Jonathan Rea s’impose à Donington et reprend l’avantage
Mondial Superbike 2019

Jonathan Rea s’impose à Donington et reprend l’avantage

Le champion en titre a dominé les trois courses sur sol anglais avec sa Kawasaki. Son rival au championnat, le pilote Ducati Alvaro Bautista, à chuté dans la première manche samedi et terminé 3ème de la course longue le dimanche. Leon Haslam (Kawasaki), Toprak Razgatlioglu (pilote Kawasaki indépendant) et Tom Sykes (BMW) ont aussi occupé les différents podiums.

C’est fait, il a repris l’avantage au championnat sur son rival Alvaro Bautista. Jonathan Rea s’impose sur sol anglais,  à Donington. Le pilote Kawasaki et champion en titre a concédé la Superpole à son ancien coéquipier Tom Sykes (BMW), mais a remporté la première course samedi.

Rea a mené cette course sous la pluie, et il a bien sûr profité de la chute de l’officiel Ducati Alvaro Bautista, qui avait jusque là encore l’avantage au championnat. Tom Sykes a décroché la deuxième place, confirmant son talent et que la nouvelle BMW S 1000 RR en version Superbike, bien qu’à un stade jeune dans son développement, était bien née. La troisième place est revenue au coéquipier de Rea, le Britannique Leon Haslam, un connaisseur du circuit de Donington.

Tom Sykes
Le pilote britannique Tom Sykes (BMW numéro 66) vire en tête après le départ de la première course.

Haslam a réussi à reprendre une position au Français (presque suisse) Loris Baz, de retour cette saison en mondial Superbike sur une Yamaha comme pilote indépendant, soutenu notamment par l’importateur suisse Hostettler (lire notre portrait).

Outre Bautista, Sandro Cortese et Jordi Torres sont aussi tombés, tous trois au même virage.

De l’huile sur la piste interromp la Superpole Race

La course courte dite Superpole, dimanche matin, était sèche. Mais elle a dû être interrompue par un drapeau rouge, car une moto, la BMW de Peter Hickman (remplacement pour le pilote titulaire Markus Reiterberger) perdait de l’huile sur la piste.

Leon Haslam
Leon Haslam, le coéquipier de Jonathan Rea, troisième de la première course, et troisième également dimanche de la Superpole Race (photo).

A ce moment, la bataille était vive entre Jonathan Rea et Tom Sykes. Ce dernier aurait dû être classé deuxième après le drapeau rouge. Mais il a chuté sur une flaque d’huile et a semble-t-il mis plus de cinq minutes pour rejoindre son box, ce qui fait que cette position est revenue au pilote turc indépendant Toprak Razgatlioglu (Kawasaki), suivi par Leon Haslam. Bautista terminant quatrième, devant Loris Baz et Alex Lowes (Yamaha d’usine).

Duel Rea-Razgatlioglu

La seconde et dernière course, dimanche, au format habituel long, a été remportée par Jonathan Rea, on l’a dit, à l’issue d’un duel intense avec Toprak Razgatlioglu, les deux hommes prenant plusieurs fois la tête de la course l’un sur l’autre. Au final, Jonathan Rea s’impose avec d’une petite avance (3 dixièmes).

Toprak Razgatlioglu
Le pilote turc Toprak Razgatglioglu a loupé son départ dans la course sous la pluie, samedi, mais il n’a pas failli dimanche (photo) sous le soleil.

Le troisième homme sur le podium n’est autre qu’Alvaro Bautista, qui a réussi à prendre le meilleur sur Leon Haslam et à conserver un peu d’avance jusqu’au bout sur Alex Lowes (Baz étant 6ème et Sykes 7ème).

Alvaro Bautista
Alvaro Bautista sur la Panigale V4 R, dimanche.

Mais le pilote espagnol se retrouve à présent avec un retard de 24 points sur Rea au classement du championnat.

 

 

Photos: DR
Source worldsbk.com

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements