Les centres villes en « Zen Attitude » grâce au NEO’s électrique
Test Yamaha

Les centres villes en « Zen Attitude » grâce au NEO’s électrique

Réputé depuis longtemps comme un scooter urbain à propulsion thermique, le NEO’s fait sa mue vers l’électrique! Equivalent d’un 50 cm3. Nous l’avons pris en mains dans les rues d’Amsterdam. Relax, fun et rigolo!

Les centres villes changent en Europe. Et justement, pour son programme de mobilité urbaine « Switch ON » constitué de vélo électriques, de pédélecs et de scooters électrique, Yamaha introduit le Neo’s… Un scooter électrique équivalent à un 50 cm3 thermique déjà connu comme tel depuis plusieurs années. On précise que le Neo’s nouvelle génération sera accessible en Suisse avec le permis A1 bis, c’est à dire dès 15 ans!

Yamaha NEo's

On commence par le rituel du « tour de l’engin » juste avant le départ du test, et cette brève visite nous donne immédiatement l’envie de presser sur le bouton « run » après avoir tiré un des leviers de frein…

Et on découvre que sur le NEO’s il y a tout ce dont a besoin le jeune (et le moins jeune) citadin qui adhère à une mobilité tendance et surtout fun.

Oui il y a tout! A commencer par un plancher plat et un crochet pour le sac à commissions!

La face avant est séduisante et rigolote. Sans lui faire affront on lui trouve une ressemblance à la physionomie du célèbre Homer Simpson! Certainement son côté rigolo!

Yamaha NEO's

On y découvre aussi sur la roue arrière le frein à tambour et le moteur électrique de 2,5 kW obtenus à 400 tr/min, au couple de 136 Nm à 50 tr/min. Le frein avant est quant à lui confié un disque de 200 mm avec ABS évidemment.

Les commandes tombent bien sous les mains avec à droite le bouton « Run » pour la mise en marche et le bouton « MODE » qui permet d’utiliser le mode standard limité à 45 km/h et le mode Eco qui lui, limitera la vitesse à 30 km/h et ainsi économisera la ou les batteries. Un gain estimé à un kilomètre et demi lorsque ce mode Eco est utilisé. La charge permettra alors de parcourir 38,5 kilomètres contre 37 en mode Standard.

Yamaha

NEO's

On découvre sur le côté gauche du tablier une connection USB et un espace de rangement pour le smartphone. Là, on s’empresse de le coupler et d’utiliser l’application Yamaha MyRide qui nous permettra de visualiser toutes sortes d’informations à la fin du parcours.

« Run ». Et le silence est de mise, comparable à un couvent chartreux! Sur le NEO’s aucun bruit artificiel n’est rajouté. A tel point que des mesures faites à 7 mètres du véhicule et à 30 km/h lui donnent un résultat de 55 décibels. Les mêmes mesures réalisées avec le NEO’s thermique donnent 71 décibels.

NEO's

Le seul bruit émanant du NEO’s est celui diffusé par les pneus au contact du bitume. La monte thaïlandaise MAXXIS MA-EVS est par ailleurs irréprochable.

Sur un parcours parfois pavé, l’agilité du NEO’s nous a bluffé. Le freinage s’est avéré de bonne tenue. Nous avons juste trouvé que les suspensions étaient un peu fermes!

L’accélération du NEO’s n’est pas fulgurante mais elle se fait de manière très linéaire. Pour autant, on atteint vite la limite des 45 km/h sur le mode Standard.
Notre NEO’s amstellodamois disposait de deux batteries de 50,4 V couplées qui devraient permettre de parcourir 37 kilomètres en mode standard à une température de 25 degrés. Dans les faits, et par une température de 10 degrés et un temps venteux et pluvieux, l’application MYRIDE nous a validé 36,4 kilomètres avec l’utilisation d’une partie de la deuxième batterie.

Scooter électrique

A propos de cette deuxième batterie, il faut savoir qu’elle est disponible en option au prix de 1190 fr.

Et lorsque les batteries sont couplées, la première ayant atteint ses limites se met en mode « Turtle » et garde environ 20% de sa charge avant de passer sur l’autre batterie.

Chaque batterie pèse 8 kilos et se recharge avec une prise domestique. Expérience faite, elles s’enlèvent et s’emportent très facilement.

A raison de 4 heures pour une recharge jusqu’à 80%, on aura besoin du double pour faire le plein! Un plein qui demandera une énergie d’1 kW. Au prix (variable) de 70 centimes, le NEO’s muni d’une seule batterie coûtera environ 21 francs par mois en recharges.

Selon nous, l’achat de la deuxième batterie s’avère nécessaire. Question de confort et de sérénité. Reste que l’essai du NEO’s est convainquant pour celui qui veut adhérer au monde de l’électrique feutré économe et amusant.

NEO's

Pour plus d’infos, vous pouvez consulter le site suisse de Yamaha, ou vous adresser notamment à nos partenaires dans l’Annuaire suisse des professionnels de la moto, Moto Bolle à Morges, Badan Motos à Genève, Facchinetti à Crissier, MCM Moto à Lausanne, Chevalley Motos à Saint-Légier, Hostettler moto Fribourg à Marly

Photos: Yamaha motor Europe/DR

Article mis à jour le 15 avril 2022 à 09:15

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements