MotoE – Ducati dévoile les données techniques de son prototype V21L
Moto électrique

MotoE – Ducati dévoile les données techniques de son prototype V21L

Le constructeur italien présente les résultats de son processus de développement, avec une machine à moteur électrique pesant 225 kg, de moins que ce que demande le règlement de la coupe mondiale électrique MotoE, et développant une puissance de pointe de 150 chevaux pour 140 Nm de couple. Avec une vitesse maxi vérifiée de 275 km/h sur un circuit comme celui du Mugello. C’est cette machine, ou une machine proche, qui sera utilisée à partir de 2023 en MotoE.

Il s’appelle V21L et dans moins d’une année il servira de base à toutes les motos utilisées par les concurrents 2023 de la Coupe mondial électrique MotoE. Dès l’an prochain, la marque italienne Ducati remplace en effet une autre marque (plus petite), Energica Motors Company, en tant que fournisseurs des véhicules utilisés pour concourir dans cette coupe. Et ce non seulement en 2023, mais aussi pour les trois autres années à venir, jusqu’en 2026.

Le V21L est encore en prototype (lire notre article précédent), mais son constructeur a franchi une étape décisive de son développement et vient de dévoiler les données techniques principales de la machine, qui a pu être testée jusqu’ici par plusieurs pilotes maison, dont Michele Pirro, Alex De Angelis et Chaz Davies.

V21L

Le résultat est une moto qui a l’air aussi affûtée qu’une sportive à moteur thermique. Et ce constat est aussi valable dans les faits, soit dans les données techniques. Le poids déclaré est de 225 kg. C’est 12 de moins que le maximum imposé par la Dorna, la société responsable de la promotion des championnats mondiaux de vitesse et donc aussi de la coupe mondiale MotoE.

A titre de comparaison, une Energica Ego Corsa, telle qu’employée en MotoE, a un poids net qui dépasse les 260 kg. Même si ni la Dorna ni le constructeur ne donne de poids officiel.

La puissance de pointe, toujours selon Ducati, est de 150 chevaux. Ce qui se situe un peu au-dessus de ce que développent les prototypes à moteur tricylindre Triumph du mondial Moto2.  C’est semble-t-il un peu moins que la puissance maximale officielle des Energica de MotoE 2022 (selon les données d’Energica). Mais le rapport poids-puissance est par contre nettement en faveur de la Ducati.

V21L
Un aperçu (en rouge) en image de synthèse de l’inverseur, des contrôles électroniques et du moteur du prototype Ducati V21L électrique.

Toujours en ce qui concerne le proto V21L, le couple maximum serait de 140 Nm. Comme c’est une machine vec un seul rapport de démultiplication, et surtout à  moteur électrique, on ne donne pas non plus ici de régime de rotation du moteur. On suppose que le couple maxi, qui correspond plus ou moins à la force d’accélération la plus importante exercée sur le pignon de chaîne à la sortie du moteur, mais se traduit aussi par le couple de forces exercés sur la roue arrière, est disponible quasiment dès les plus petites ouvertures de la poignée d’accélération.

Ces données combinées, nous dit le communiqué, permettent à la V21L d’atteindre la vitesse intéressante de 275 km/h, sur « un circuit comme le Mugello », en Italie. Qui est sans conteste l’un des circuits les plus rapides du mondial de vitesse.

V21L
Le pack de batterie (en rouge) dans un carter en fibre de carbone, a une fonction porteuse dans le cadre de la moto. Comme le moteur thermique d’une Superbike Ducati.

On continue avec la réserve d’énergie de la moto, à savoir les batteries. Cela consiste en un total de 1152 cellules cylindriques de type 21700, qui sont contenues dans une unité ayant une forme développée spécialement pour épouser les formes de la moto. De quoi améliorer à la fois l’aérodynamisme et la répartition des masses. Et donc la stabilité, l’agilité, la facilité à contrôler la moto, etc.

V21L

Le carter contenant ces batteries est fait en fibre de carbone et il a une fonction porteuse dans le cadre de la moto.

Le pack de batteries pèse un total de 110 kg. Sa capacité totale est de 18 kWh, avec une chargeur de 20 kW et une prise de recharge située dans la queue de la moto. L’inverseur pèse seulement 5 kg et serait dérivé d’un modèle haute performance déjà utilisé par ailleurs dans les sports motorisés électriques. Sans qu’on sache si l’on parle ici de voiture ou d’autre chose. On comprend à mi-mot que Ducati a tiré parti dans ce projet de l’expertise et de l’expérience de la maison mère, le groupe Volkswagen!

Un mot encore à propos du  moteur, développé par une société partenaire: il pèse 21 kg et peut tourner jusqu’à un régime de rotation de 18000 tours par minute. Pas mal pour un moteur électrique!

V21L

Enfin le système de propulsion utilise une tension de 800 V, ce qui maximise le rendement, et l’autonomie. Une particularité de ce propulseur et du pack de batteries est qu’il est étudié pour dissiper la chaleur en continu. Cela autorise la recharge immédiatement après avoir roulé, sans devoir attendre que la température redescende à un niveau acceptable. Et cela joué un rôle sur la vitesse de développement du projet!

Ducati ajoute qu’il faut environ 45 minutes pour retrouver 80% de charge, à partir de zéro (ou proche de zéro).

Comme sur les Ducati sportives actuelles (Panigale V4, notamment), on a un cadre avant monocoque en alu, qui pèse seulement 3,7 kg. A l’arrière, il y a un bras oscillant en aluminium de 4,8 kg, qui est identique dans sa géométrie à celui qui équipe les Ducati Desmosedici de MotoGP.

V21L

Les suspensions sont des unités de haute qualité signées Öhlins, et les freins le top de gamme de chez Brembo. Comme il se doit sur une Ducati de compétition. Les disques antérieurs ont la particularité de posséder des canelures qui améliorent le refroidissement. Et les équipes qui utiliseront ces motos peuvent choisir d’avoir une commande de frein arrière au guidon.

V21L

Et le prototype V21L utilise toute une série d’assistances électroniques au pilotage (contrôle de traction, de slide, de wheelie…), comme les Superbike à moteur thermique de la marque, qui ont ici été calibrées pour offrir un ressenti proche de ce que l’on peut ressentir au guidon d’une Ducati de compétition à essence.

V21L
Les commandes des assistances électroniques au pilotage. Avec aussi l’amortisseur de direction Öhlins, réglable.

Voici pour finir le commentaire du PDG de Ducati, Claudio Domenicali, qui a lui-même pu essayer le prototype V21L sur circuit!

« Il y a de cela quelques semaines, j’ai eu la chance unique de pouvoir rouler avec la Ducati de MotoE sur circuit, et j’ai compris que je vivais un moment historique. Notre monde vit une phase complexe et la durabilité environnementale est un élément que chaque individu et chaque compagnie doit considérer comme une priorité, afin de préserver l’équilibre fragile de notre planète. En tant que Ducati, nous avons intégré ce besoin, et avons cherché un défi qui nous permette de contribuer à une réduction globale des émission de CO2, tout en restant fidèles à notre ADN, fortement lié à la compétition. »

Domenicali continue: « Nous avons entrepris de développer la moto électrique de course la plus performante que permettent les technologies actuelles. et de nous servir de ce projet comme d’un laboratoire pour notre développement futur. Ce que nous avons réussi à faire est surprenant. Dès que je me suis assis sur cette moto, j’ai pu constater la qualité du travail livré par notre team, et quand je se retourné au garage, j’ai ressenti un profonde fierté pour ce que nous avions pu réaliser, une fois encore. »

V21L

Ce qui veut aussi dire que, lorsque la technique aura suffisamment évolué, grâce à l’engagement dès l’an prochain en MotoE de 18 machines issues du prototype V21L, il n’est pas exclu que Ducati propose une moto électrique utilisable par tout un chacun.

Pour plus d’infos, vous pouvez consulter le site dédié à ce projet (en anglais).

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - la cinquantaine, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements