Après la course 2 à San Juan en Superbike, Razgatlioglu mène toujours sur Rea
Mondial Superbike

Après la course 2 à San Juan en Superbike, Razgatlioglu mène toujours sur Rea

Le pilote Yamaha turc a gagné sur le fil la course sprint dimanche, devant Scott Redding (Ducati) et le champion en titre Jonathan Rea (Kawasaki), mais il a n’a pu décrocher « que » la troisième marche du podium dans la course deux le même jour, remportée par Redding devant Rea.

Les pilotes du mondial Superbike ont fait parler la poudre sur le circuit de San Juan Villicum, en Argentine, pour l’avant dernier rendez-vous de la saison. La lutte fait toujours rage en particulier entre les deux hommes forts du championnat, le sextuple champion et champion en titre de la discipline, le Britannique Jonathan Rea (Kawasaki, numéro 1) et le pilote Yamaha turc Toprak Razgatlioglu (numéro 54). Une trentaine de points les séparaient avant d’arriver en Argentine.

On rappelle que c’est Scott Redding, le troisième homme du championnat, qui s’est emparé de la pole samedi, et que Razgatlioglu a par contre gagné la première course, samedi toujours, devant Rea et Michael Ruben Rinaldi, le coéquipier de Redding. Ce dernier est tombé au premier virage et a fini la course en neuvième position (lire notre compte-rendu).

Il restait donc la course sprint, dimanche, qui allait déterminer l’ordre de partance des neufs premiers pilotes lors de la course deux, dimanche toujours. Razgatlioglu a réussi à se placer devant Redding au dernier moment, au premier virage, avec Rea, parti de la cinquième position sur la grille, mais tout de suite dans le trio de tête. Les trois pilotes vont se suivre pendant quelques tours, puis le duo Redding-Razgatlioglu va prendre le large et la lutte va se jouer jusqu’au drapeau à damiers entre la Yamaha et la Ducati, Razgatlioglu ayant manifestement quelques centièmes de moins dans sa moto ce jour-là, mais réussissant malgré tout à passer la ligne juste 0,046 seconde devant Scott Redding!

Jonathan Rea s’est assuré la troisième place, ce qui l’a placé non plus sur la deuxième, mais sur la première ligne pour le départ de la course deux sur la piste de San Juan. La quatrième place est revenue au jeune italien et pilote privé Ducati Axel Bassani, devant la BMW de Michael Van Der Mark, puis les Yamaha d’Andrea Locatelli et Garrett Gerloff, la Ducati de Rinaldi, la Kawasaki d’Alex Lowes, le coéquipier de Rea, encore souffrant d’une blessure au poignet, et les deux Honda de Leon Haslam et Alvaro Bautista.

San Juan
Un beau décor pour deux courses au niveau très relevé.

Rzgatlioglu, Rea et Redding ont pu reprendre leur lutte dans la course deux à San Juan, cette fois sur un air de tango, avec de constants changements à la tête de la course. C’est le pilote Yamaha qui s’est placé en première position au premier virage, suivi par Rea puis Redding, puis Bassani. Mais Razgatlioglu a connu des soucis de vibrations parasites sur sa machine et il a avoué à la fin de la course que l’adhérence était moins bonne que la veille. Le Turc a loupé quelques-unes de ses sorties de virage après freinage, ce qui lui arrive très rarement. Et Jonathan Rea a fait tout ce qu’il fallait pour mettre une pression maximale sur son adversaire. Les deux matadors se sont passés, et repassés, et re-repassés durant les premiers tours de la course, Redding et Bassani venant eux aussi mettre leur grain de sel à cette danse millimétrique et somme toute assez risquée.

Puis juste avant la mi-course, Redding, qui semblait avoir quelques centièmes d’avance sur ses deux adversaires du jour, s’est enfilé à l’intérieur de Razgatlioglu, il a pu fermer la porte en virage, et garder assez d’élan à la ré-accélération pour distancer à la fois la Yamaha et la Kawasaki. La moto rouge a alors pris ses aises, faisant parler son V4, et c’est Redding qui a remporté cette course numéro deux.

San Juan
Les deux rivaux pour le titre cette année, Toprak Razgatlioglu (à gauche, mais pas de beaucoup) et Jonathan Rea.

Mais la bataille pour les deuxième et troisième places a duré encore quelques tours entre le champion en titre et son rival. Rea a dû se montrer très ferme pour prendre l’avantage, et surtout pour le conserver. Et juste derrière ces deux-là, Axel Bassani, qui s’était laissé mettre plus d’une seconde, livrait un effort maximal pour la regagner et se trouvait à nouveau dangereusement proche. Mais dans les deux derniers tours, Rea a su se mettre à l’abri et franchir la ligne en deuxième position, devant Razgatlioglu, Bassani, Rinaldi (auteur d’une belle fin de course), Van Der Mark, les deux Yamaha de Locatelli et Gerloff, 7ème et 8ème, et un Chaz Davies de retour sur sa Ducati privée, devant les deux Honda officielles.

San Juan
Un dépassement décisif de Redding (numéro 45) sur Razgatlioglu.

Les trois gladiateurs de tête se sont serré la main avant le podium de San Juan, ou ils ont fait le geste équivalent du bout de leurs poings gantés, une belle démonstration de fair-play, puis Redding est allé offrir une de ses bottes à la foule bien présente. Razgatlioglu, avant le dernier round en Indonésie (le week-end des ), a encore 30 points d’avance sur Jonathan Rea, Redding étant trop loin pour espérer le titre. Mais tout est encore possible entre le pilote Yamaha et le sextuple champion.

Pour les résultats complets de ces trois courses, c’est par ici!

Photos: DR
Source worldsbk.com

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - la cinquantaine, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements