Le renouveau de la Honda Transalp 750 se veut technologique
Nouveauté 2023

Le renouveau de la Honda Transalp 750 se veut technologique

Elle était attendue. Honda vient de la dévoiler. La mythique Transalp est de retour pour 2023 et elle se veut plus technologique que jamais. Cinq modes de conduites, trois niveaux de puissance et de frein moteur ainsi qu’un antipatinage réglable sur 5 niveaux (avec fonction anti-wheeling !) sont au programme. Et la machine est pensée aussi bien pour la route que pour le tout-terrain.

Cette nouvelle Transalp 750, vous la connaissez déjà. Notre photographe Jean-Baptiste Rozain l’avait croisée au mois de septembre, alors qu’elle était en plein shooting promotionnel. Pas de surprise sur la ligne générale de la moto, avec une esthétique conforme aux lignes découvertes sur place qui ne laisse que peu de doutes sur sa filiation avec sa petite soeur CB500X. 

Transalp
La Honda 750 Transalp « spotée » par notre photographe au mois de septembre…

Un design d’un classicisme éprouvé

Exit le phare circulaire de l’ancienne Transalp 700, qui pouvait sembler un peu enveloppée. La nouvelle 750 est fine, avec une silhouette élancée qui semble pointer vers un avenir que la firme japonaise souhaite aventureux. Et qui ramène a de lointains souvenirs.

Transalp 750
…et la même, dévoilée officiellement en novembre.

Il faut dire que dans ce coloris tricolore – à large dominante blanche – orné de jantes à rayons dorées, l’imaginaire de celles et ceux qui ont connu la version originale ne peut qu’être touché en plein coeur. Cette nouvelle Honda Transalp 750 véhicule parfaitement, dans la forme, l’esprit originel de sa lignée légendaire. 

Un nouveau bicylindre parallèle de 755 cm3

Sans surprise, la Honda Transalp 750 est motorisée par le même bicylindre parallèle qui équipe la nouvelle Hornet. Mais curieusement, ce dernier ne semble pas avoir été particulièrement remanié pour l’occasion, à l’exception d’une cartographie spécifique.

Le bloc de 755 cm3 propose donc des valeurs maximales de puissance et de couple rigoureusement identiques à celui du roadster: une puissance de 92 chevaux, perchée à 9500 tr/min, ainsi qu’un couple maximal de 75 Nm à 7250 tr/min. Ce moteur est également disponible en version bridée à 35 kW (47,5 chevaux) pour les détenteurs du permis «A limité».

Honda bicylindre
Le bicylindre en ligne liquide de la nouvelle Transalp 750 est à peu près identique à celui de la nouvelle Honda Hornet 750.

Disposant de huit soupapes et d’un calage à 270°, il devrait – selon les dires du constructeur – «produire une sensation de bicylindre de caractère».

L’échappement promet également un «hurlement guttural à haut-régime», selon le dossier de presse. Le bloc-moteur la précédente génération étant efficace, mais un peu paresseux dans les montées en régime, on se réjouit de prendre en main ce nouveau bicylindre prochainement.

Une technologie de pointe

La Honda Transalp 750 dispose de 5 modes de conduites, sélectionnables depuis le guidon. Quatre sont prédéfinis («Sport», «Standard», «Rain» et «Gravel») tandis que le cinquième («User») est totalement paramétrable.

La Transalp 750 possède 4 niveaux de puissance, 3 niveaux de frein moteur, 2 niveaux d’intervention pour l’ABS et 5 pour l’antipatinage (en réalité un contrôle de couple, baptisé HSTC chez Honda). Ces deux derniers peuvent être totalement désactivés au besoin. Les jeunes permis apprécieront ce déferlement d’assistances sécuritaires. Les anciens, peut-être un peu moins. 

Transalp 750
La nouvelle Transalp 750 a été dévoilée ce mardi 8 novembre à l’EICMA.

Mais la Transalp 750 s’ancre définitivement dans le 21ème siècle avec des feux full LED, des clignotants qui s’annulent automatiquement, des warnings qui se déclenchent en cas de freinage d’urgence, une prise USB située sous la selle ou encore un tableau de bord TFT couleur de 5 pouces.

Ce dernier possède quatre types d’affichages différents et offre une connectivité accrue grâce au système «Honda Smart Voice Control», compatible Android et iOS.

Une partie-cycle multi-terrains

Le cadre en acier pèse seulement 18,3 kilos, soit 10% de moins que celui de la CB500X, tout en gardant le même niveau de rigidité. Le poids à vide de la Honda Transalp 750 s’établit à 208 kilos, tandis que son réservoir de 16,9 litres promet une autonomie théorique de 390 kilomètres. 

Les suspensions sont signées Showa, avec une fourche de 43 mm de diamètre à l’avant et un amortisseur Pro-Link à l’arrière. Les débattements sont de 200 mm à l’avant, et de 190 mm à l’arrière. L’ensemble des suspensions est réglable, mais en précharge uniquement.

Transalp 750

La garde au sol de la Transalp 750 est de 210 mm, tandis que la hauteur de selle s’établit à 850 mm. Une selle basse (820 mm) est disponible au catalogue des options. 

Le freinage avant est confié à un double disque de 310 mm de diamètre, pincé par des étriers à deux pistons, à fixation axiale. A l’arrière, c’est un disque de de 256 mm (avec un étrier mono-piston) qui se chargera de ralentir la bête. 

Les roues sont en 21 pouces (à l’avant) et 18 pouces (à l’arrière), non compatibles tubeless. Les pneus (à chambre à air) seront en monte d’origine des Metzeler Karoo Street ou des Dunlop Mixtour, en 90/90-21 et 150/70-18. 

Avec une telle fiche technique, il ne fait pas de doute que la nouvelle Honda Transalp sera une bonne voyageuse. Reste à savoir si, au delà de la technologie embarquée, l’esprit de la lignée pourra perdurer.

La nouvelle Honda Transalp 750 sera disponible «au printemps 2023», en trois coloris: gris, noir ou tricolore. Le prix pour la Suisse n’est pas encore connu. 

Plus d’infos à venir sur le site de Honda Suisse, ou via nos partenaire de l’Annuaire suisse des professionnels de la moto: Moto Rush à Genève, Moto Loisirs et Michel Moto à Lausanne, le Garage J.-J. Cherix à Bex (VD), et le Garage Zufferey Motos à Martigny (VS).

Photos: Honda / Jean-Baptiste Rozain / Mathias Deshusses
Source: Comm. Presse Honda

Article mis à jour le 11 novembre 2022 à 15:40

Auteur

Mathias Deshusses

Mathias Deshusses

Photographe et journaliste RP. Roule sur une Triumph Rocket 3 et une KTM 390 Adventure. Aime par conséquent les machines à grosses sensations, mais aussi s’aventurer hors des sentiers battus. Est autant à l’aise avec un guidon qu’avec un appareil photo entre les mains.

Commentaires6 commentaires

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements