Le 34e Supercross de Genève promet un grand show à l’américaine
Supercross Genève

Le 34e Supercross de Genève promet un grand show à l’américaine

Les 6 et 7 décembre prochains, Palexpo sera en feu! Un plateau de pilotes exceptionnel et une nouvelle configuration de piste avec un départ en diagonale rendront le spectacle plus intense et spectaculaire.

Stéphanie Almazan-Bezon, patronne du Supercross de Genève, et Claude Membrez, directeur général de Palexpo, s’en sont allés voir si la terre était plus brune ailleurs. Ils sont allés précisément à Atlanta, pour visionner un des plus beaux Supercross US. Celle qu’il (Claude Membrez) a lui-même qualifié de maîtresse et déesse du Supercross en est revenue avec plein d’idées prêtes à réinventer, comme à chaque fois, le Monster Energy Supercross Geneva.

Supercross
Mat Rebeaud présente son show FMX.

Afin de garantir un spectacle toujours plus fou, la piste, dessinée par Jean-Luc Fouchet, qui est aussi le grand ordonnateur du SX Tour, prendra un départ près de la sortie du Paddock et filera en diagonale pour ensuite partir à 45 degrés et attaquer une série de Whoops. Spectaculaire et très rapide!

Mais les organisateurs tentent encore d’innover en plaçant un virage constitué de sable. «Ça sera un petit tronçon, cela apporte un petit changement de revêtement où certains pilotes seront très à l’aise et d’autres pas. Ça change le rythme et ça met un peu de piquant!», nous dit Giovanni Sammali, le chef de presse. Mais cette nouveauté est à mettre encore au conditionnel… «Suspens! Il faut encore qu’on trouve le sable», rajoute-t-il. Un aménagement des loges et des tribunes est aussi à l’ordre du jour.

Supercross
La piste 2019 avec son départ en diagonale, tout à gauche.

«Plateau» de riche

On sait que les stars du Supercross de Genève aiment la piste de Palexpo et reviennent rien que pour elle. Ainsi, cette édition proposera un plateau de pilotes «énorme». Justin Brayton, cinq fois vainqueur à Genève, sera au rendez-vous. Justin Barcia, qui a gagné la finale du samedi l’an dernier, tentera de mettre à mal sa domination. Le showman Malcom Stewart sera aussi là. Vince Friese, puncheur sulfureux des courses américaines, se battra contre des révélations comme Justin Hill, Martin Davalos et Adam Enticknap, sans oublier le Français Jordi Tixier.

Les Suisses avec Guillod?

Valentin Guillod, Prince de Genève en 2014 et qui doit signer un contrat tout prochainement devrait être de la partie, une fois obtenu le feu vert de son nouveau team. Killian Auberson qui revient des Etats-Unis, où il a beaucoup appris, sera là en compagnie des Genevois Tim Jaunin et Sébastien Gomes.

La star mondiale du FMX sera là

Mat Rebeaud, qui avec sa moto électrique assure toujours le spectacle et coordonne l’équipe FMX, s’est assuré la présence de David Rinaldo. Le Français a remporté les X-Games au mois d’août dernier. Jarryd Mc Neil, quadruple médaillé consécutif aux X-Games, se mesurera au Français, en compagnie de Danny Torres «l’indestructible», de Taka Higashino et encore de Julien Vanstippen, le pote d’entraînement de Mat « Air » Rebeaud.

Les Kids à l’œuvre

Coachés par Marc Ristori et Jonathan Burn du club Les Meyrinos de Genève, une quinzaine de jeunes pousses effectueront quelques tours de piste les deux soirées. Ces jeunes pilotes ont été choisis en fonction de leurs qualités de pilotes bien sûr. «Nous invitons les dix premiers du championnat de Suisse Kids 65 et cinq pilotes du club Les Meyrinos. L’ambiance aux entraînements est bonne et le niveau également», assure Jonathan Burn, membre éminent du club.

Supercross
De gauche à droite, Tim Jaunin, l’un des pilotes suisses invités, Marc Ristori (en bas), responsable du merchandising, Sébastien Gomes, un autre pilote suisse, et Jonathan Burn, du club tout-terrain geenvois Les Meyrinos.

Un rendez-vous devant plus de dix-mille spectateurs qu’aucun de ces kids ne voudrait manquer!

 

Infos billetterie:

Site Internet du Supercross

Ticketcorner

FNAC

Photos: Jey Crunch - cébé

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements