Marquez snobe Quartararo dans le dernier tour
MotoGP Misano

Marquez snobe Quartararo dans le dernier tour

L’homme fort de la course était Fabio Quartararo qui s’en allait vers sa première victoire, mais il a trouvé plus fort que lui… Marc Marquez l’a doublé dans le dernier tour, s’offrant ainsi sa 51e victoire en MotoGP.

Ayant mené la quasi-totalité de la course, le jeune Rookie Fabio Quartararo a cédé face à Maître Marquez dans une belle passe d’armes à Saint-Marin.

Il n’a commis aucune erreur, mené presque tout ce Grand Prix, mais Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) a vu plus fort que lui, Marc Márquez (Repsol Honda Team) l’ayant doublé pour la victoire. Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) partait pourtant en tête, devant Quartararo à l’affut, et Márquez. Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing), qui réalisait les meilleures qualifications de KTM samedi, recule cinquième derrière Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT).

Viñales est tout de suite poursuivi par le Français, le #93 suivant le duo, créant déjà l’écart avec le reste. Morbidelli est à deux secondes avec Pol, devant Rins et Rossi. Fabio attaque pour prendre la tête dans le troisième tour, et tente de s’échapper, mais c’est sans compter sur Márquez qui en fait de même. A l’arrière, Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) chute mais repart.

L’Espagnol mettra plusieurs tours à se placer dans la roue arrière du Niçois, Viñales décrochant à plus de 2 secondes, tandis qu’une erreur d’Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) laisse passer Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) et Andrea Dovizioso (Ducati Team). Miguel Oliveira (Red Bull KTM Tech 3) chute à l’arrière, mais revient en piste.

Au dixième tour, Dovizioso double Pol, « The Doctor » dépassant Morbidelli quelques instants plus tard. De son côté, Viñales refait petit à petit son retard, mais le rythme des deux hommes est infernal à l’avant. Bagnaia abandonne sur une chute, tout comme Rins en perte de concentration. Vale continue sa remontée, et passe Morbidelli au 18e tour. L’Italien et local de Misano ne peut espérer mieux, comptant dix secondes de retard sur le trio de tête.

Au 22e tour, Michele Pirro (Ducati Team) à la dixième position, pendant que Johann Zarco (Red Bull KTM Factory Racing) remonte progressivement à la 11e place suite à l’abandon de Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol).

Deux tours à boucler, Márquez met plus que jamais la pression sur Quartararo. Le Catalan amorce son attaque dans la ligne droite du dernier tour, mais le Français réplique le virage suivant, mais est doublé de nouveau quelques hectomètres plus tard. Bloqué par le quintuple champion MotoGP™, il le laisse filer vers la victoire du GP de Saint-Marin et de la Riviera di Rimini. Márquez signe donc sa 51e victoire en catégorie reine devant Fabio et Viñales, Rossi enregistrant une belle quatrième place devant son public, Morbidelli assurant un Top 5. Dovizioso sécurise la sixième place devant Mir, Miller et Petrucci pour le reste du Top 10.

Au général, Marc Márquez augmente son cumul à 275 points et surtout son avance à 83 points sur Andrea Dovizioso. Désormais troisième, Danilo Petrucci avec 151 points double le malheureux Álex Rins avec toujours 149 points. Maverick Viñales conserve sa cinquième place au championnat, toutefois cerné par Valentino Rossi à cinq longueurs. Fabio Quartararo est septième après Misano, à 112 points, Johann Zarco 17e avec 27 points après sa 11e place.

Le Top 10 de la course
1. Marc Márquez – (Repsol Honda Team)
2. Fabio Quartararo – (Petronas Yamaha SRT) – +0.903
3. Maverick Viñales – (Monster Energy Yamaha MotoGP) – +1.636
4. Valentino Rossi – (Monster Energy Yamaha MotoGP) – +12.660
5. Franco Morbidelli – (Petronas Yamaha SRT) – +12.774
6. Andrea Dovizioso – (Ducati Team) – +13.744
7. Pol Espargaró – (Red Bull KTM Factory Racing) – +20.050
8. Joan Mir – (Team Suzuki Ecstar) – +22.512
9. Jack Miller – (Pramac Racing) – +26.554
10. Danilo Petrucci – (Ducati Team) – +31.456

Photos: motogp.com
source: comm. motogp.com

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Commentaires3 commentaires

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements