Une 2ème et une 4ème places du Suisse Aegerter pour le premier rendez-vous 2022 de la coupe électrique
MotoE Jerez

Une 2ème et une 4ème places du Suisse Aegerter pour le premier rendez-vous 2022 de la coupe électrique

C’est le Brésilien Eric Granado qui s’est imposé dans les deux premières courses de la coupe mondiale MotoE, à Jerez. Au classement général provisoire, Aegerter

Le samedi et le dimanche 30 avril et premier mai coÏncidaient avec les deux premières courses de la saison pour la coupe électrique mondiale MotoE. Elle se déroulaient dans le cadre du Grand Prix d’Espagne à Jerez et ont donné lieu à deux batailles courtes (huit tours, comme c’est la règle pour cette catégorie) mais intenses.

C’était aussi l’inauguration d’un nouveau format pour les qualifications décidant de l’ordre sur la grille de départ. Au lieu de laisser chaque pilote poster un seul tour rapide, comme on l’a fait jusqu’ici, on a calqué le MotoE sur les autres catégories des Grand Prix de vitesse: une première séance qualificative (Q1) permettant de déterminer la moitié « arrière » de la grille, mais aussi de repêcher deux pilotes pour la seconde séance qualificative, la Q2. Celle-ci ayant pour but d’attribuer les douze première places sur cette même grille de départ. Sauf que la Q1 et la Q2 n’avaient pas lieu le samedi, comme en Moto3, Moto2 et MotoGP, mais le vendredi. Normal, puisque la course 1 était prévue le samedi, et la course 2 le dimanche.

Et si le Suisse Dominique Aegerter (team Dynavolt Intact), vice-champion MotoE en titre (lire notre compte-rendu de la finale en 2021), a vite montré qu’il faisait partie des favoris en postant les meilleurs temps des tests pré-championnat, il a fait un peu moins bien à Jerez lors des essais libres –  6ème et 8ème – et des qualifications, où il et certes directement passé en Q2, mais où il a décroché le cinquième temps, à près de 4 dixièmes du poleman Miquel Pons (LCR E-Team). Derrière aussi l’Espagnol Hector Garzo (Tech3 E-Racing), l’Italien Mattia Casadei (Pons Racing 40) et le Brésilien Eric Granado (LCR E-Team).

Course 1: des chutes

C’est Garzo qui a pris le dessus au premier virage, suivi par Pons et Casadei, puis par Casadei et Pons, dans cet ordre. Granado et Aegerter ne se sont pas laissés distancer et ils ont collé au groupe de tête. Une tentative de la part de Garzo de reprendre la tête n’a pas abouti, mais a permis à Granado de le dépasser. Et Pons a fait de même peu de temps après.

C’est alors qu’une chute, celle de Casadei, causée par un contact entre lui et Pons, a changé encore une fois la donne. Granado a pu prendre un peu d’avance, suivi par Pons et par le Suisse Dominique Aegerter (numéro 77). Et Garzo, qui avait dû beaucoup élargir pour éviter Casadei à terre, s’est retrouvé sixième, derrière Matteo Ferrari et le champion en titre Jordi Torres.

Miquel Pons a alors forcé l’allure pour revenir sur son coéquipier Eric Granado, toujours suivi par Aegerter. Mais il s’est vu infliger une pénalité Long Lap dans le dernier tour pour conduite irresponsable – à cause du contact avec Casadei. Aegerter, lui, ne pouvait pas le savoir. Et il a fait ce qu’il fallait pour dépasser Pons dans ce même dernier tour, et s’emparer ainsi de la deuxième place de la course 1. Granado était trop loin. Si Pons a franchi la ligne d’arrivée en troisième position, cette place revient à Matteo Ferrari à cause de la pénalité ordonnée à Pons, qu’il n’a pas exécuté, qui s’est donc transformée en une autre pénalité, plus trois secondes, qui font qu’il s’est retrouvé huitième de cette première course de la coupe électrique mondiale.

coupe électrique
Eric Granado, à gauche, félicite le Suisse Dominique Aegerter à l’issue de la course 1.

Pour connaître le classement complet de cette course 1, c’est par ici.

Course 2: dépassements de dernière minute

Dans la course 2, dimanche, Garzo a encore une fois pris le meilleur départ, mais sa domination n’a pas duré longtemps et c’est une fois encore Mattia Casadei qui a pris les rênes de la course. Puis, au bout de la ligne droite à l’arrière du circuit, plusieurs pilotes ont loupé leur point de corde, au virage numéro 6, et un nouvel ordre a émergé, dirigé par Dominique Aegerter, devant Miquel Pons et Hikari Okubo, devant Garzo, Casadei et Granado. Okubo a cependant très vite été dépassé.

coupe électrique
Course 2: Domnique Aegerter (numéro 77) et Miquel Pons (71) échangent des hostilités tandis qu’Eric Granado (51) attend son heure.

Le Suisse et l’Espagnol ont alors échangé des passes d’armes en tête de la course, observés de très près par Eric Granado. Ce dernier a fait preuve de patience. Et c’est à l’occasion d’une manoeuvre de dépassement trop appuyée d’Aegerter sur Pons qu’il a profité pour passer le Suisse, non sans le pousser de côté à la réaccélération! Enfin il a placé un dernier dépassement dans le dernier tour sur son coéquipier. Et Mattia Casadei a profité de la mêlée pour se rapprocher du trio de tête et pour surprendre Aegerter en lui piquant la dernière place du podium au dernier moment!

Pour le classement complet de cette course 2 de la coupe électrique, c’est par ici.

Granado repart de Jerez avec un avantage de 17 points sur Dominique Aegerter, qui devance à son tour Miquel Pons de cinq points. Les prochaines course de la coupe électrique sont agendées pour dans deux semaines, lors du Grand Prix de France au Mans. Les 14 et 15 mai.

 

Photos: DR
Source motogp.com

Article mis à jour le 10 mai 2022 à 12:13

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - la cinquantaine, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements