MotoGP – après Silverstone, Bagnaia toujours dans la course au titre
GP d'Angleterre

MotoGP – après Silverstone, Bagnaia toujours dans la course au titre

L’officiel Ducati a remporté une belle victoire en Angleterre, réussissant à tenir à distance Maverick Vinales (Aprilia) dans le dernier tour, avec Jack Miller (Ducati) aussi sur le podium. Le poleman Zarco (Pramac Ducati) a chuté alors qu’il menait la course, le leader du championnat Fabio Quartararo, obligé d’exécuter une pénalité long lap, a fini huitième, et un héroïque Aleix Espargaro (Aprilia, deuxième au classement général du championnat) a fini la course neuvième malgré les douleurs encore causées par un violent high-side la veille lors de la dernière session d’essais libres. En Moto2, victoire d’Augusto Fernandez, et en Moto3, de Dennis Foggia.

Le Grand Prix d’Angleterre, sur le circuit de Silverstone, a livré son content d’émotions et d’exploits cette année. Et ce dès la quatrième session d’essais libres, samedi, Aleix Espargaro, l’un des prétendants au titre en MotoGP, se faisant surprendre dans une chicane par un violent high-side qui l’a proprement éjecté de son Aprilia.

Aleix, sonné, et manifestement souffrant, est rentré au paddock, et, comme un gladiateur, il a malgré tout pris la piste pour la séance de qualification. Durant laquelle, à quelques minutes de la fin, il a tout de même sorti un temps qui lui a permis un temps de se placer dans la position du poleman.

titre
Aleix Espargaro juste après sa spectaculaire chute durant la quatrième session d’essais libres, samedi. On apprendra un jour après la course qu’il s’est fait une fracture au pied droite. Samedi, il va tout de même réussir quelques minutes plus tard à décrocher le sixième temps des qualifications!

Mais une série de tours encore plus rapides de plusieurs autres pilotes a fait que le temps d’Aleix Espargaro lui a finalement valu le sixième rang sur la grille de départ. Ce qui est malgré tout un exploit au vu de la douleur que l’Espagnol éprouvait visiblement aux deux pieds! Massimo Rivola, le chef du team Aprilia, a commenté en disant, moitié souriant, moitié inquiet, qu’il ne savait pas si son pilote était stupide, fou, ou un gladiateur…

La pole pour Johann Zarco

Johann Zarco, du team satellite Prima Pramac Ducati, a établi un nouveau record du tour et s’est emparé de la pole, devant Maverick Vinales, le coéquipier d’Aleix Espargaro, qui semble de plus en plus se plaire chez Aprilia. Et c’est Jack Miller, le deuxième pilote du team Ducati officiel (mais qui part l’an prochain chez KTM) qui a pris la troisième place.

Le leader du championnat et champion en titre Fabio Quartararo (Yamaha) a pris la quatrième place, devant Francesco Bagnaia (Ducati), qui a lui aussi encore des chances de prétendre au titre, et qui s’est imposé au dernier GP avant la pause estivale (lire notre dernier compte-rendu), à Assen.

Zarco
Le poleman Johann Zarco (numéro 5) a mené au départ de la course. Mais il a commis une erreur plusieurs tours plus tard, qui a fait qu’il n’a une fois encore pas pu concrétiser une nouvelle chance d’enfin remporter une course en MotoGP.

Zarco, deux fois champion du monde Moto2, mais qui n’a jusqu’ici pas encore réussi à prendre une victoire en MotoGP, a mené la meute dès l’extinction des feux. Avec juste derrière lui Fabio Quartararo. Ce dernier savait qu’il devait effectuer un passage par la trajectoire dite « Long Lap » durant la course, pour exécuter une pénalité qui lui a été infligée lors du Grand Prix précédent. Et dès le moment où il l’a fait, il a bien sûr perdu des places.

titre
Le champion en titre et leader du championnat Fabio Quartararo (numéro 20, ici devant l’Aprilia numéro 12 de Maverick VInales et la Ducati du team satellite Pramac de Jorge Martin) se trouvait dans le groupe de tête en début de course. Puis il a dû exécuter sa pénalité Long Lap, ce qui lui a fait perdre des places.

Zarco, lui, a commis une erreur en milieu de course, perdant l’avant de sa Ducati. Et tout espoir de podium, sans même parler de victoire. Il n’a pas pu reprendre la course.

titre
Alex Rins (Suzuki, numéro 42) a pu caresser un moment l’espoir d’à nouveau remporter une victoire à Silverstone. Mais il a perdu du terrain en fin de course.

Le pilote Suzuki Alex Rins a un moment lutté pour la tête avec Jack Miller, Bagnaia se trouvant juste derrière les deux hommes. Puis Rins a perdu en rythme et s’est fait passer par Bagnaia, qui avait pris le meilleur sur son coéquipier. Puis par Miller, puis par Vinales.

Les derniers tours ont donné lieu à une dernière bataille, entre Vinales et Bagnaia. C’est le pilote Ducati qui l’a emporté, répliquant immédiatement au dépassement de son adversaire et conservant une petite longueur d’avance jusqu’au franchissement de la ligne d’arrivée. Miller a franchi la ligne en troisième position.

Bagnaia
Francesco Bagnaia, le vainqueur.

Et Enea Bastianini (Gresini, Ducati satellite) s’est classé 4ème, devant le coéquipier de Zarco, Jorge Martin, puis le pilote KTM Miguel Oliveira, suivi d’Alex Rins, de Fabio Quartararo et d’Aleix Espargaro, neuvième.

titre
Le podium, avec de gauche à droite Jack Miller (3ème), Pecco Bagnaia (1er) et Maverick Vinales (2ème).

Le seul autre pilote à n’avoir pas terminé la course est Joan Mir (Suzuki), qui accumule les chutes durant ces derniers Grand Prix.

Pour le classement complet de ce Grand Prix en catégorie MotoGP, c’est par ici.

Quartararo reste en tête du championnat.

Moto2: nouvelle victoire de Fernandez

Dans la catégorie intermédiaire, la pole est revenue à l’homme en forme à ce moment de la saison Moto2, l’Espagnol Augusto Fernandez (team Red Bull KTM Ajo, Kalex-Triumph), devant le Californien Joe Roberts (team Italtrans, Kalex-Triumph), avec en troisième position le Japonais Ai Ogura (team Idemitsu Honda Asia, Kalex-Triumph, 3ème du championnat).

Alonso Lopez
Alonso Lopez (numéro 21) a créé la suprise en menant la course, puis en finissant deuxième.

Alonso Lopez (team CAG Speedup, Boscoscuro-Triumph) a créé la surprise en remontant de la 11ème place pour prendre les commandes de la course au bout de quelques tours.

Augusto Fernandez
Une nouvelle victoire pour Augusto Fernandez, devant Alonso Lopez.

Mais c’est au final Augusto Fernandez qui l’a emporté, dans le dernier tour. Et Jake Dixon (team GasGas Aspar, Kalex-Triumph), parti de la sixième place, s’est adjugé la troisième marche du podium.

Ogura a fini 4ème, devant Aron Canet (Flexbox 40, Kalex-Triumph) et Celestino Vietti (Mooney VR 46, Kalex-Triumph). Ce dernier, qui est aussi l’un des trois ou quatre pilotes qui jouent le titre cette année, a dû exécuter une pénalité Long Lap en course, après s’être qualifié 5ème. Joe Roberts a fini 7ème. Vous trouverez ici le classement complet de la catégorie Moto2.

Le classement provisoire du championnat confirme Fernandez en tête, avec 171 points, devant Ogura (158 points), Vietti (156) et Canet (127).

Moto3: crash du leader et victoire de Foggia

Le jeune Brésilien Diogo Moreira (team MT Helmets – MSI, KTM) a obtenu en Angleterre la première pole de sa carrière en mondial Moto3, devant l’un des deux pilotes du team GasGas Aspar, Izan Guevara, qui était deuxième du championnat avant d’arriver à Silverstone, et devant Ryusei Yamanaka, le coéquipier de Moreira.

Les autres prétendants au titre 2022, à savoir le pilote du team Leopard Honda Dennis Foggia, le leader Sergio Garcia (GasGas Aspar), et les deux pilotes des team KTM Ajo et Tech3 Jaume Masia et Deniz Öncü, étaient 7ème, respectivement 11ème, 6ème et 21ème.

Moto3
Le Brésilien Diogo Moreira (numéro 10), auteur de la pole, en tête au premier virage. Suivi de près par Izan Guevara et Ryusei Yamanaka. Entre autres.

Moreira a pris un excellent départ. Mais la course a très vite tourné à une bataille virage après virage et tour après tour dans un grand groupe de tête de plus ed 10 pilotes. Izan Guevara a longtemps mené les débats, mais il a perdu des plumes dès la seconde moitié. Puis Foggia a pu prendre le rôle de meneur pendant plusieurs tours, avant de se retrouver lui aussi débordé.

Et puis le drame est survenu, Ayumu Sasaki (Sterilgarda, Husqvarna) commettant apparemment une erreur dans un virage brusque à droite et touchant la roue arrière de la moto de Garcia. Les deux hommes se sont retrouvés à terre. Garcia a tenté de repartir, mais sans succès, tandis que son adversaire était emmené, heureusement conscient, en civière hors du circuit.

Moto3
Un groupe de tête typique du Moto3. On aperçoit le numéro 7 du futur vainqueur, Dennis Foggia.

D’autres accidents ont émaillé la fin de la course, dont celle de Guevara, mais aussi de Tastuki Suzuki, le coéquipier de Foggia. C’est justement Dennis Foggia qui a remporté la course, avec quelques dixièmes d’avance sur le duo Masia-Öncü (dans cet ordre).

Vous trouverez ici le classement complet de la catégorie Moto3.

Garcia est toujours en tête du championnat comme favori au titre, mais il n’a plus que 3 points d’avance sur Guevara. Et Foggia, troisième, a rattrapé un peu de son retard.

Photos: DR
Source motogp.com

Article mis à jour le 8 août 2022 à 16:00

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - la cinquantaine, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements