Maverick Vinales redonne le goût de la victoire à Yamaha
MotoGP Assen 2019

Maverick Vinales redonne le goût de la victoire à Yamaha

Le pilote officiel de la marque aux trois diapasons semble enfin avoir retrouvé son vrai niveau. Il a bataillé avec Marc Marquez et l’a passé vers la fin de la course. Le jeune Français et poleman Fabio Quartararo a tenu bon jusqu’au bout sur sa Yamaha satellite et décroche la troisième place du podium.

Depuis 2011, Honda et Yamaha se partageaient alternativement les victoires sur la piste d’Assen et la tradition aura été respectée ce dimanche avec ce triomphe de Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP)…. Huit mois que le Catalan et la marque aux diapasons attendaient que l’un des pilotes engagés dans le championnat donne une victoire à Yamaha. Le coup de bowling involontaire infligé par Jorge Lorenzo lors du Grand Prix précédent (lire notre article) avait empêché Vinales, excellent en qualifications, de faire la démonstration de son retour de forme.

Pourtant le meilleur départ sera à mettre au crédit des Suzuki, qui ont littéralment pour venir se porter aux avant-postes, avec dans l’ordre Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) devant Joan Mir (Team Suzuki Ecstar). Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT), parti de la pole, rétrogradait pour sa part au troisième rang. Les trois hommes ont créé un léger écart sur leurs poursuivants, mais c’en était peut-être trop pour Álex Rins, qui partait au tapis dès le troisième passage… Presque aussitôt Joan Mir tirait un peu large, ce qui permettait à Fabio Quartararo de prendre le contrôle des opérations. Le Français mènera un bon tiers de course !

Pendant ce temps-là derrière: Maverick Viñales se ratait au plus grand bonheur de Marc Márquez (Repsol Honda Team), qui en profitait pour se glisser à la deuxième place. Le Grand Prix de Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) tournera en revanche court, puisque dans le cinquième tour l’Italien et Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) se percutaient. Le Docteur, qui occupait alors la 11ème place, venait aussitôt auprès du Japonais cloué au sol pour s’assurer de son état.

Andrea Dovizioso (Ducati Team), crédité d’une 11ème position sur la grille, tentait pour sa part d’effectuer la jonction sur le trio de tête avant de se rendre à l’évidence. Deux groupes se dessinaient ainsi avec d’une part Fabio Quartararo – Marc Márquez – Maverick Viñales et d’autre part Andrea Dovizioso – Danilo Petrucci – Joan Mir. Loin de se laisser décrocher, le Majorquin s’intercalera dans un premier temps entre les deux Desmosedici, avant de prendre l’ascendant sur elles!

Devant, la moto de Fabio Quartararo guidonnait toujours autant dans la ligne droite du fond et le tricolore perdait deux places d’un coup, doublé par ses deux concurrents espagnols. Ces derniers allaient s’échanger le leadership à plusieurs reprises alors que Fabio Quartararo se faisait progressivement distancer.

À huit tours du but, Maverick Viñales décidait de toutefois de mettre fin au combat, en mettant définitivement les voiles et en offrant la victoire à Yamaha. Marc Márquez, qui disposait déjà d’une confortable avance au Championnat, n’insistera pas et la hiérarchie n’évoluera plus !

Fabio Quartararo
Le pilote français Fabio Quartararo (team Yamaha satellite Petronas) avait obtenu la pole, une fois encore, et aura mené la course durant le premier tiers.

Maverick Viñales, dont le dernier succès remontait à Phillip Island, donnait non seulement la victoire à Yamaha, mais décrochait de fait la 22ème victoire de sa carrière, sa sixième en MotoGP™, ce qui porte à quatre le nombre de constructeurs ayant déjà triomphé cette saison, comme en 2007 et 2016. Marc Márquez s’inclinait à presque cinq secondes, tandis que Fabio Quartararo inscrivait son deuxième podium consécutif.

Joan Mir, auteur de petites erreurs sur la fin, franchissait tout compte fait la ligne d’arrivée en huitième position. Franco Morbidelli, qui aura à l’inverse effectué une fin d’épreuve tonitruante, terminait cinquième, juste dans la roue de son compatriote Andrea Dovizioso. Danilo Petrucci et Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol) seront également parvenus à prendre l’avantage sur Joan Mir. Jack Miller (Pramac Racing) et Andrea Iannone (Aprilia Racing Team Gresini) complétaient le Top 10. La première RC-16, celle de Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing) finissait 11e. Johann Zarco (Red Bull KTM Factory Racing) aura de son côté abandonné, expliquant après la course « ne pouvoir plus tenir la moto ».

Au Championnat, l’avance de Marc Márquez s’élève désormais à 44 points sur Andrea Dovizioso et à 52 sur Danilo Petrucci, désormais troisième.

Photos: DR
Source motogp.com

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements