tout à l’extérieur pour Gajser

Cette position constitue un gros désavantage, car le premier virage est placé sur la gauche des pilotes, et celui qui se trouve sur la place de départ tout à l’intérieur a beaucoup moins de mètres à parcourir pour aborder la suite en bonne position. Cela n’a pas empêché Gajser d’effectuer un départ incroyable dimanche, qui l’a placé dans le peloton de tête déjà au bout de quelques virages – il a résisté aux forces qui le poussaient des les cordes, et triomphé du goulet d’étranglement au premier tournant. C’est néanmoins le double champion MX2 Jorge Prado qui a mené la course pendant quelques secondes, avec Herlings et le Suisse Jeremy Seewer (Yamaha, vice-champion en titre) dans son sillage.

Valkenswaard
Départ de la course MXGP dimanche, avec Herlings (84) bien placé, et Gajser (243) qui se glisse dans le trio de tête après être parti de très loin. Et Cairoli au milieu.

Herlings a un peu forcé le passage sur Seewer, et le Suisse a perdu l’avant de sa Yamaha et est tombé. Heureusement pour lui, personne ne lui est rentré dedans, et il a pu repartir, mais après avoir perdu beaucoup de temps. Et Gajser, lui, n’a pas perdu de temps, Avant la fin du premier tour, il a passé les deux pilotes KTM et s’est installé en tête de la course. Herlings a tenté de le suivre, après avoir laissé Prado derrière lui, mais il n’a pas pu le rattraper. Sur la ligne de finish, le pilote Honda avait plus de 20 secondes d’avance sur le Néérlandais!

Valkenswaard
Le champion en titre Tim Gajser à l’issue de la première manche.

Le troisième à franchir la ligne de finish fut Jasikonas, qui devançait Jorge Prado. Le Français Gautier Paulin, l’un des trois pilotes du team officiel Yamaha avec les Suisses Seewer et Tonus, a réussi à décrocher la cinquième place malgré un départ pas excellent.

Les déboires de Seewer et Tonus

Quant à Seewer, sa position au milieu du peloton après sa chute ne lui a pas facilité la vie. Il a connu des problèmes de visibilité et a du se résoudre à passer dans la ligne dédiée au changement de lunettes pour s’équiper avec un exemplaire propre. Il a terminé la première course de Valkenswaard en 14ème position.

Arnaud Tonus, lui, avait aussi pris un bon départ et pointait aux alentours de la dixième position, quand Pauls Jonass (Husqvarna) est entré en collision avec lui. Arnaud est reparti de la dernière position, et a du dépasser beaucoup de compétiteurs pour finir au 17ème rang.

Valkenswaard
Le pilote suisse Yamaha Jeremy Seewer.

Plus loin, le troisième Suisse, Valentin Guillod (Honda du team SR Motoblouz), qui reprend ses marques cette année dans le championnat MXGP, a fini 28ème. Il ne l’a pas crié sur tous les toits, mais Valentin se remet d’une fracture du péroné récoltée avant la première étape du championnat, lors d’un stage d’entraînement en Espagne.

Herlings, roi à Valkenswaard… d’un cheveu

Dans la seconde manche, Gajser a refait le coup depuis la 33ème position sur la grille, et il l’a même encore mieux exécuté, se retrouvant très vite en troisième place! Mais, devant, Herlings n’a pas répété l’erreur de la première manche: il a tout de suite pris le large sur ce circuit qu’il connaît par coeur, et bien lui en a pris. Gajser a très vite dépassé l’Australien Shaun Simpson (KTM) et s’est mis à sa poursuite. Il a semblé à un moment qu’il était en train de réduire significativement l’écart de 3 à 5 secondes qui le séparait de Jeffrey « The Bullet » Herlings.

Valkenswaard
Jeffrey « The Bullet » Herlings, avec ses habits aux couleurs « hollandaises ».

Mais la mauvaise visibilité due à la pluie et au sable, et la piste avec ses ornières de plus en plus profondes ont fait que Gajser a fini par commettre une erreur dans les derniers tours et est tombé – heureusement sans vraiment se faire mal. Herlings a donc franchi la ligne de finish avec la même avance qu’avait réussi à obtenir Gajser en première manche. Les deux hommes ont ainsi décroché le même nombre de points, mais c’est le pilote KTM qui, ayant vaincu en dernier, remporte le Grand Prix de Valkenswaard.

Arminas Jasikonis s’est une nouvelle fois classé troisième, et monte donc sur la troisième marche du podium.

Jasikonis
Arminas Jasikonis.

Herlings conserve pour sa part la tête du championnat, mais avec seulement neuf points d’avance sur Tim Gajser.

Jeremy Seewer, pour sa part, est vraiment tombé sur un week-end de malchance. Durant quelques minutes, on s’est demandé s’il allait pouvoir prendre le départ de la seconde manche, sa moto ayant un problème de frein avant. Puis Jeremy a à nouveau exécuté un excellent départ, mais il n’a pu éviter la moto de Jorge Prado, tombé devant lui, et a chuté à son tour. Cette fois-ci, sa moto n’a pas résisté, et il s’est résolu la mort dans l’âme à un abandon, qui le fait repartir de Valkenswaard avec un décevant 19ème rang.

On ne peut pas dire qu’Arnaud Tonus ait eu beaucoup plus de chance, puisqu’il a calé sa moto dès la départ. Quand il a réussi à la faire repartir, il a voulu rattraper le temps perdu, mais a chuté à deux reprises et a terminé la seconde manche et n’a pas pu faire mieux que quinzième. Et Valentin Guillod, qui s’est tenu un temps durant la course au 18ème rang, termine cette seconde manche en 29ème position, car sa moto a « lâché ».

On note la bonne seconde course (4ème) de Shaun Simpson, un pilote talentueux qui n’a pas eu une carrière très régulière, et le bon début de saison MXGP pour Jorge Prado,. Quant au nonuple champion du monde et coéquipier de Herlings, Antonio Cairoli, il a serré les dents durants ces deux courses, son genou guéri mais encore douloureux lui causant quelques problèmes. Avec un résultat 7-5, il décroche le 4ème rang final.

Et en MX2… Valkenswaard sourit à Vialle

Dans la catégorie 250 aussi, il y a eu de l’action et du drame. Le Belge Jago Geerts, membre du team officiel Yamaha et leader actuel du championnat, s’est emparé de la meilleure place pour le départ du dimanche en remportant la course qualificative du samedi, devant l’officiel KTM Tom Vialle.

Si la première course du dimanche a été gagnée sans coup férir par Geerts (avec les pilotes KTM Tom Vialle et Maxime Renaux à sa suite), le scénario a été bien différent en seconde manche.

Tom Vialle
Tom Vialle (28) vire en tête au premier virage de la course MX2. On voit Jago Geerts (193) sur sa gauche.

Geerts s’est élancé dans le groupe de tête, mais il a touché la roue arrière d’un compétiteur et a fini au sol. Il lui a fallu un moment avant d’arriver à reprendre son souffle et remonter en selle. Pendant ce temps, Vialle s’était échappé et s’était constitué un coussin de près d’une minute (!) sur ses poursuivants les plus proches, Jed Beaton (Husqvarna) et Maxime Renaux.

Mais le Belge a fait montre d’une belle détermination et d’un incroyable talent et a remonté les autres pilotes avec brio, à un rythme d’enfer, jusqu’à la septième place. Il aurait sans doute pu faire encore mieux si la seconde course de Valkenswaard avait continué durant quelques tours! Mais en l’état, cela a suffi à lui donner la troisième place sur le podium final, derrière Maxime Renaux (deuxième) et Tom Vialle.

Jago Geerts a à présent une avance au championnat sur Vialle qui ne se résume plus qu’à cinq points.

Photos: Ray Archer, Bavo/Honda Racing Pro, Yamaha, Jey Crunch
Source mxgp.com

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Commentaires3 commentaires

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements