Yamaha dévoile ses projets de scooters électriques, de pédélecs et d’e-bikes
Industrie motocycliste

Yamaha dévoile ses projets de scooters électriques, de pédélecs et d’e-bikes

La firme japonaise anticipe sur l’arrivée de nouveaux modèles à propulsion, ou co-propulsion électrique. Avec notamment deux scooters, un équivalent 125 et un équivalent 50. Ils seront d’abord évalués en situation réelle dans le cadre de services de partage de deux-roues à moteur – dans de grandes cités européennes – avant d’être proposés aux clients individuels. Yamaha a aussi dévoilé plusieurs vélos électriques, et un hybride en vélo et moto, toujours électrique.

Yamaha a fait oeuvre de pionnier au début des années ’90 en introduisant les premiers vélos électriques, et en dévoilant un prototype de scooter électrique, le « Frog » (« grenouille »). Et puis ce segment était tombé dans l’invisibilité, la marque japonaise se « contentant » de fournir des propulseurs électriques à un grand nombre de marques d’e-vélos (près de 7 millions d’unités), donc pas sous sa propre marque, et en renonçant jusqu’ici aux scooters électriques, sans même parler de motos électriques, pour se concentrer sur les véhicules thermiques.

Mais manifestement, cette situation va évoluer cette année, et les années à venir! Yamaha Europe vient en effet de diffuser une longue vidéo dans laquelle la marque parle de ses plans dans un proche futur. Pour introduire sur le marché non pas un, mais deux scooters électriques.

scooters électriques

Le tout premier à pointer le bout de son nez s’appelle le Neo’s. Le même nom qu’un petit scooter Yamaha de 50 cm3 à moteur thermique qui a longtemps figuré dans la gamme japonaise. D’abord avec un moteur 2-temps puis, récemment, un monocylindre 4-temps. L’idée de base est bien sûr la même avec ce Neo’s électrique: proposer un petit deux-roues, compact, agile, facile à conduire et économique, pour des trajets avant tout urbains, quotidiens, ou de courte distance.

La courte distance sera en effet la norme avec ce nouveau Neo’s. La batterie fournie d’origine, et rangée dans un espace sous la selle pour libérer un plancher plat à l’avant, d’une capacité de 1 kW, devrait suffire pour parcourir quelque 37 kilomètres avec une charge complète, selon Yamaha. On précise que cette batterie est amovible: on peut la retirer pour aller la recharger ailleurs quand on quitte le scooter.

Et on pourra ajouter, en option, une seconde batterie, elle aussi amovible, apparemment, qui augmentera l’autonomie maximale: jusqu’à 68 km, toujours selon Yamaha. On rappelle que Yamaha a oeuvré de concert avec d’autres grands constructeurs (Piaggio, Honda, KTM) pour la mise en place de standards au moins européens dans le domaine des batteries amovibles de bas voltage, destinées à des scooters électriques. Et Piaggio vient lui aussi de présenter un petit scooter urbain accessible avec une batterie amovible, le Piaggio One (lire notre article).

scooters électriques
Le moteur du Neo’s est monté sur la roue arrière!

La puissance utile est comparable à celle d’un scooter de 50 cm3. Les données techniques: puissance maximale de 2,5 kW, avec une vitesse de pointe de quelque 40 km/h. Dans le mode de conduite STD (standard), qui met toute la puissance disponible à disposition. En choisissant le mode ECO, on a logiquement moins de kiloWatt, 1,58 pour être précis. Et la vitesse est limitée à 30 km/h. Mais cela augmente l’autonomie, la doublant presque. Encore une fois, selon les chiffres et informations fournis par Yamaha.

La particularité technique du Neo’s électrique, outre la batterie amovible, est un moteur qui est solidaire de la roue arrière. Une solution peu répandue jusqu’ici dans le monde des scooters électriques.

La transmission est ainsi directe, ce qui limite les pertes et simplifie l’entretien. Un monobras oscillant placé sur le côté gauche du scooter tient le tout, et porte aussi l’unité de contrôle du moteur. On peut assez facilement changer la roue arrière, en enlevant cinq boulons.

Neo's
Du côté gauche, un monobras oscillant assure la liaison avec la roue arrière, et il accueille l’unité de contrôle du moteur. C’est aussi à gauche que se trouve l’unique amortisseur arrière.

La suspension est confiée à une fourche télescopique KYB standard à l’avant, et à un amortisseur unique placé sur le côté gauche, qui vient seconder le bras oscillant, à l’arrière. Le frein arrière est assuré par le moteur, tandis qu’on a un disque classique devant, sans ABS.

Le cadre développé pour ce Neo’s est tout nouveau, il est à haute résistance. De quoi encaisser non seulement la conduite avec un conducteur ou une conductrice, mais aussi les différents accessoires que l’on pourrait vouloir monter, par exemple un top-case. Verra-t-on un Neo’s cargo?

La roue avant de 13 pouces, et la roue arrière qui pourrait être de 12, indiquent un véhicule agile dans le trafic urbain. Yamaha nous dit que la calibration de l’accélérateur a été soigneusement pensée pour éviter tout à-coup et donner une bonne poussée dès qu’on en a besoin.

L’espace sous la selle, si l’on emporte une seule batterie, suffit pour accueillir un casque Jet (sans mentonnière). Si la seconde batterie est aussi de la partie, il devrait rester un peu de place pour emporter des vêtements de pluie, des papiers, etc.

scooters électriques

Le démarrage et le déverrouillage s’effectue par une clé sans contact – Smart Key dans le langage Yamaha. Un module Blutooth permet de connecter le Neo’s à un smartphone.

Les batteries sont munies d’un indicateur de charge. Tout comme le scooter, par le biais de son tableau de bord à cristaux liquides, ou par celui de l’app sur le smartphone. L’écran du scooter indique aussi le kilométrage, total et partiel, l’heure, le mode de conduite choisi, etc.

On constate que le nouveau Neo’s est fourni avec une béquille centrale, une barre de maintien à l’arrière pour un éventuel passager, et deux leviers de frein. L’éclairage est entièrement à LED. Deux couleurs seront disponibles: le blanc, ou le noir. Avec quelques décos venant réhausser le look. Notez les inserts en caoutchouc sur les rebords du bouclier avant.

Yamaha Suisse n’indique pas encore de prix, et on ne sait pas non plus encore quand on pourra obtenir les premiers Neo’s en Suisse.

scooters électriques

On sait par contre que parmi les scooters électriques, un second modèle devrait arriver prochainement. Cette fois-ci, il s’agira d’un équivalent 125 cm3. Et l’on sait aussi plus ou moins à quoi il ressemblera. D’autres infos devraient suivre très prochainement. On remarque au passage le coloris bleu pastel clair qui a manifestement été choisi comme signe distinctif et graphique de la mobilité électrique chez Yamaha.

Yamaha annonce que l’EC-03 sera d’abord utilisé comme véhicule de flotte dans des service de partage de scooter. Et ce dans plusieurs métropoles européennes. Une manière comme une autre d’accumuler des kilomètres et de l’expérience avec ce genre de véhicule, avant de le proposer aux particuliers. L’expérience devrait durer une ou deux années, selon le président de Yamaha Europe, le Français Eric De Seyne.

Le « B-01 » est un pédélec, véhicule intermédiaire entre l’e-velo et la moto ou le scooter électrique.

Et ce n’est pas tout. Yamaha devrait aussi bientôt dévoiler un pédélec. Une sorte de deux-roues intermédiaire entre un e-vélo (électrique) et une moto ou un scooter. Véhicule nanti de pédales, comme un vélo, mais qui offre plus de puissance.

Il y a aussi plusieurs projets plus ou moins avancés de lancer sur le marché de véritables vélos électriques de marque Yamaha. Projets que l’on aperçoit dans la présentation filmée de Yamaha Europe.

Pour plus d’infos, vous pouvez consulter le site suisse de Yamaha.

Photos: DR
Source Yamaha Europe

Article mis à jour le 11 mars 2022 à 08:19

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements