Jeremy Seewer est vice-champion, et Jeffrey Herlings gagne la dernière course
MXGP 2019

Jeremy Seewer est vice-champion, et Jeffrey Herlings gagne la dernière course

Au Grand Prix de Chine, le champion en titre et officiel KTM rafle la mise, devant Glenn Coldenhoff et un très combatif Seewer. Le Genevois Arnaud Tonus s’est malheureusement blessé à la main lors de la course qualificative et n’a pas pu courir.

Sa quatrième place dans la première manche du Grand Prix motocross de Shanghaï a fait que Jeremy Seewer est vice-champion du mondial MXGP 2019. Le pilote suisse a en effet montré au Grand Prix de Chine qu’il avait l’étoffe pour se mesurer aux meilleurs de la catégorie. Et le champion en titre Jeffrey Herlings a démontré pour sa part qu’il sera l’un des hommes à battre l’an prochain, comme au GP précédent (lire notre article).

Au premier tombé de grille dimanche, c’est en fait le pilote du team privé Standing Construct KTM Glenn Coldenhoff qui a pris les commandes, devant Seewer et sa Yamaha. Et pendant ce temps, le champion en titre Jeffrey Herlings (KTM), dont on rappelle qu’il a manqué la majeure partie du championnat cette année, était en embuscade en troisième position.

L’autre pilote suisse en lice, le Genevois Arnaud Tonus (Wilvo Yamaha) n’a pas pris part à cette course, ni d’ailleurs à la seconde manche. Il s’était fracturé la main gauche samedi lors de la course qualificative. On attend plus de nouvelles afin de savoir notamment s’il pourra participer au Motocross des Nations qui se déroule à la fin du mois de septembre sur le sable d’Assen, aux Pays-Bas.

Pour revenir à la course sur la piste de Shanghaï, Seewer a bataillé avec Coldenhoff pour prendre les devants, et il y a réussi. Pour aussitôt se mettre par terre après avoir été touché par une pierre reçue au visage et qui a fait saigner le haut de sa paupière droite. Jeffrey Herlings en tout de suite profité. Mais le numéro 84 n’a pas réussi dans cette manche-ci à passer son compatriote sur la KTM privée.

Le leader du championnat et pilote Honda officiel Tim Gajser s’est aussi jeté dans la mêlée à trois pour la victoire, avec Coldenhoff et Herlings. Il finit troisième.

Seewer est vice-champion
Le Suisse Jeremy Seewer à la lute avec Jeffrey Herlings (à droite) et Tim Gajser (à gauche).

Jeremy Seewer, lui, avait réussi à se replacer dans les cinq premiers de la course. Mais sa vision, probablement obscurcie par sa blessure, l’a trompé et il a chuté de rechef. Pour aussitôt remonter en selle et terminer quatrième, loin du trio de tête (plus de 20 secondes), non sans avoir au passage passé le champion en titre MX2 de 2017, Pauls Jonass ( Husqvarna). Cette remontée était alors suffisante pour lui donner définitivement le titre de numéro deux dans le championnat, derrière le déjà champion Tim Gajser. Donc: Seewer est vice-champion MXGP 2019, avant même la fin du Grand Prix.

Dans la seconde manche, Seewer est parti comme un boulet de canon et s’est retrouvé en tête. Mais il a dû la céder à Coldenhoff avant la fin du premier tour. Et défendre sa place contre un Tim Gajser et un Jeffrey Herlings en forme. Le premier a mal calculé sa trajectoire sur un saut et s’est retrouvé en dehors de la piste. Il n’a pas pu repartir tout de suite et a ainsi laissé sa place à Herlings. Celui-ci a fini par passer Jeremy et s’est ensuite attaqué à son compatriote, avec le même résultat. En gagnant la seconde manche, il remporte donc le Grand Prix.

Jeffrey Herlings
Jeffrey Herlings (KTM), vainqueur du Grand Prix de Chine 2019.

Coldenhoff est quant à lui deuxième, et Jeremy Seewer ferme la marche sur le podium du Grand Prix, devant Gajser. Seewer est vice-champion, on le rappelle, et il Mènera l’équipe suisse au motocross des Nations, à la fin du mois de septembre à Assen, avec un certain Valentin Guillod, pilote revenant qui vient de remporter le championnat suisse après avoir décroché des places honorables cette année au Grand Prix d’Allemagne – sans le moindre guidon ni contrat en mondial.

Arnaud Tonus
Le Suisse Arnaud Tonus n’a pas pu courir dimanche à Shanghaï, à cause d’une fracture à la main gauche survenue le jour d’avant.

Les Suisses affronteront notamment les Hollandais, qui comptent dans leurs rangs… Jeffrey Herlings et Glenn Coldenhoff, tous deux très bons sur le sable. La participation d’Arnaud Tonus n’est par contre pas encore garantie. Nous vous tiendrons informés.

Olsen vice-champion 2019 en MX2

C’est un autre pilote KTM officiel qui s’est placé sur la plus haute marche du podium au Grand Prix de Chine. On parle de Jorge Prado, bien sûr, qui a pu fêter officiellement son titre de champion 2019 (déjà acquis plus tôt dans la saison). Il devance au classement du Grand Prix son coéquipier Tom Vialle, décidément très bon pour sa première année dans le team orange. Le troisième n’est autre que Calvin Vlaanderen, l’officiel Honda.

Jorge Prado
Jorge Prado en action à Shanghaï.

Au championnat, le Danois Thomas Kjer Olsen (cinquième à Shanghaï) confirme son rang de vice-champion, avec comme troisième homme le pilote Yamaha Jago Geerts.

Photos: DR, Bavo, Yamaha, Ray Archer
Source mxgp.com

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements