Après les premières étapes du Rallye du Maroc, le team KTM mène la danse, et le Suisse Monnin progresse
Rallye-Raid

Après les premières étapes du Rallye du Maroc, le team KTM mène la danse, et le Suisse Monnin progresse

Tandis qu’en RallyGP, chez les pros, on s’échange des politesses entre les pilotes Honda et KTM durant les deux premières étapes, en catégorie Rally2, le Suisse Nicolas Monnin progresse et passe de la 67ème place au départ de la première étape, après le prologue, à la 54ème, puis à la 46ème à l’issue de la seconde.

C’est au sud du Maroc, dans la région de Drâa-Tafilalet, près de la ville de Zagora, que se sont déroulées les premières étapes de la compétition, avec un petit avantage au team KTM officiel. Les 30 pilotes de la catégorie RallyGP ainsi que les 84 concurrents inscrits en Rally2 se sont élancés dans une guerre poussiéreuse et pleine de gravats. Le premier jour, à la difficulté habituelle d’ouvrir la marche s’est ajoutée une tempête de sable à la sortie des dunes de l’Erg Chegaga. Ce caprice de la nature a permis d’avantager les pilotes partis le plus en retrait en laissant les concurrents les plus pressés s’engouffrer dans ce nuage de perturbation. Résumé du prologue ici.

Du sable, encore du sable.

C’est sur cette stratégie que les Honda du team Monster Energy ont placé leurs paris afin de gagner un avantage non négligeable. C’est d’ailleurs l’Espagnol Joan Barreda qui ouvre à la fois les scores de cette compétition et la voie pour ses partenaires, l’Américain Ricky Brabec et le Chilien Pablo Quintanilla qui l’on suivi de très près. Eux-mêmes ont déclaré en fin d’étape que «partir devant aurait été dur, car très venteux».

Les concurrents ont d’ailleurs pensé que l’étape aurait été annulée tellement il était impossible de voir à dix mètres. La première KTM du jour s’attribue la 4ème place de cette première étape longue de 288 kilomètres, grâce à l’Autrichien Matthias Walkner, qui est venu s’installer confortablement juste derrière les 3 Honda de tête.

Et l’Australien Daniel Sanders (GASGAS Factory Racing) s’est glissé en 5ème place. Cette première journée n’a pas été favorable à tous puisque les deux pilotes partis en 2ème et 3ème positions, Toby Price (Red Bull KTM Factory) et Ross Branch (Monster Energy Yamaha Rally) ont perdu énormément de temps (plus de 45 min.) après s’être égarés sans pouvoir retrouver tout de suite leurs chemins. Ils sont 27ème, respectivement 28ème de cette étape. Le pilote Yamaha le mieux placé est à ce stade Adrien Van Beveren, sixième.

Joan Barreda, leader de la première étape.

En Rally2, c’est l’Américain Mason Klein (KTM BAS) qui met tout le monde d’accord en s’inscrivant en tête du classement de ce premier jour. Arrivant 3min plus tard, le Français Camille Chapelière du team Baines Rally vient saisir la seconde position du classement. Le gap s’ouvre alors puisque Paolo Lucci (Solarys Racing) parvient à inscrire, 13 minutes plus tard, la troisième place de l’étape.

Le Suisse Nicolas Monnin lors de la première étape, samedi.

Quant au Suisse Nicolas Monnin (numéro 191) du team RS Moto Racing, il signe la 54ème place du jour. Ce qui représente une progression évidente par rapport à sa position de départ (67). Il explique avoir connu quelques difficultés à la suite d’un choc avec une pierre qui a tordu sa jante. « Mais j’ai pu continuer à rouler sans voir beaucoup de différence, heureusement ». Son assistance a pu réparer les dégâts au bivouac.

Le soir, le Suisse préfère son lit de camp à sa tente, qu’il juge trop petite, avouant une légère claustrophobie. Cela lui permet d’admirer le beau ciel étoilé du désert.

Un réveil sur les chapeaux de roues pour l’étape 2

Le matin de la deuxième étape, plus de 330 kilomètres séparent les coureurs de la fin de journée. Sur cette course, inversion des rôles puisque c’est Matthias Walkner, 4ème la vieille, qui vient se glisser en tête de l’étape et par la même occasion en tête du classement général. Cette prouesse vient hisser le team KTM d’usine au sommet du classement, devant les 3 Honda pourtant bien parties la vieille.

Un OVNI est venu se hisser de la 7ème place la vieille à la seconde place de cette journée. De son nom complet, Jose Ignacio Cornejo Florimo (Monster Energy Honda Team), le Chilien vient bonifier le travail de ses coéquipiers de la veille en plaçant sa Honda dans le top 3. Son coéquipier Pablo Quintanilla, quant à lui, reste régulier sur sa 3ème position. Suivent Daniel Sanders (GasGas) et le vainqueur du Daker 2021, Kevin Benavides (KTM).

Pour ce qui est de Brabec, il a perdu son avance lors de cette étape et est finalement venu se placer 6ème, et Joan Barreda, qui avait ouvert le score hier, a chuté en 11ème position à 8’43’’ de Walkner.

Déception par contre pour Adrien Van Beveren, qui a connu des problèmes de navigation vers la fin de l’étape et se classe 12ème. Il est par conséquent 8ème au classement général.

Le classement du rallye, à ce jour, a donc inscrit Walkner, du team KTM officiel en tête, suivi de Quintanilla et Brabec. Barreda se retrouve 4ème devant Sanders qui clôt le top 5.

team KTM
L’Autrichien Matthias Walkner (Redbull KTM Facotry Team), leader actuel de la compétition après un prologue et deux étapes.

En Rally2, Klein conserve son poste de leader en bouclant l’étape en 3 heures 47 minutes et 55 secondes. Le deuxième, Paolo Lucci a su être plus rapide que Camille Chapelière de 40 secondes et lui vole de ce fait cette étape.

Du côté helvétique, Nicolas Monnin a été encore meilleur sur cette étape et vient décrocher la 46ème place. À 1 heures 48 minutes de la moto de tête. Il dit avoir beaucoup apprécié cette deuxième étape, et être satisfait de sa navigation: « quasiment un sans faute, malgré les difficultés! Et puis c’était génial de rouler dans ces dunes, les plus hautes du Maroc. Il y avait aussi des portions très rapides, jusqu’à 150 km/h… »

Nicolas Monnin dans les dunes de l’erg Chebbi, les plus hautes du Maroc, dimanche, lors de la deuxième étape du rallye.

Le classement général de cette catégorie nous dit donc que Mason Klein est en tête de la compétition. Il est suivi de Camille Chapelière, qui malgré une victoire qui lui a été volée de peu, conserve la deuxième place du classement. Vient ensuite Paolo Lucci, en 3ème position. Pour ce qui est de Nicolas Monnin, il jouit de la 48ème place au classement général.

Pour consulter tous les classements du rallye, c’est par ici.

Une chose est sûre, c’est qu’il est encore trop tôt pour se permettre un pronostic, mais les coureurs sont engagés et motivés à poursuivre cette aventure ensablée à travers les déserts marocains. De nombreux kilomètres les séparent encore de la fin de cette compétition qui se poursuit jusqu’au mercredi 13 octobre. De quoi laisser l’occasion à Nicolas Monnin d’admirer davantage le ciel étoilé lors de son camping à la belle étoile.

Photos: Rallyzone, KTM

Article mis à jour le 14 octobre 2021 à 21:06

Auteur

Miguel

Miguel

Miguel, alias Bob. Amateur de combinaison cuir sur de belles mécaniques! Motard de toute saison et de tout horizon, j'aime partager et échanger sur ma passion du deux-roues. J'espère que vous prendrez du plaisir à lire les émotions retranscrites par le biais de nos articles.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements