Rallye du Maroc – un prologue rapide et court, mais tout en prudence
Rallye-raid

Rallye du Maroc – un prologue rapide et court, mais tout en prudence

L’étape avant la première étape de l’épreuve africaine, longue de seulement 11 kilomètres, sert à définir l’ordre de partance de la première étape. Le Suisse Nicolas Monnin a pris ses marques. Et tous les teams officiels des grandes marques sont de la partie.

Vendredi 8 octobre, c’est le coup d’envoi du rallye auto et moto du Maroc 2021. Dont l’édition a dû être repoussée à l’automne en raison de la crise sanitaire liée à la Covid-19. Le prologue, en ce premier jour, est une étape courte, à peine plus de 10 km de spéciale chronométrée, mais qui doit permettre d’établir l’ordre des départs du lendemain, lors de la première étape au vrai sens du mot.

Dans le troupeau de motocyclistes participant au Rallye, trois catégories: Rally GP, pour les pilotes de pointe habitués des grandes compétitions internationales, dont le Dakar, et Rally 2, qui correspond en gros aux pilotes amateurs, beaucoup plus nombreux (91, quads compris). Et enfin la catégorie Enduro Cup, qui a pour ambition de permettre à des débutants de faire leurs premières armes à moindre coût, sur des motos venant de l’enduro, moins lourdement transformées que les motos de rallye pures et dures.

Dans la première de ces trois catégories, on retrouve cette année au Rallye du Maroc tous les grands team présents sur la scène mondiale du rallye-raid:

– le team d’usine KTM, avec ses quatre pilotes vedettes Toby Price, Sam Sunderland, Matthias Walkner, et pour la première fois cette année Kevin Benavides (anciennement pilote Honda).

– le team Honda, avec Ricky Brabec, Joan Barreda, « Nacho » Cornejo, et Pablo Quintanilla, anciennement pilote Husqvarna

– le team Yamaha, avec Adrien Van Beveren, Ross Branch et Andrew Short

– le team Husqvarna, avec comme nouveaux pilotes Luciano Benavides (le petit frère de Kevin) et Skyler Howes

– le team Sherco, avec Lorenzo Santolino, Rui Goncalves et Veetil Harith Noah Koitah

– le team Hero, avec Joaquim Rodrigues, Franco Caimi et Sebastian Bühler

– et pour finir le team GasGas avec Daniel Sanders

Plus des pilotes « privés » de bon niveau, comme par exemple Xavier De Soultrait (Husqvarna)!

Parmi les nombreux concurrents inscrits en Rally 2, il y a un Suisse, le Neuchâtelois Nicolas Monnin, qui participe à ce rallye sur une moto nouvelle pour lui (Honda), avec comme but de se préparer au Dakar 2022 (lire notre article).

Plusieurs concurrents ont décidé de rester calmes pour ce prologue, et de juste se mettre dans le bain, en finissant à une position permettant d’être bien placés pour la première étape, le samedi, beaucoup plus longue et qui demande des compétences de navigation. Autrement dit, il peut être utile de ne pas se retrouver comme premier pilote à prendre la trace au départ de l’étape un, pour ne pas se retrouver ensuite en train de « jardiner », perdu dans les méandres du désert marocain. Le prologue ne comptait qu’une spéciale chronométrée, qui restait autour de Zagora, le lieu choisi pour le bivouac.

prologue
Nicolas Monnin au guidon de sa Honda CRF 450 RS Rally.

C’est justement le choix qu’a fait Nicolas Monnin. « Cette première étape, ce prologue, n’avait rien de spécial, il était très court, et très roulant, il n’y avait pas de navigation particulière, et plutôt des terrains rocailleux, pas de dunes, commente-t-il. Il vaut mieux ne pas prendre trop de risque à ce stade, le rallye est encore long. » Tout le rallye se trouve dans nue « bulle » sanitaire, chaque participant devant montrer patte blanche avec un certificat Covid attestant qu’il ou elle n’est pas contaminé. « Compte tenu de cela, c’est presque un rallye normal, ajoute Nicolas. Il y a une très bonne ambiance.  Il y a juste quelques circonstances et quelques endroits où nous devons porter le masque, et nous ne voyons que très peu les gens du pays. Pour mon assistance je bénéficie des services du concessionnaire Honda de Bergame, RS Moto, chez qui j’ai acheté ma nouvelle moto. C’est un passionné de rallye. Et pour les repas, il y a des pâtes. »

Nicolas s’est classé 67ème du jour après le prologue, sur 90 pilotes dans sa catégorie. Tandis qu’en Rally GP, le meilleur temps a été réalisé par Rodrigues (Hero), devant Price (KTM) et Branch (Yamaha). La première Sherco est celle de Santolino, 8ème. Le pilote Honda le mieux classé est Ricky Brabec, 21ème, devant tous ses coéquipiers. Le team de la marque à l’aile dorée a choisi tactiquement de ne pas attaquer pour ce prologue.

prologue
Le pilote américain du team Honda, Ricky Brabec, vainqueur du Dakar 2019.

Pour les classements complets par catégorie, c’est par ici.

Samedi, après ce prologue, 440 kilomètres sont au programme, dont 288 de spéciale, qui passera dans l’Erg Chegaga.

Photos: Rallyzone
Source HRC, Rallye du Maroc

Article mis à jour le 11 octobre 2021 à 10:54

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements