Endurance – BMW coiffe le YART de quelques millièmes! Le SERT champion!
Mondial d'Endurance

Endurance – BMW coiffe le YART de quelques millièmes! Le SERT champion!

L’équipe BMW officielle s’impose pour la première fois en Endurance mondiale, lors de la finale de Most, devant le YART (Yamaha) revenu à 70 millièmes sur la ligne! Troisième de la course, le Yoshimura SERT Motul est sacré Champion du Monde FIM EWC 2021. Côté suisse, les frères Suchet et le Tati Team terminent 14èmes, victimes encore d’un accrochage! Le Bolliger Team Switzerland prend la 15ème place après avoir chuté en début de course.

BMW coiffe le YART d’un infime écart après six heures d’un intense combat. Après le holeshot réussi par Gregg Black au guidon de la Suzuki du Yoshimura SERT Motul, Mike di Meglio a placé la F.C.C. TSR Honda France au commandement.

Puis Ilya Mikhalchik a rapidement placé le BMW Motorrad World Endurance Team en tête, alors que Marvin Fritz (YART) était lancé dans une rapide remontée après un départ manqué de la pole position. On l’a vu tenter d’actionner le démarreur pendant de longues secondes et partir avant-dernier. La même mésaventure leur est arrivée lors du premier changement de pilote! De quoi leur faire regretter les 70 millièmes concédés à l’arrivée. Ceci dit, le YART peut féliciter Marvin Fritz pour sa rage de vaincre démontrée tout au long de la course! (lire le communiqué fimewc.com)

Cette course-poursuite et cette « remontada » fantastique de Marvin Fritz auraient presque éclipsé la lutte pour la troisième marche du podium entre Yoshimura SERT Motul et Webike SRC Kawasaki France Trickstar. L’équipe Franco-japonaise Suzuki (Gregg Black, Xavier Simeon et Sylvain Guintoli) a résisté aux assauts de la Kawasaki française jusqu’au bout. L’objectif de Yoshimura SERT Motul était d’assurer un 17ème titre mondial avec la manière tout en montant sur le podium à Most. Objectif atteint.

Et Grâce à sa victoire, BMW coiffe non seulement le YART mais décroche la place de vice-champion du monde.

YART
Marvin Fritz (2ème depuis la gauche), grand artisan d’une phénoménale « remontada ».

Les Suchet dans le coup mais une nouvelle fois percutés!

Pour les frères Suchet Sébastien (pilote ActuMoto) et Valentin, les deux seuls Suisses présents à Most aux côtés du Français Enzo Boulom pour le compte du Tati Team Beringer Racing (Kawasaki, EWC), on reste sur une impression de déjà vu. Comme un copié collé de la course d’Estoril où leur coéquipier Morgan Berchet s’était fait percuter par Xavier Simeon (SERT) alors qu’ils occupaient la 4ème place. A Most, la même mésaventure leur est arrivée lorsque leur nouveau coéquipier Enzo Boulom s’est fait tamponner par Loris Baz nouveau venu chez Moto Ain – le team Moto Ain n’a plus dans ses rangs le Suisse Robin Mulhauser ni l’Italo-suisse ROberto Rolfo (lire notre article). Ils occupaient alors la 6ème place du classement.

Loin d’être fataliste, Sébastien Suchet commente. « Bon voilà quoi! On se fait shooter encore une fois par un concurrent! Et rajoute: « On passe finalement la ligne d’arrivée à la 8ème position de notre catégorie. La Team a reçu le prix du meilleur staff technique, surtout pour avoir persévéré à chaque course. L’année prochaine ne peut être que meilleure. Il faut retenir les bons moment et les courses partagées avec le fraté. C’était top! et RDV l’an prochain ».

Sébastien Suchet
Sébastien Suchet se consolera avec le prix décerné à son team manager Patrick Enjolras. (photo ci-dessous).

BMW coiffe

Quant au Bolliger Team Switzerland qui n’alignait pas de pilotes suisses, la cause était entendue dès les premiers tours lorsque après après 20 minutes, Jan Bühn allait à la faute. Ils termineront la course avec deux pilotes, et à la 15e place.

Pour le classement complet, c’est par ici.

Photos: FIMEWC/DR
Source: FIM EWC

Article mis à jour le 10 octobre 2021 à 10:15

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements