MotoGP – Doublé Ducati à Aragon, et la course au titre encore plus incertaine
MotoGP-Moto2-Moto3

MotoGP – Doublé Ducati à Aragon, et la course au titre encore plus incertaine

Le pilote du team Ducati satellite Gresini Enea Bastianini a battu le membre du team Ducati d’usine Francesco Bagnaia de 4 centièmes, dans le dernier tour. Aleix Espargaro (Aprilia) a conquis lui la dernière marche du podium sur Brad Binder (KTM). Le champion en titre et leader du classement général Fabio Quartararo est tombé en début de course dans un incident avec le revenant MArc Marquez. En Moto2, victoire du jeune prodige Pedro Acosta, et en Moto3 le leader du championnat Izan Guevara s’est imposé.

La course au titre mondial MotoGP a pris une nouvelle tournure à Aragon. Le champion en titre Fabio Quartararo (Yamaha) y est arrivé avec une petite avance au nombre de points sur son plus proche poursuivant, Francesco Bagnaia (team Ducati d’usine).

Bagnaia s’est imposé au Grand Prix précédent, celui de la Riviera di Rimini, devant le pilote du team Ducati satellite Gresini Ebea Bastianini et Maverick Vinales (Aprilia). Le même week-end et le même circuit qui a vu triompher le Suisse Dominique Aegerter dans la finale de la coupe mondiale électrique MotoE (lire notre dernier compte-rendu).

Cela a permis à Bagnaia de passer de numéro trois à numéro deux du championnat MotoGP, devant Aleix Espargaro (Aprilia).

à Aragon
Francesco Bagnaia (Ducati) a décroché la pole.

Quartararo devait donc décrocher un résultat convenable, sinon une victoire ou un podium, à Aragon, pour consolider son rôle de leader.

En qualifications, il n’a pu faire mieux que sixième, derrière le poleman Francesco Bagnaia, suivi par son coéquipier Jack Miller, par Enea Bastianini, Aleix Espargaro et Johann Zarco (Prima Pramac Ducati).

à Aragon
Le premier virage.

Le premier tour a vu Bagnaia réussir son départ, suivi de près par Miller, Espargaro, Bastianini et Brad Binder (KTM), auteur d’un véritable décollage depuis la 10ème place.

Mais il a aussi vu le revenant et octuple champion du monde Marc Marquez (Honda), parti treizième et arrivé dans le groupe de tête, avoir une brusque perte d’adhérence sur le pneu arrière de sa Honda, couper les gaz, et se faire percuter – ou percuter, on ne sait pas très bien – par l’avant de la Yamaha de Quartararo. Ce dernier a chuté lourdement et a dû abandonner la course. Il s’en est heureusement tiré avec seulement quelques gros bleus. Mais avec zéro point!

Marquez
Quelques secondes avant le contact fatidique entre Marc Marquez (numéro 93) et Fabio Quartararo (20).

Marquez, dont la moto était endommagée dans sa partie arrière, a lui aussi dû jeter l’éponge. Non sans avoir juste réussi à rester sur ses roues lors d’un contact avec le malheureux Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu).

Et plusieurs pilotes, en évitant Nakagami, ont perdu du temps et donc des rangs.

Au bout de quelques tours, Miller s’est fait rattraper par Binder, puis par Bastianini. Puis, plus loin dans la course, par Aleix Espargaro.

Bastianini (numéro 23) a finalement pu passer aussi Binder, et il s’est mis en chasse de Bagnaia (numéro 63). Avec un avantage évident en ligne droite sur le pilote officiel Ducati! Une première tentative, réussie, a été anéantie quelques virages plus loin à cause d’une erreur de « Bestianini » au freinage, trop large. Mais le futur coéquipier de Bagnaia l’an prochain a repris sa charge vers l’avant et n’a pas lâché le numéro 63.

à Aragon
Enea Bastianini collant au train de Francesco Bagnaia.

La Ducati numéro 23 a dû attendre le tout dernier tour pour placer une attaque décisive sur Bagnaia, et elle a franchi la ligne d’arrivée avec juste un peu plus de 4 centièmes d’avance.

Espargaro
Le dépassement d’Aleix Espargaro sur Brad Binder.

Dans l’avant-dernier tour, Aleix Espargaro a gagné son duel sur Brad Binder, et il a défendu sa place sur le podium final jusqu’à la fin.

On relève aussi la neuvième place du pilote Suzuki Alex Rins, derrière Miller, Jorge Martin (Prima Pramac Ducati), Luca Marini (Mooney VR46, Ducati) et JOhann Zarco. La même place que pour les qualifications, mais Rins est descendu bien au-delà de la 10ème place à la suit de l’incident Marquez-Nakagami, et il a effectué une belle remontée.

Joan Mir, le coéquipier de Rins chez Suzuki, et champion du monde 2020, n’a pas pris le départ de la course, sa blessure subie en Autriche étant encore trop douloureuse.

Pour les résultats complets de cette catégorie à Aragon, c’est par ici. Ducati a d’ores et déjà remporté le classement final constructeurs.

Avant le déplacement outre-mer au Grand Prix du Japon, puis à celui de Thaïlande, Quartararo n’a plus que dix points d’avance sur Bagnaia, qui devance Aleix Espargaro de 7 points, Bastianini occupant la quatrième place, à 31 points d’Espargaro.

Victoire nette d’Acosta en Moto2

En Moto2, la pole est revenue au leader du championnat Augusto Fernandez (team Red Bull KTM Ajo, Kalex-Triumph), devant le duo Shimoko GasGas Aspar d’Albert Arenas et Jake Dixon.

On rappelle que tous les concurrents utilisent des moteurs Triumph, et que ce sont les châssis qui sont des prototypes – en l’occurence soit des Kalex – la grande majorité -, soit des Boscoscuro).

A l’extinction des feux, Fernandez est bien parti, suivi par Arenas et Dixon, tandis qu’Alonso Lopez (CAG Speedup, Boscoscuro), 4ème sur la grille, est arrivé comme un boulet de canon dans le virage numéro 2 et est tombé. En tout, pas moins de six pilotes, dont Arenas, ont mordu la poussière durant les deux premiers tours!

Quant à Ai Ogura (Idemitsu Honda Team Asia), deuxième du championnat, qualifié en 8ème position, il a progressé de quelques rangs, dans l’espoir de limiter les dégâts par rapport à Augusto Fernandez.

Mais les deux pilotes qui ont gagné le plus de rangs très rapidement ont été Aron Canet (Flexbox HP40), troisième du championnat et qualifié en 5ème position, et le rookie et champion du monde Moto3 en titre Pedro Acosta (Red Bull KTM Ajo), à peine revenu d’une fracture du fémur subie au mois de juin.

à Aragon
Le champion du monde Moto3 en titre Pedro Acosta (numéro 51) a surclassé son coéquipier Augusto Fernandez (numéro 37) à Aragon. On voit juste derrière Aron Canet.

Ce sera finalement Acosta qui s’impose, sa deuxième victoire de la saison, devant Canet et Fernandez. Ogura a pu s’adjuger de justesse la 4ème place, devant Tony Arbolino (Elf Marc VDS Racing Team).

Pour les résultats complets de cette catégorie à Aragon, c’est par ici. Fernandez a désormais un avantage de juste 7 points sur Ogura, qui devance Canet de 30 points.

Et en Moto3 …

Le pilote du team Autosolar GasGas Aspar Izan Guevara, non content de mener le mondial Moto3, a posté le meilleur temps lors des qualifications à Aragon. Parti de la pole, il a pris une petite avance sur ses deux poursuivants, Ayumu Sasaki (Sterilgarda Husqvarna) et Daniel Holgado (Red Bull KTM Ajo).

Son dauphin au classement général, Sergio Garcia, qui est aussi son coéquipier, est parti de la 12ème position. Et le troisième au championnat, Dennis Foggia Leopard Honda), occupait la sixième place sur la grille de départ. Mais Foggia a progressivement perdu des places et s’est retrouvé 15ème. Il n’a pu récupérer qu’un seul rang jusqu’à la fin de la course.

Garcia, lui, a par contre progressé jusque dans le top 10, mais plusieurs petites erreurs vont l’empêcher de tenir cette place, et il finira 13ème, devant Foggia.

à Aragon
Izan Guevara (numéro 28), devant Ayumu Sasaki et Daniel Holgado.

Guevara a aligné les tours rapides, suivi d’abord par Sasaki et Holgado, toujours dans le même ordre, puis uniquement par Sasaki, Holgado se contentant de la troisième place. Et enfin, au drapeau à damier, le pilote GasGas a franchi la ligne avec près d’une seconde d’avance sur la Husqvarna de Sasaki.

Moto3
Le dauphin au classement général provisoire du mondial Moto3, Sergio Garcia (numéro 11) s’est un peu perdu dans la meute des poursuivants et a fini 13ème.

La quatrième place est revenue à Deniz Öncü (Red Bull KTM Tech3), devant son coéquipier Adrian Fernandez.

Pour les résultats complets de cette catégorie à Aragon, c’est par ici. Guevara a maintenant 33 points d’avance sur Garcia, qui en a 25 sur Foggia.

Photos: DR
Source motogp.com

Article mis à jour le 19 septembre 2022 à 09:04

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - la cinquantaine, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements