Albert Arenas remporte la course. Jason Dupasquier termine 25e pour sa première apparition dans l’élite!
Moto 3 Qatar

Albert Arenas remporte la course. Jason Dupasquier termine 25e pour sa première apparition dans l’élite!

Comme d’habitude au Qatar, la course Moto 3 a donné lieu à un festival de bagarres spectaculaires et de dépassements fous, provoqués par le phénomène d’aspiration de la longue ligne droite du circuit de Losail. Albert Arenas, qui est longtemps resté en tête en début de course, l’a emporté devant John McPhee et Ai Ogura qui a bénéficié d’une pénalité infligée à Jaume Masia pour avoir dépassé les limites du circuit dans le dernier tour. Le jeune Fribourgeois Jason Dupasquier termine à la 25e place pour son premier Grand Prix.

Trentième à la fin du premier tour, le jeune pilote Suisse Jason Dupasquier a rallié l’arrivée en 25e position. Un des nombreux rookies de la catégorie, le Fribourgeois a de quoi être satisfait de son résultat final. Pour une première course au niveau mondial, cette place lui aura certainement beaucoup apporté en termes de confiance pour son avenir en Moto 3!

Dupasquier
Jason Dupasquier peut être satisfait de sa performance.

Et de quatre pour Albert Arenas (Aspar Team Gaviota) ! Le représentant du team Aspar Gaviota aura inscrit la quatrième victoire de sa carrière ce dimanche à Losail; piste qui accueillait le coup d’envoi de cette saison 2020. Même si le Catalan semblait très légèrement au-dessus de ses adversaires – comme en témoignent ces neuf tours menés – la partie était loin d’être gagnée sur un tel circuit où le phénomène d’aspiration joue un rôle aussi important…

À aucun moment, un pilote ne se sera d’ailleurs détaché et ils seront l’équivalent de huit à se succéder aux commandes ! Il eut d’abord le poleman Tatsuki Suzuki (SIC58 Squadra Corse), qui parvenait à conserver l’ascendant au premier virage, puis Raúl Fernández (Red Bull KTM Ajo), régulièrement aux avant-postes depuis le début du week-end, mais aussi Tony Arbolino (Rivacold Snipers Team) et Jaume Masia (Leopard Racing), sur la fusée de Honda. Darryn Binder (CIP – Green Power), John McPhee (Petronas Sprinta Racing) et Gabriel Rodrigo (Kömmerling Gresini Moto3) allaient également connaître leur moment de gloire…

Un wagon de 19 concurrents s’était ainsi formé. Tout allait finalement se jouer dans la dernière boucle, une fois de plus ! Gabriel Rodrigo la négociait en tête, mais l’Argentin se faisait littéralement débordé de toute part. Albert Arenas s’emparait alors du leadership, tandis que Darryn Binder partait au tapis après un contact avec la roue arrière de Tony Arbolino.

Voyant le danger, John McPhee prenait aussitôt en filature Albert Arenas, pour se donner une chance de le passer sur la ligne. En vain, le pilote ibérique allait avoir les reins plus solides. Il s’en sera fallu tout de même de peu, puisque seulement 53 millièmes les séparaient sous le drapeau à damier. Qu’importe, l’Espagnol offrait à KTM sa 100e victoire. La troisième place aurait quant à elle dû revenir à Jaume Masia… Oui mais voilà : le Valencien aura dépassé les limites de la piste dans le dernier tour et les commissaires se montreront intransigeants ! La nouvelle recrue du team Leopard se voyait sanctionné d’une position. Une pénalité qui faisait les affaires d’Ai Ogura (Honda Team Asia). Lequel grimpait en effet sur la troisième marche du podium.

 

Photos: motogp.com
source: comm. motogp.com

Article mis à jour le 8 mars 2020 à 15:56

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements