Plus d’autonomie et un système évolutif pour les Zero SR, SR/F et SR/S
Nouveauté

Plus d’autonomie et un système évolutif pour les Zero SR, SR/F et SR/S

La Zero SR est un des roadsters d’entrée de gamme chez le constructeur californien Zero Motorcycles (si l’on excepte les modèles FX, plus orientés supermoto ou enduro). Et pour 2022, ce modèle qui a existé peu ou prou depuis la création de l’entreprise américaine et en a suivi toutes les évolutions se refait une beauté, tout en réalisant un bond en avant technique, autant du point de vue des batteries que de la gestion électronique du véhicule.

La SR 2022 adopte en effet le même look que sa grande soeur SR/F, le top de gamme en matière de naked chez Zero. Ce qui veut dire notamment un nouveau cadre en treillis d’acier qui entoure le bkoc des batteries, un nouveau bras oscillant et ainsi de suite. Et un nouvel ensemble phare-tableau de bord à l’avant, qui se calque sur celui de la SR/F, là aussi.

Pour en juger, voici à quoi ressemblait la Zero SR jusqu’ici (lire notre essai de la version 2018 de ce modèle).

Zero SR

Et voici à quoi la SR/F 2020 ressemble (lire notre comparatif contre l’Energica Eva, publié en 2019).

A comparer avec la dernière incarnation de la Zero SR, ci-dssous, qui, on l’a dit, reprend une bonne partie des codes de son grand frère Streetfighter (c’est le sens des lettres SR/F).

La nouvelle SR ne fait pas qu’évoluer esthétiquement, elle reçoit un moteur plus performant, le ZF 75-10, soit techniquement le même que celui qui équipe la SR/F. Il est juste réglé pour donner 74 chevaux et 166 Nm de couple (la vitesse de pointe étant calibrée à 166 km/h), au lieu des 110 chevaux et 190 Nm déclarés de la SR/F. On verra que, moyennant achat de fonctionnalités optionnelles, on peut augmenter ces trois valeurs. De base, on a un ABS, légalement obligatoire, cinq modes de conduite sélectionnables, dont un personnalisable, et un contrôle de traction, qui brillait par son absence sur le modèle antérieur.

Le saut générationnel par rapport à la version précédente de la SR concerne aussi la partie-cycle. Deux disques de frein à l’avant, contre un auparavant, et des étriers radiaux à 4 pistons, de la marque J. Juan, son là pour ralentir la moto. La fourche télescopique est aussi nouvelle, et semblable à celle de la SR/F. Les suspensions sont réglables, et le poids en ordre de marche est de 222 kg. Pour une hauteur de selle de 787 mm. Des selles haute ou basse sont disponibles dans les accessoires. Et la géométrie est plutôt sportive: angle de chasse de 24 degrés, traînée de 94 mm et empattement de 1450 mm.

Le bloc batteries fait le même bon en avant que le moteur. Il est plus dense, énergétiquement parlant, et plus léger que le précédent. Selon Zero Motorcycles, le gain de performance globale atteindrait 20%. Un chiffre digne de respect, qui influe logiquement sur la puissance, le couple, l’autonomie mais aussi le temps de recharge.

SR

Ces batteries plus efficaces sont aussi installées sur les Zero SR/F et SR/S 2022. Sur la SR, sa capacité de base est de 14,4 kWh. Cela donne une autonomie maximale de 251 km si l’on ne roule qu’en ville, de 124 km si l’on ne s’aventure que sur autoroute, avec une vitesse constante de 113 km/h, et si on combine les deux, on obtient selon Zero un rayon d’action de 166 km.

On a enfin, en plus d’un tableau de bord en couleur dérivé étroitement de l’unité que l’on trouve sur ls SR/F et SR/S, une toute nouvelle version du système d’exploitation (car la moto est ici un peu considérée comme un ordinateur), le Cypher III+, qui gère à la fois le fonctionnement des batteries, les performances du moteur, l’affichage sur le nouvel écran couleur, les fonctions de connectivité, et les assistances au pilotage. On précise que les Zero équipées de ce système ont une connection au réseau mobile 4G de série, assurée durant deux ans à partir de l’achat de la moto (et qu’il faut payer séparément après), qui permet de savoir en tout temps à distance où se trouve la machine, quel est son état de charge ou de recharge, etc.

Un petit changement de détail bienvenu est la présence de série d’un chargeur de type II avec câble et prise adéquats, pour brancher la Zero sur une borne de recharge publique classique. On peut obtenir en surplus un adaptateur pour effectuer la recharge via une prise « domestique ». Auparavant, on avait la situation contraire, le c’able et prise de recharge domestique de série, et un adaptateur optionnel pour le système de type II.

De base, on l’a dit, on a droit à 14,4 kWh, 166 Nm, 73 chevaux, et 166 km d’autonomie en usage combiné. En allant dépenser quelques sous en plus sur le Cypher Store via l’app Zero sur son smartphone, on peut débloquer 17,3 kWh, ce qui donne les 190 Nm de la SR/F, et une autonomie en usage combiné de 200 km. En ajoutant encore le « Powertank » (disponible dès février 2022 pour cette nouvelle version), l’accessoire qui permet d’augmenter l’autonomie et de racourcir le temps de charge, on arrive à 20,9 kWh, et une autonomie combinée de 243 km! Si l’on se contente de rouler en ville, on arrive même à 365 km. Pas mal pour une moto électrique!

SR

D’autres fonctionnalités disponibles via le Cypher Store sont le frein de parking, qui immobilise la moto à l’arrêt. On rappelle en effet que les Zero n’ont pas de boîte ni de vitesses, et donc pas de première pour bloquer la moto quand elle est garée. Il faut se fier à la seule béquille latérale. On a aussi des poignées chauffantes qui peuvent être activées (après avoir été installées par un concessionnaire), un contrôle de stabilité (et donc de traction) plus subtil tenant compte, comme l’ABS, de l’inclinaison de la moto, un contrôle de frein moteur à la décélération (MSR) évitant les glissades de l’arrière, une navigation GPS pas à pas affichable sur le tableau de bord, une recharge plus rapide de 10% (voire de 100% avec l’accessoire dédié)… Toutes ces mises à jour seront disponibles dès le printemps 2022.

Zero annonce que ce modèle 2022 sera proposé à 2050 francs, commandable dès à présent, dans le seul coloris « Graphite » (noir-gris).

SR/F
La Zero SR/F 2022.

Les SR/F et SR/S 2022 ont droit elles aussi à des batteries plus évoluées et plus performantes. La SR/F est livrée d’origine avec la version d’une capacité de 15,6 kWh, plus performante que celle installée dans sa petite soeur plus économique. Là aussi, on peut installer des capacités plus élevées et des durées de recharge plus courtes, à la fois en ajoutant des accessoires et en utilisant les fonctions de mises à jour optionnelles du Cypher Store. Sans oublier le frein de parking, le contrôle des poignées chauffantes, la navigation GPS…

SR/S
La Zero SR/S 2022.

La « F », de base, ne sera disponible qu’avec une batterie de 15,6 kWh, qui pourront monter à quelque 20 kWh par le jeu des options. Ce modèle coûtera 24370 francs, en gris argenté ou en rouge. Sur la « S », la variante carénée (disponible en noir ou en gris « céruléen »), on pourra choisir entre l’unité de 14,4 kWh et celle de 15,6 kWh. La première coûtera 22890 frs, la seconde 25200 francs.

Pour plus d’infos, vous pouvez consulter le site français de Zero Motorcycles, ou vous adresser à notre partenaire de l’Annuaire suisse des professionnels de la moto, M & R Speedshop, au Landeron (NE).

Photos: DR, Sylvain Müller, Mathias Deshusses
Source Zero Motorcycles

Article mis à jour le 6 avril 2022 à 15:26

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - la cinquantaine, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires3 commentaires

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements